Skip to main content

Poolers : derrière les chiffres

Quelques statistiques marquantes des matchs disputés hier soir dans la LNH

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Voici quelques statistiques qui ont retenu l'attention au cours des matchs du jeudi 23 mars :

 

2 : En l'absence de Tyler Johnson et de Steven Stamkos, c'est encore la recrue de 21 ans Brayden Point qui pivote le premier trio du Lightning de Tampa Bay alors que l'équipe est en pleine course pour une place en séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Contre les Bruins, il a amassé deux autres points entre Nikita Kucherov et Ondrej Palat pour porter son total à sept (quatre buts, trois passes) à ses six dernières rencontres. Il a véritablement gagné la confiance de son entraîneur Jon Cooper, qui l'a employé pendant plus de 20 minutes dans six de ses sept derniers matchs.

1 : L'attaquant Boone Jenner représentait l'un des attaquants les plus prometteurs en début de saison pour les pools multicatégories. Il a toutefois connu un début de saison lamentable, et il n'affiche que 30 points en 73 matchs. Il faut cependant noter qu'après avoir récolté une mention d'aide contre les Capitals de Washington, 14 de ces points ont été amassés depuis le début du mois de février, soit en 24 parties. Au cours de cette période, Jenner s'est également démarqué dans ses catégories habituelles, se situant parmi les meneurs chez les attaquants de la ligue pour les mises en échec (71, huitième rang), les tirs bloqués (32, deuxième rang) et les tirs (75, 19e rang). Son piètre rendement offensif s'explique également par son incapacité à récolter des points en avantage numérique, lui qui n'a qu'un seul point sur le jeu de puissance cette saison, soit moins qu'en infériorité numérique (deux points). Il a toutefois été réintégré sur la deuxième vague d'attaque massive depuis quelques rencontres.

2 : Anze Kopitar nous a habitués au cours de sa carrière à des débuts de saison lents avant d'amasser environ un point par match pendant les trois ou quatre derniers mois de la campagne. Cette saison, il a reproduit cette tendance… mais a simplement oublié de régler son alarme, puisqu'il a ouvert la machine vers la fin du mois de février. Avec deux points contre les Jets de Winnipeg, il a maintenant récolté 13 points (cinq buts, huit passes) à ses 13 derniers matchs. Le plus gros des dégâts a été fait en avantage numérique, alors que Kopitar a amassé sept points en pareille circonstance au cours de cette période. Cependant, malgré 30 points à ses 35 dernières parties, Kopitar ne pourra racheter sa saison, alors qu'il va amasser son plus faible total de points en carrière pour une saison de 82 matchs. Une déception pour bien des poolers, Kopitar pourrait toutefois les aider dans les dernières semaines de la saison.

En voir plus