Skip to main content

Poolers : derrière les chiffres

Quelques statistiques marquantes des matchs disputés hier soir dans la LNH

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Voici quelques statistiques qui ont retenu l'attention au cours des matchs du lundi 13 mars :

4 : Le défenseur des Hurricanes de la Caroline Jaccob Slavin s'est découvert des talents de marqueurs insoupçonnés contre les Islanders de New York alors qu'il a réussi son premier tour du chapeau en carrière dans la LNH en plus d'amasser une passe pour un total de quatre points. Mine de rien, Slavin fait partie des meneurs de la ligue parmi les défenseurs dans plusieurs catégories depuis le 26 février, avec une récolte de trois buts (égalité au premier rang), neuf points (égalité au deuxième rang), un différentiel de plus-8 (troisième rang), deux points en infériorité numérique (premier rang) et 14 lancers bloqués (égalité 26e rang). 

10 : En raison de leurs huit jeux de puissance déployés contre les Blue Jackets de Columbus, les Flyers de Philadelphie ont vu trois de leurs joueurs passer plus de 10 minutes sur la patinoire en avantage numérique : Claude Giroux (10:40), Shayne Gostisbehere (10:25) et Brayden Schenn (10:08). Seul Joe Thornton (10:30) a vu plus de glace en un match sur l'attaque massive cette saison. Wayne Simmonds est passé à une seconde de rejoindre ses coéquipiers au-delà de la marque des 10 minutes (9:59). Cette unité a produit un seul but en huit occasions contre Columbus, et elle en arrache depuis le 15 janvier avec un rendement de 14,4 pour cent. C'est encore pire à domicile avec une efficacité de 12,8 pour cent depuis cette date. 

32 : Les Flames de Calgary ont signé un dixième gain de suite en disposant des Penguins de Pittsburgh, notamment grâce aux 32 arrêts du gardien Brian Elliott. Elliott explique en grande partie la lancée des Flames, ce qui leur permet d'assurer un peu plus chaque jour leur place en séries éliminatoires. À ses 15 derniers départs, Elliott montre une fiche de 13-1-1 avec une moyenne de buts alloués de 1,93 et un pourcentage d'arrêts de ,934. Avec une brigade défensive devant lui qui commence à jouer à la hauteur de son potentiel, il ne faudrait pas se surprendre de voir Elliott maintenir ce rythme jusqu'à la fin de la saison.

En voir plus