Skip to main content

Poolers : derrière les chiffres

Quelques statistiques marquantes des matchs disputés hier soir dans la LNH

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Voici quelques statistiques qui ont retenu l'attention au cours des matchs du jeudi 19 janvier :

1 : L'attaquant des Islanders John Tavares a inscrit, à son 553e match en carrière dans la LNH, un premier but en infériorité numérique contre les Stars de Dallas. Tavares n'a donc pas ralenti le rythme avec l'arrivée de Doug Weight derrière le banc de l'équipe en remplacement de Jack Capuano. Le capitaine des Islanders a marqué sept buts à ses quatre derniers matchs. 

Video: DAL@NYI: Tavares marque un but d'assurance en 3e

0 : Les Blue Jackets de Columbus ont été blanchis en trois occasions sur le jeu de puissance contre les Sénateurs d'Ottawa. Depuis la fin de leur séquence de 16 victoires de suite, Columbus a vu l'une de ses armes de prédilection, le jeu de puissance, s'enrayer de manière inquiétante. Ils trônent toujours au premier rang de la ligue en avantage numérique avec une efficacité de 24,6 pour cent, mais lorsque leur séquence victorieuse a pris fin le 5 janvier, leur attaque massive fonctionnait à un rythme de 28,3 pour cent. À leurs huit derniers matchs, ils affichent un rendement de 3-en-28 en supériorité numérique, pour une efficacité de 10,7 pour cent. Cette panne nuit notamment au rendement des piliers du jeu de puissance que sont Alexander Wennberg (deux points en huit matchs), Sam Gagner (trois points en 10 matchs), Nick Foligno (trois points en huit matchs) et Zach Werenski (un point en huit matchs).

16 : La mauvaise nouvelle pour l'attaquant des Rangers de New York Mats Zuccarello, c'est qu'il n'a pas marqué à ses 14 derniers matchs. Si une disette pareille est habituellement dure à supporter pour les poolers, ces derniers peuvent se consoler avec le fait que l'attaquant norvégien a récolté 16 mentions d'aide au cours de cette séquence, lui qui n'a été blanchi que deux fois à ses 13 dernières parties. Réuni à Chris Kreider et Derek Stepan, Zuccarello est bien heureux de leur distribuer la rondelle, mais ce n'est pas comme s'il oubliait de diriger la rondelle au filet. Il a tiré 52 fois depuis son dernier but, soit une moyenne de trois lancers par rencontre. Son pourcentage de tirs est maintenant de 6,6 pour cent, bien en deçà de celui de la saison dernière (15,7 pour cent) alors qu'il avait inscrit 26 buts.

En voir plus