Skip to main content

Poolers : derrière les chiffres

Quelques statistiques marquantes des matchs disputés hier soir dans la LNH

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Voici quelques statistiques qui ont retenu l'attention au cours des matchs du jeudi 17 novembre :

1 : Nombre de buts et de mises en échec obtenus par le défenseur des Jets de Winnipeg Dustin Byfuglien contre les Flyers de Philadelphie. Son but était son premier en 19 matchs cette saison, lui qui en a inscrit au moins 18 à chacune des trois dernières campagnes. Il a toutefois apporté une certaine contribution aux poolers dans d'autres catégories malgré sa léthargie. En effet, grâce à sa mise en échec, ainsi qu'à ses trois tirs au but, il est devenu le seul joueur de la ligue avec au moins 50 coups d'épaules (50) et 50 lancers (51). Avec un seul point en avantage numérique depuis le début de la saison, ce n'est qu'une question de temps avant que Byfuglien n'explose et ne redevienne l'une des meilleures options de la LNH dans les ligues multicatégories.

15 : Nombre de matchs pendant lesquels Derick Brassard n'a pu trouver le fond du filet avant de faire mouche contre les Predators de Nashville. Il n'avait pas fait vibrer les cordages depuis le match d'ouverture des Sénateurs d'Ottawa, et il a du même coup doublé sa production en avantage numérique avec un deuxième point en pareilles circonstances cette saison. Ce but a été réussi alors qu'il venait d'être séparé de son ailier de prédilection Bobby Ryan, et qu'il évoluait à l'aile aux côtés du centre Jean-Gabriel Pageau. Ryan a toutefois quitté la rencontre en raison d'une blessure au haut du corps, ce qui pourrait pousser l'entraîneur Guy Boucher à modifier encore une fois ses trios.

9 : Tirs décochés par Radim Vrbata contre les Canucks de Vancouver. Il s'agit du quatrième plus haut total de tirs en un match par un joueur cette saison, ainsi que de 25 pour cent des lancers des Coyotes de l'Arizona jeudi soir. Il s'agit toutefois de la seule statistique accumulée par Vrbata dans ce match… des zéros partout ailleurs : buts, passes, minutes de punition, mises en échec, tirs bloqués, revirements… rien du tout. Vrbata connaît toutefois une bonne saison malgré le fait qu'il ait été blanchi au cours des deux dernières rencontres, avec notamment une récolte de cinq points au cours des quatre parties qui ont précédé ce petit passage à vide.

 

En voir plus