Skip to main content

Poolers : derrière les chiffres

Quelques statistiques marquantes des matchs disputés hier soir dans la LNH

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Voici quelques statistiques qui ont retenu l'attention au cours des matchs du jeudi 10 novembre :

2 : Nombre de joueurs des Bruins de Boston qui ont réussi leur premier but de la saison contre les Blue Jackets de Columbus, et pas les moindres. L'attaquant Matt Beleskey et le défenseur Torey Krug sont d'importants rouages de l'attaque des Bruins, et leur incapacité à trouver le fond du filet depuis le début de la saison explique pourquoi Boston se trouvait parmi les pires équipes de la LNH au chapitre des buts marqués avant les matchs de jeudi. Krug a amassé au moins 39 points et 14 points en avantage numérique à chacune des trois dernières saisons, alors son rendement d'un but et deux passes et deux points sur le jeu de puissance a de quoi inquiéter. Pas surprenant que l'attaque massive des Bruins ne fonctionne qu'à 14 pour cent depuis le début de la campagne.

3 : Nombre de points amassés par Eric Staal contre les Penguins de Pittsburgh, ce qui porte son total à 10 au cours de ses neuf derniers matchs. Malgré la perte de son compagnon de trio Zach Parise, Staal continue à produire à un rythme supérieur à tout ce qu'il nous a habitués depuis des lustres. L'attaquant du Wild du Minnesota décoche également en moyenne trois tirs par rencontre au cours de ses neuf derniers matchs, en plus d'être le deuxième attaquant le plus utilisé des siens sur le jeu de puissance, derrière Parise. Trois de ses points cette saison ont d'ailleurs été récoltés avec l'avantage d'un homme.

2:17 : Temps d'utilisation en avantage numérique du défenseur des Hurricanes de la Caroline Jaccob Slavin contre les Ducks d'Anaheim, un sommet d'équipe. En l'absence du général des Hurricanes à la ligne bleue, Justin Faulk, ennuyé par une blessure au haut du corps, c'est vers Slavin que se tourne l'entraîneur Bill Peters. Il s'agit d'un rôle qu'il a sporadiquement occupé la saison dernière, et Slavin va demeurer une option intéressante jusqu'au retour de Faulk. Au cours des deux dernières parties, Slavin a passé en moyenne 26:00 par match sur la glace, et il connaît une séquence intéressante avec trois points à ses cinq derniers duels.

 

En voir plus