Skip to main content

Poolers : derrière les chiffres

Quelques statistiques marquantes des matchs disputés hier soir dans la LNH

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Voici quelques statistiques qui ont retenu l'attention au cours des matchs du mercredi 2 novembre :

1 : Nombre d'attaquants des Canucks de Vancouver qui ont dirigé moins de deux tirs au but sur Carey Price. Il s'agit de Bo Horvat, qui a obtenu « seulement » un tir. Pas moins de huit attaquants ont décoché trois tirs ou plus, Loui Eriksson étant le meneur avec cinq. Cela ne lui a pas permis pour autant d'inscrire son premier but de la saison, lui qui a été limité à quatre mentions d'aide en dix matchs depuis le début de la campagne. Si Price explique en grande partie le résultat du match de mercredi, il n'explique pas à lui seul pourquoi les Canucks ont été limités à 16 buts en 10 rencontres cette saison.

7 : Nombre de fois que les Flyers de Philadelphie ont tiré de l'arrière par deux buts depuis le début de la campagne. Ils se sont toutefois plutôt bien tirés d'affaire en pareilles circonstances avec une fiche de 3-3-1. Cela explique en grande partie pourquoi ils pointent au deuxième rang de la LNH avec 39 buts marqués, car ils ont souvent eu à ouvrir le jeu afin de combler tous ces retards. Cela explique aussi pourquoi ils affichent la pire défensive de la ligue avec 41 buts accordés. Pas surprenant donc que trois joueurs des Flyers apparaissent parmi les 10 premiers pointeurs de la ligue (Claude Giroux, Wayne Simmonds et Jakub Voracek), mais les poolers doivent se tenir loin des gardiens des Flyers, Steve Mason et Michal Neuvirth.

1 : Nombre d'attaquants des Penguins qui n'ont pas amassé de point contre les Ducks d'Anaheim. Il s'agit de Scott Wilson, qui a d'ailleurs raté un tir de punition. Il faut aussi souligner qu'aucun attaquant des Penguins n'a obtenu deux points dans cette victoire de 5-1. L'infirmerie se vide à Pittsburgh, alors que seul Conor Sheary s'y trouve encore en attaque, et les Penguins peuvent à nouveau miser sur cette attaque équilibrée qui a été à la base de leurs succès la saison dernière.

 

En voir plus