Skip to main content

Poolers : derrière les chiffres

Quelques statistiques marquantes des matchs disputés hier soir dans la LNH

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Voici quelques statistiques qui ont retenu l'attention au cours des matchs du dimanche 30 octobre :

7 : Nombre de mises en échec distribuées par le défenseur des Flyers de Philadelphie Radko Gudas contre les Hurricanes de la Caroline. Après avoir purgé sa suspension de six matchs pour entamer la saison régulière, Gudas a utilisé son premier match pour se remettre en forme, et est depuis redevenu la petite boule de haine qui terrorise les joueurs adverses sur la glace tout en apportant une contribution aux deux extrémités de la patinoire. Au cours des trois derniers matchs des siens, il a amassé un but, deux passes, dont une en avantage numérique, un différentiel de plus-3, six lancers, 11 mises en échec et cinq lancers bloqués. Une combinaison à faire rêver dans les pools multicatégories, même s'il est demeuré de manière surprenante loin du banc des punitions jusqu'ici cette saison.

2:42 : Temps passé par l'attaquant des Panthers de la Floride Colton Sceviour en avantage numérique contre les Red Wings de Detroit, ce qui fait passer sa moyenne par match cette saison à 2:34, au neuvième rang chez les Panthers depuis le début de la saison. Ceux qui ont été surpris de voir Sceviour réussir un tour du chapeau dimanche ne savent peut-être pas que l'ancien des Stars de Dallas a remplacé Jussi Jokinen sur le deuxième trio aux côtés de Vincent Trocheck et Reilly Smith, et qu'il est régulièrement employé sur le jeu de puissance. Si Sceviour n'est jamais parvenu à s'imposer à l'attaque dans la LNH, il a déjà démontré dans la LAH qu'il était capable de trouver le fond du filet, lui qui a notamment inscrit 32 buts et 63 points en 54 parties en 2013-14.

0:22 : Temps de glace du défenseur des Maple Leafs de Toronto Morgan Rielly en avantage numérique contre les Islanders de New York. En fait, Rielly n'a franchi le cap de la minute de temps de glace sur le jeu de puissance que trois fois depuis le début de la saison. S'il est le joueur le plus employé des Maple Leafs depuis le début de la saison avec une moyenne de temps d'utilisation de 22:32, il n'apparaît qu'au 13e rang à ce chapitre en supériorité numérique avec 44 secondes de temps de glace en moyenne, lui qui est devancé par Nikita Zaitsev, Jake Gardiner et Connor Carrick parmi les arrières de Toronto. Pas surprenant donc qu'il n'ait toujours pas amassé de point sur l'attaque massive et qu'il n'ait toujours pas marqué cette saison, lui qui a été limité à quatre mentions d'aide en neuf rencontres.

 

En voir plus