Skip to main content

Poolers : De bonnes séquences pour Staal, Keith et Mrazek

Des retours de blessures pénibles pour Turris et Klefbom; Hellebuyck et les Jets se cherchent

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

Au cours d'une saison, certains joueurs voient leur situation être modifiée, que ce soit en raison d'un changement de rôle, d'une transaction ou d'une blessure à un coéquipier. Chaque jeudi, LNH.com propose aux poolers quelques joueurs dont la valeur est en hausse, et quelques autres dont la valeur est en baisse et avec lesquels les poolers devraient faire preuve de prudence.

POOLERS : Des nouvelles de l'infirmerie | Le top-50 des défenseurs | Le top-25 des gardiens

EN HAUSSE

 

Eric Staal, Wild du Minnesota (A) : Staal a habitué les poolers à des performances en dents de scie cette saison, et il connait l'une de ses bonnes séquences actuellement. Le joueur de centre de 34 ans a obtenu neuf points (deux buts, sept passes) à ses sept derniers matchs et il mène le Wild au chapitre des points et des points en avantage numérique (quatre) au cours de cette séquence. Avec les blessures à Matt Dumba (pectoraux) et à Mikko Koivu (genou), ainsi que le départ de Mikael Granlund sur le marché des transactions, Staal est inévitablement appelé à jouer un rôle un peu plus important. Son temps de glace moyen par rencontre est d'ailleurs passé à 19:14 depuis la date limite des échanges - un sommet chez les attaquants - comparativement aux 17:56 d'avant. Staal a été réclamé dans 59 pour cent des ligues standards de Yahoo, et s'il n'est pas disponible, les poolers peuvent toujours se tourner vers ses compagnons de trio Jordan Greenway (1%) et Jason Zucker (50%), qui font bien à ses côtés récemment (cinq points en sept matchs chacun).

Video: MIN@CGY: Staal ouvre la marque sur réception

 

Duncan Keith, Blackhawks de Chicago (D) : Les poolers qui ont misé sur Keith en début de saison ont dû se résoudre au fait que le défenseur de 35 ans a considérablement ralenti. Cela dit, il vient d'amasser près du tiers de ses points cette saison au cours des 10 derniers matchs avec une récolte de 10 points, dont neuf mentions d'aide. Au cours de cette séquence, Keith est le seul joueur des Blackhawks avec un différentiel positif (plus-5). Keith totalise 32 points, dont 29 passes, en 66 parties cette saison, mais il demeure le joueur le plus utilisé de Chicago (22:54). Dans un pool annuel, l'acquisition de Keith n'est pas aussi payante que celle de son coéquipier Erik Gustafsson, qui l'a d'ailleurs détrôné de la première vague du jeu de puissance, mais Keith pourrait s'avérer un pari intéressant pour les poolers qui participent à des confrontations hebdomadaires.

Video: CHI@BOS: Keith réplique avec un plomb

 

Petr Mrazek, Hurricanes de la Caroline (G) : Les Hurricanes vont bien et Mrazek aussi. Le portier de 27 ans vient de remporter ses quatre derniers départs, montrant au passage une moyenne de buts alloués de 1,74, un pourcentage d'arrêts de ,942 et un jeu blanc. L'avantage de compter sur Mrazek est qu'il n'a été réclamé que dans 31 pour cent des ligues standards de Yahoo et que la distinction entre gardien numéro un et auxiliaire ne semble pas exister en Caroline. Depuis le début du mois de février, Mrazek et Curtis McElhinney ont obtenu le même nombre de départs, soit huit chacun, et cette tendance ne devrait pas se renverser au cours du prochain mois. D'ici à la fin du mois de mars, les Hurricanes disputeront pas moins de quatre séquences de deux matchs en deux jours. Mrazek devrait donc voir un maximum d'action.

Video: CAR@FLA: Mrazek brille en surtemps, Aho clôt le débat

 

EN BAISSE

 

Kyle Turris, Predators de Nashville (A) : Le joueur de centre a raté 17 matchs entre le 28 décembre et le 6 février, et son retour au jeu ne se passe pas exactement comme les poolers le voudraient. Turris n'a obtenu que trois points (un but, deux passes) à ses 14 derniers matchs avec un différentiel de moins-2 et 18 tirs. Est-ce que la tendance est sur le point de se renverser? Un coup d'œil à la colonne du pourcentage de tirs tentés à 5-contre-5 nous indique que ce n'est pas de bon augure. Avant de se blesser, Turris affichait un pourcentage de tirs tentés de 52,66 pour cent, mais depuis son retour, il est à 45,87 pour cent et son différentiel de tirs tentés est de moins-21, le pire total de son équipe. Tout ça alors qu'il est pourtant le joueur des Predators qui entame le plus souvent ses présences en territoire offensif (66,67%, minimum de 10 matchs joués).

Video: NSH@WPG: Tanev sonne les cloches de Turris

 

Oscar Klefbom, Oilers d'Edmonton (D) : Un peu comme Turris, Klefbom est un autre joueur qui a subi une blessure importante (main) et qui n'est plus le même depuis son retour au jeu. Le défenseur de 25 ans a seulement trois points (un but, deux passes) à ses 14 derniers matchs. Pourtant, avant de tomber au combat, Klefbom était l'arrière le plus productif d'Edmonton avec 15 points (trois buts, 12 passes), dont six ont été obtenus sur le jeu de puissance, en 31 matchs. L'entraîneur Ken Hitchcock avait mentionné vouloir le réintégrer progressivement lorsqu'il est revenu au jeu, mais après 14 rencontres, les poolers sont en droit de s'attendre à un peu plus de sa part. Depuis le retour de Klefbom, Darnell Nurse continue de bien faire avec huit points en 14 matchs, et c'est lui qui dirige la première vague du jeu de puissance. Jusqu'à nouvel ordre, les poolers devraient continuer à miser sur Nurse.

Video: EDM@TOR: Andersen s'étire et vole Klefbom

 

Connor Hellebuyck, Jets de Winnipeg (G) : Les Jets ont seulement trois victoires à leurs neuf derniers matchs (3-5-1) et le jeu de Hellebuyck est l'une des raisons qui expliquent ces déboires. Au cours de cette séquence, Hellebuyck montre un dossier de 2-3-0 avec une moyenne de buts alloués de 3,90 et un pourcentage d'arrêts de ,900. Si les choses ne se replacent pas pour lui, les poolers devraient probablement l'éviter, surtout que les Jets ont une grosse commande lors des cinq prochaines rencontres, alors qu'ils croiseront le fer avec les Hurricanes, les Capitals de Washington, les Sharks de San Jose, les Bruins de Boston et les Flames de Calgary.

Video: WPG@TBL: Gourde bat Hellebuyck en échappée

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.