Skip to main content

Poolers : Dans le calepin cette semaine

Plusieurs espoirs prometteurs se sont entendus avec leur équipe respective et termineront la saison dans la LNH

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

Des joueurs qui arrivent discrètement sur le radar des poolers, d'autres qui traversent des séquences difficiles ou qui voient leur rôle changer… Chaque semaine, je ferai un tour d'horizon des différentes intrigues qui pourraient intéresser les poolers.

Plusieurs jeunes joueurs ont paraphé des ententes avec l'équipe qui les avait repêchés au terme de leur saison dans la NCAA ou la KHL au cours des derniers jours. Voici un survol de ces joueurs et de ce qu'ils pourront apporter aux poolers :

Casey Mittelstadt, Sabres de Buffalo

Le huitième choix au total du dernier repêchage a donné ses premiers coups de patin dans la LNH jeudi, alors qu'on lui a confié le poste de centre du troisième trio entre Sam Reinhart et Evan Rodrigues. Il a récolté une mention d'aide en plus d'être utilisé sur la deuxième vague du jeu de puissance. Mittelstadt n'a passé qu'une seule saison à l'Université du Minnesota (11 buts, 19 passes en 34 matchs), mais il a particulièrement impressionné au Championnat mondial junior, où il a terminé à égalité au premier rang des pointeurs avec 11 points. Le rendement de Mittelstadt la saison prochaine sera directement lié au rôle qui lui sera confié. S'il devient le troisième centre de l'équipe derrière Jack Eichel et Ryan O'Reilly, il aura besoin de beaucoup de temps de glace en avantage numérique pour afficher des statistiques intéressantes pour les poolers. Si jamais les Sabres décident de le faire évoluer à l'aile pour amorcer sa carrière, la possibilité de le voir patiner aux côtés d'Eichel devrait en faire saliver plusieurs. Peu importe ce qu'il fera l'an prochain, Mittelstadt demeure l'un des meilleurs espoirs de la LNH et doit absolument se trouver sur votre liste au prochain repêchage s'il est encore disponible dans votre ligue à long terme (keeper).

Henrik Borgstrom, Panthers de la Floride

Borgstrom a imité Mittelstadt et a effectué ses débuts dans la LNH jeudi soir au sein du troisième trio des Panthers entre Frank Vatrano et Denis Malgin, en plus d'être utilisé sur la deuxième vague du jeu de puissance. Sa situation présente plusieurs similitudes avec celle de Mittelstadt, puisqu'il est lui aussi dans une organisation qui mise sur deux excellents centres (Aleksander Barkov et Vincent Trocheck). Finaliste au trophée Hobey Baker en vertu de sa récolte de 52 points (23 buts, 29 passes) en 40 matchs avec l'Université de Denver, Borgstrom a impressionné l'état-major des Panthers, alors que le directeur général Dale Tallon a confirmé avoir reçu plusieurs offres pour le jeune centre de 6 pieds 3 pouces et 185 livres, mais qu'il avait de trop grandes attentes à son endroit pour l'échanger. Le 23e choix au total du repêchage 2016 de la LNH pourrait exploser dès l'an prochain de la même manière que Brock Boeser l'a fait cette année avec les Canucks de Vancouver s'il se retrouve à l'aile de Trocheck ou Barkov pour une saison complète.

Jordan Greenway, Wild du Minnesota

S'il est loin de posséder le potentiel offensif de Mittelstadt et Borgstrom, Greenway représente une option intéressante pour les poolers en quête de renforts dans les ligues multicatégories. L'imposant attaquant de 6 pieds 6 pouces et 227 livres pourrait apporter une belle contribution dans les colonnes des minutes de punition, des mises en échec et des lancers. Son gabarit fait de lui un candidat intéressant pour évoluer devant le gardien de but en avantage numérique, ce qui lui permettrait de récolter quelques points supplémentaires. Le choix de deuxième ronde (50e au total) du Wild en 2015 n'est pas dépourvu d'aptitudes à l'attaque, lui qui a maintenu une moyenne d'un point par match à sa dernière saison avec l'Université de Boston. Il a notamment inscrit un but en cinq matchs aux Jeux olympiques de Pyeongchang avec les États-Unis.

Adam Gaudette, Canucks de Vancouver

Certains joueurs prennent un peu plus de temps que d'autres à se développer, et c'est ainsi que Gaudette, un modeste choix de cinquième ronde (149e au total) des Canucks en 2015, est devenu l'un des joueurs les plus dominants de la NCAA au cours des dernières saisons. Il a terminé au premier rang des pointeurs du circuit universitaire américain avec 60 points (30 buts, 30 passes), ce qui lui a permis d'être finaliste au trophée Hobey Baker. S'il y a une constante dans le jeu de Gaudette, c'est du côté des tirs au but, lui qui dirige en moyenne plus de quatre lancers au filet par match depuis deux saisons. Avec les blessures qui minent les Canucks en ce moment, Gaudette pourrait obtenir un peu de temps de glace en avantage numérique, et le futur des jumeaux Sedin aura une incidence sur le rôle qui lui sera confié l'an prochain. Il reste toutefois que Vancouver est en reconstruction, et qu'un espoir de premier plan comme Gaudette aura la chance de se faire valoir plus tôt que tard.

Eeli Tolvanen, Predators de Nashville

Comment un joueur peut-il glisser jusqu'au 30e rang d'un repêchage et devenir moins d'un an plus tard l'un des joueurs générant le plus d'engouement à l'extérieur de la LNH? Les Predators ont effectué une belle prise au repêchage 2017, et ils viennent de mettre Tolvanen sous contrat pour les trois prochaines saisons, lui qui devrait effectuer ses débuts dans la LNH samedi. Le jeune finlandais a amélioré presque tous les records de la KHL pour un joueur âgé de moins de 20 ans, mais il reste à voir de quelle manière il pourra transposer son jeu dans la LNH. Les Predators semblent déterminés à le placer dans une situation gagnante, alors qu'il s'est entraîné aux côtés de Ryan Johansen et Viktor Arvidsson jeudi. Spécialiste de l'avantage numérique, Tolvanen devra montrer qu'il pourra tirer son épingle du jeu sur les petites patinoires nord-américaines. Les poolers qui s'attendent à une récolte d'un point par match de la part de Tolvanen dès l'an prochain risquent d'être déçus. Je ne suis pas en train de dire que Tolvanen sera un flop, bien au contraire. Il va récolter sa part de points dans la LNH, c'est simplement que l'engouement autour de lui est tellement fort qu'il risque de faire grimper les attentes à un niveau qu'il lui sera difficile d'atteindre.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.