Skip to main content

Poolers : Dans le calepin cette semaine

Hiérarchie des gardiens chamboulée à Pittsburgh, et options intéressantes à la ligne bleue de Vegas

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

Des joueurs qui arrivent discrètement sur le radar des poolers, d'autres qui traversent des séquences difficiles ou qui voient leur rôle changer… Chaque semaine, je ferai un tour d'horizon des différentes intrigues qui pourraient intéresser les poolers.

 

Casey DeSmith

Le jeune gardien de 26 ans qui n'a jamais été repêché a chamboulé la hiérarchie des gardiens chez les Penguins de Pittsburgh. Il a obtenu les quatre derniers départs des siens, conservant un dossier de 3-1-0, une moyenne de buts alloués de 1,77 et un pourcentage d'arrêts de ,944. Lorsque le gardien numéro un Matt Murray a rejoint l'équipe après le décès de son père, c'est Tristan Jarry qui a pris le chemin de la Ligue américaine de hockey. DeSmith devient une option intéressante pour les poolers qui sont à la recherche d'un départ occasionnel par semaine, ou encore pour ceux qui misent déjà sur Murray et qui veulent assurer leurs arrières. Murray n'a pas encore prouvé qu'il pouvait demeurer en santé pendant une saison complète, ce qui augmente la valeur des autres gardiens de l'organisation. Les statistiques de DeSmith dans la LAH depuis son arrivée dans l'organisation de Pittsburgh sont excellentes, ce qui indique que son rendement des derniers matchs n'est pas qu'un coup de chance.

Travis Konecny

Je parlais la semaine dernière des joueurs des Flyers qui profitaient des talents de fabricants de jeux des attaquants des Flyers de Philadelphie Claude Giroux et Jakub Voracek. Il faut désormais ajouter Konecny à cette liste. Konecny évolue avec Giroux et Sean Couturier à forces égales en plus de patiner sur la deuxième vague du jeu de puissance. Il a touché la cible à chacun de ses quatre derniers matchs, dont deux buts gagnants en prolongation, et il a amassé 12 points à ses 13 dernières rencontres, et un seul de ces points a été obtenu sur le jeu de puissance. Il a inscrit six filets depuis le début de la nouvelle année, ce qui lui confère une égalité au huitième rang de la LNH, et tant qu'il conservera son poste aux côtés de ses deux compagnons de trio de premier plan, il pourra maintenir le rythme.

Video: PHI@DET: Konecny marque le but victorieux

Vince Dunn

Le retour au jeu de Jaden Schwartz devrait donner plus de mordant à la première vague du jeu de puissance des Blues de St. Louis, ce qui devrait aider Dunn sur le plan des statistiques. En effet, c'est le jeune arrière de 21 ans qui dirige cette unité depuis quelques matchs. Le choix de deuxième ronde des Blues (56e au total) en 2015 a amassé quatre points (un but, trois passes) à ses cinq derniers matchs, et deux de ces points ont été obtenus en avantage numérique. Il a d'ailleurs décoché 14 lancers au cours de ces cinq parties, une moyenne de près de trois par match. Dunn a récolté 45 points en 72 matchs à sa première saison dans la LAH, et il semble en voie de s'imposer comme un arrière à caractère offensif avec les Blues.

Video: STL@TOR: Dunn tranche le débat dans sa ville natale

Brayden McNabb et Colin Miller

La brigade défensive des Golden Knights de Vegas est principalement composée de joueurs dont le nom ne résonne pas très fort auprès des poolers, mais on y retrouve tout de même des options intéressantes. En plus de Shea Theodore, destiné à devenir le défenseur numéro un de cette équipe, Miller et McNabb peuvent rendre de fiers services aux poolers. Pour ceux qui évoluent dans des ligues où seuls les points sont comptabilisés, Miller a récolté 26 points jusqu'ici, dont cinq à ses trois dernières parties. Trois de ces cinq points ont été obtenus sur le jeu de puissance, et il a dirigé 18 lancers au filet à ses quatre dernières parties. Dans les ligues multicatégories, McNabb, présentement réévalué sur une base quotidienne en raison d'une blessure non divulguée, représente une belle carte cachée. Si ses 10 points n'impressionnent pas nécessairement, il est néanmoins l'un des trois arrières de la ligue avec plus de 100 mises en échec et 100 tirs bloqués (les autres étant Ivan Provorov et Brooks Orpik). Il est également le meneur parmi les défenseurs des Golden Knights avec un différentiel de plus-14 et 40 minutes de punition.

Video: CBJ@VGK: Miller bat Bobrovsky d'un puissant tir

Mikael Granlund et Zach Parise

Le retour au jeu de l'attaquant du Wild du Minnesota Zach Parise est difficile, lui qui n'a récolté que trois points en 10 matchs en plus de conserver un différentiel de moins-6 après avoir raté les trois premiers mois de la saison en raison d'une blessure. Il a toutefois touché la cible deux fois à ses trois dernières rencontres, alors peut-être qu'il va retrouver ses repères sous peu, surtout qu'il évolue avec Eric Staal, auteur de six points à ses quatre dernières parties. Si le Wild connaît néanmoins du succès récemment, c'est en partie en raison de la production de Granlund. L'attaquant finlandais a récolté au moins un point dans sept de ses neuf derniers matchs, et a amassé un total de 12 points (quatre points, huit passes), dont quatre en avantage numérique, au cours de cette séquence. Granlund a entraîné dans son sillage ses deux compagnons de trio, Mikko Koivu (huit points en neuf matchs) et Jason Zucker (neuf points en dix matchs).

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.