Skip to main content

Poolers : Catastrophe devant le filet au New Jersey

Schneider était méconnaissable avant sa blessure, et son remplaçant ne fait pas mieux

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Au cours d'une saison, certains joueurs voient leur situation être modifiée, que ce soit en raison d'un changement de rôle, d'une transaction ou d'une blessure à un coéquipier. Chaque semaine, nous allons donc répertorier un joueur par position dont la valeur est en hausse, et un autre pour lequel la valeur est en baisse.

ATTAQUANTS
Hausse : Mark Scheifele, Jets de Winnipeg -
Les partisans des Canadiens de Montréal auraient peut-être voulu voir le nom d'Alex Galchenyuk dans cette section. L'attaquant du Tricolore est effectivement le meilleur buteur de la LNH depuis le 18 février avec 12 filets, et il a récolté 14 points en 13 matchs depuis cette date. Cependant, Scheifele revendique 11 buts et 19 points au cours de la même séquence. Scheifele évolue avec Blake Wheeler sur le premier trio des Jets depuis la blessure à Bryan Little, et il a vu une séquence de huit rencontres consécutives avec au moins un point prendre fin mercredi contre les Flames de Calgary. Le septième choix au total du repêchage 2011 de la LNH n'est qu'à trois points de son sommet personnel de 49 points établi la saison dernière, et il est le centre d'avenir de cette organisation.

Baisse : Henriz Zetterberg, Red Wings de Detroit - Les Red Wings s'approchent dangereusement d'une première exclusion des séries éliminatoires en 25 saisons, alors que les Flyers de Philadelphie viennent de les dépasser et de s'emparer de la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Pour renverser la vapeur, Detroit aura besoin d'une contribution plus importante de la part de son capitaine. Zetterberg n'a récolté que deux points depuis le 20 février, soit une séquence de 12 matchs. Il a de plus présenté un désastreux différentiel de moins-9 au cours de ces 12 rencontres. Ce n'est pas une question d'utilisation dans le cas de Zetterberg, qui est l'attaquant le plus utilisé de l'équipe depuis le début de sa glissade, autant pour le temps de glace total qu'en avantage numérique. Ses compagnons de trio les plus récents sont Justin Abdelkader et Dylan Larkin, et il est souvent réuni à Pavel Datsyuk lorsqu'un but est nécessaire.

DÉFENSEURS
Hausse : Torey Krug, Bruins de Boston -
Le 18 février dernier, le nom de Krug se retrouvait dans cette chronique dans la catégorie des joueurs en baisse. Je déplorais alors le fait que son dernier but remontait au 5 décembre, et son dernier point en avantage numérique au 14 janvier. Malgré le fait qu'il n'ait toujours pas trouvé le fond du filet depuis décembre, il se retrouve aujourd'hui dans la section des joueurs dont la valeur est en hausse. Il a en effet récolté 11 mentions d'aide à ses 13 derniers matchs, bon pour le troisième rang parmi les défenseurs du circuit au cours de cette séquence, en plus d'afficher un différentiel de plus-12, le meilleur de toute la LNH. Quatre de ses points ont été récoltés sur le jeu de puissance. Il a aussi commencé à tirer avec plus de régularité depuis une douzaine de jours, avec un total de 20 lancers à ses six dernières rencontres.

Baisse : Zdeno Chara, Bruins de Boston - Une chance pour les Bruins que Krug a retrouvé ses moyens, car le géant Chara semble s'enfoncer de plus en plus au chapitre de la production offensive. Il a été blanchi à ses 12 derniers matchs, s'est inscrit au pointage qu'une seule fois à ses 16 dernières rencontres, et son dernier point à forces égales remonte au 13 février. L'entraîneur Claude Julien semble avoir fait son deuil de la production offensive de Chara, et il utilise son capitaine dans des missions résolument défensives, lui qui n'amorce que 27,3 pour cent de ses présences en zone offensive, le plus bas total parmi les défenseurs des Bruins. Il n'est employé que pendant 1:30 par rencontre sur le jeu de puissance, signe qu'un déblocage à l'attaque n'est probablement pas pour bientôt dans le cas du grand Slovaque.

GARDIENS
Hausse : Ben Bishop, Lightning de Tampa Bay -
Bishop connaissait déjà une saison très productive, mais il s'est élevé au-dessus de la mêlée depuis le 20 février. Depuis cette date, il mène tous les gardiens de la ligue au chapitre des victoires (7), de la moyenne de buts alloués (1,44), du pourcentage d'arrêts (,953) et des blanchissages (2). Le brio de Bishop permet au Lightning de présenter la quatrième meilleure défensive de la LNH avec un total de 164 buts alloués depuis le début de la saison, en plus d'être au plus fort de la lutte pour le titre de la section Atlantique.

Baisse : Keith Kinkaid /Cory Schneider, Devils du New Jersey - Le 14 février dernier, les Devils occupaient le troisième rang de la section Métropolitaine, devant les Islanders de New York et les Penguins de Pittsburgh, et leur défensive était la meilleure de la ligue. Tous les espoirs d'une participation en séries éliminatoires étaient permis. Aujourd'hui, le New Jersey occupe l'avant-dernier rang de sa section et se trouve à sept points d'une place en séries. Que s'est-il passé? Il pourrait être utile de regarder devant le filet. Depuis cette date, le gardien numéro un Schneider, avant de se blesser, et son auxiliaire Kinkaid ont affiché des statistiques médiocres : 1-7-0, moyenne de buts alloués de 3,45 et pourcentage d'arrêts de ,869 pour Schneider; 3-4-0, moyenne de 3,44 et pourcentage d'arrêts de ,875 pour Kinkaid. L'attaque de tire-pois des Devils ne pourra jamais venir sauver ses gardiens dans de telles circonstances.

 

En voir plus