Skip to main content

Poolers : Analyse de la transaction à trois équipes

Les Predators ajoutent du punch à l'attaque sans toucher à leur noyau à la ligne bleue

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

Une transaction qui était attendue depuis près d'un an s'est finalement concrétisée dimanche soir alors que Matt Duchene a finalement quitté l'Avalanche du Colorado pour prendre le chemin d'Ottawa, où il portera les couleurs des Sénateurs. 

Dans le cadre de cet échange, Kyle Turris a également fait ses valises, et il jouera maintenant pour les Predators de Nashville, avec en poche un nouveau contrat de six ans d'une valeur de 36 millions $.

Les Sénateurs ont également cédé des choix de repêchage, le gardien Andrew Hammond et l'espoir à l'attaque Shane Bowers à l'Avalanche, alors que les Predators ont envoyé le défenseur Samuel Girard, l'attaquant Vladislav Kamenev et un choix de deuxième tour au Colorado.

Voici un résumé des répercussions de cette transaction sur les trois équipes impliquées :

Predators de Nashville : Les Predators sont probablement les grands gagnants à court terme dans cette transaction. Ils étaient à la recherche d'un centre de deuxième trio depuis un moment déjà, et les rumeurs les plaçaient dans les discussions pour obtenir les services de Duchene. 

En Turris, les Predators obtiennent un remplaçant de luxe pour leur ancien capitaine Mike Fisher sur le deuxième trio. Lorsque Nick Bonino reviendra au jeu, lui qui n'a pas joué depuis le 14 octobre en raison d'une blessure au bas du corps, Nashville pourra miser sur un très solide trio au centre avec Ryan Johansen, Turris et Bonino. Turris pourrait être employé de manière permanente avec Filip Forsberg si ce dernier demeure loin de Johansen et Arvidsson comme c'est le cas depuis quelques matchs. Forsberg, qui a disputé le dernier match aux côtés de Craig Smith et Colton Sissons ne va certainement pas s'en plaindre. Peu importe l'identité des ailiers qui vont évoluer de chaque côté de Turris, ce seront eux les gagnants de cette transaction du côté de Nashville.

La valeur de Turris n'augmente toutefois pas en raison de cette transaction. Il était employé sur la première vague du jeu de puissance à Ottawa et il produisait déjà à un rythme qui lui aurait permis de connaître la meilleure saison de sa carrière. Il risque fort d'être confiné à la deuxième vague de l'avantage numérique à Nashville, ce qui aura un impact certain sur sa production. Dans le meilleur des scénarios, il maintient sa cadence actuelle et connaît la meilleure saison de sa carrière. Dans un scénario plus réaliste, il demeure en santé, mais ralentit quelque peu, et égale ses totaux de la saison dernière (27 buts, 28 passes).

À la ligne bleue, le départ de Samuel Girard ne se fera pas vraiment sentir, du moins à court terme et moyen terme. Le retour éventuel de Ryan Ellis aurait fait en sorte que la présence de Girard n'aurait plus été requise à Nashville. Comme le premier quatuor de défenseurs des Predators (Ellis, P.K. Subban, Mattias Ekholm et Roman Josi) est encore sous contrat pour au moins la prochaine saison, Girard aurait eu de la difficulté à cumuler des statistiques intéressantes à court terme.

Avalanche du Colorado : Il peut paraître bizarre de dire cela alors qu'une équipe vient d'échanger l'un de ses meilleurs joueurs, mais cette transaction ne va pas modifier grand-chose au Colorado cette saison. 

Duchene était principalement employé avec Nail Yakupov à forces égales, avant d'être jumelé à un Sven Andrighetto en perte de vitesse récemment. De plus, il était seulement le septième attaquant le plus utilisé de l'équipe en avantage numérique. Après un début de saison intéressant, Duchene avait été blanchi dans quatre de ses cinq derniers matchs. 

Son départ va permettre à de jeunes joueurs comme Alexander Kerfoot, Tyson Jost et J.T. Compher de se voir confier davantage de responsabilités, mais comme l'équipe s'est affaiblie à l'attaque avec cette transaction, il ne faut pas s'attendre à ce que ces joueurs explosent d'ici la fin du calendrier. L'Avalanche a effectué cette transaction dans une optique à long terme, et c'est ainsi que les poolers doivent l'analyser. Ceux qui sont à la recherche d'aide à court terme doivent aller voir ailleurs, mais les jeunes joueurs nommés ci-dessus et ceux obtenus dans la transaction représentent des investissements intéressants dans les pools à long terme (keepers), surtout Jost.

Girard aura la chance de faire ses preuves au cours des deux matchs que l'Avalanche disputera en Suède dans le cadre de la Série globale contre les Sénateurs d'Ottawa. Il n'est pas garanti qu'il va terminer la saison au Colorado, mais ses perspectives d'avenir sont bien plus intéressantes avec l'Avalanche, qui ne mise pas sur le quart de la profondeur des Predators en défensive. Le petit arrière québécois à caractère offensif pourrait décrocher un poste dans le top-4 de l'Avalanche dès la saison prochaine.

Sénateurs d'Ottawa : Le directeur général Pierre Dorion semble croire que Duchene est capable d'amener beaucoup plus à l'offensive des Sénateurs que ne pouvait le faire Turris, puisqu'il a cédé plusieurs actifs pour mettre la main sur un centre qui est sous contrat pour une saison de plus que celui dont il s'est départi. 

Duchene est sans contredit un patineur dynamique qui a montré par le passé qu'il était capable d'afficher de bonnes statistiques en plus d'être dominant dans le cercle des mises en jeu, et il est acquis que les Sénateurs vont lui offrir plus de temps de glace et de meilleurs compagnons de trio que ce à quoi il avait droit au Colorado. Un nouveau départ pourrait aussi faire des miracles pour Duchene, qui devait en avoir assez d'être au centre de rumeurs de transactions insistantes depuis près d'un an. Il ne serait donc pas surprenant de le voir très bien faire avec sa nouvelle équipe, et sa valeur auprès des poolers a augmenté légèrement avec cette transaction. Le simple fait qu'il devrait prendre la place de Turris sur la première vague du jeu de puissance va lui permettre d'amasser des points qu'il n'aurait pas pu obtenir au Colorado.

La question est de savoir s'il pourra surpasser de beaucoup l'apport de Turris en attaque. Au cours des quatre dernières saisons, ce dernier a connu des saisons de 55 points ou plus à trois reprises, avec un sommet de 64 points en 2014-15.

C'est à long terme que les Sénateurs pourraient se mordre les doigts au sujet de cette transaction. Mais certains pourraient dire que Dorion a tout de même réalisé un bon coup puisqu'il n'a pas eu à se départir de ses deux meilleurs jeunes joueurs, Thomas Chabot et Colin White. Les Sénateurs sont passés à un but de la Finale de la Coupe Stanley la saison dernière, et semblent penser leur fenêtre est grande ouverte en ce moment, et qu'ils ne pouvaient se permettre de laisser passer la chance d'améliorer l'équipe, ne serait-ce que légèrement, à court terme.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.