Skip to main content

Plus détendus, les Sabres chercheront à éliminer les Rangers dimanche à MSG

LNH.com @NHL

BUFFALO, New York (PC) - Les Sabres de Buffalo étaient plus détendus, samedi, une journée après avoir remporté une importante victoire lors du cinquième match de leur série contre les Rangers de New York.

De retour à la maison après avoir vu les Rangers égaler la série à 2-2 grâce à deux gains d'affilée à Madison Square Garden, les Sabres avaient laissé le doute s'installer.

"Les Rangers nous ont fait une belle peur en remportant ces deux parties-là, et en prenant l'avance jusqu'à 10 secondes de la fin hier soir (vendredi), a reconnu le cocapitaine des Sabres Daniel Brière, samedi. L'histoire aurait été bien différente si on avait perdu hier.

"C'a un impact énorme sur notre approche en vue du sixième match."

Les Sabres pourraient éliminer les tenaces Rangers en l'emportant dimanche après-midi à Manhattan. Ils espèrent que leurs adversaires auront encore en tête les buts de Chris Drury - marqué avec 7,7 secondes à faire - et Maxim Afinogenov - en prolongation.

"C'était une défaite dure à avaler pour New York, a dit l'attaquant des Sabres Ales Kotalik du match de vendredi. C'est difficile, psychologiquement, de perdre un match de la sorte. Espérons que nous pourrons poursuivre au même rythme demain (dimanche), tout laisser sur la glace et essayer de mettre fin à la série."

Le vétéran des Rangers Brendan Shanahan a insisté, samedi: la défaite de vendredi ne laissera pas de séquelles chez les Blue Shirts.

"L'une des qualités qu'il faut avoir quand tu es un athlète professionnel, c'est une mémoire sélective, une mémoire courte pour certaines choses. On n'a pas le choix", a déclaré l'attaquant vedette à la suite d'une séance d'entraînement des Rangers tenue à Tarrytown, New York.

Juste au moment où on croyait que les Rangers avaient le numéro des Sabres - après tout, ils étaient à quelques secondes de signer un troisième gain de suite à leurs dépens - les lauréats du Trophée du Président ont montré ce qu'ils avaient dans le ventre. Selon Brière, cela ne devrait surprendre personne.

"On a été mis au défi à quelques occasions cette saison et à chaque fois, on a répondu en disputant de gros matchs, a noté Brière. Encore une fois, on a été capable de le faire. On croit en nous, qu'on peut répondre à l'appel. On n'a pas peur, on n'a pas une équipe qui va s'effondrer quand ça se corse, que ce soit dans un match ou dans une série.

"Il y a beaucoup de caractère dans notre vestiaire. Ce qui s'est passé (vendredi) ne vient que renforcer une impression qui était déjà là."

Ce qui est encourageant pour les Sabres, c'est qu'ils ont disputé leur meilleur hockey vendredi soir, chose qu'ils ont été incapables de faire plusieurs fois depuis le début des séries. Ils ont connu une série moyenne face aux Islanders de New York au premier tour, puis un excellent match lors du premier affrontement contre les Rangers, suivi d'efforts plus ou moins constants lors des matchs no 2 à 4. La rencontre de vendredi a ressemblé à la première de la série.

"Selon moi, on a joué notre meilleur match des séries, pendant 60 minutes, on les a dominés, a indiqué Brière. On a créé plusieurs occasions de marquer. On aurait mérité de marquer plus souvent, mais (Henrik) Lundqvist a été bon et il faut lui donner crédit, il les a gardés dans le match."

Un autre qui se sent mieux est Afinogenov, qui a été retiré de la formation lors du quatrième match même s'il n'était pas blessé et qui a effectué un retour vendredi. Non seulement a-t-il marqué le but vainqueur, mais il a été excellent tout au long de la rencontre.

"Ca fait toute une différence pour notre équipe, parce qu'on a besoin de lui, a dit Brière. Si Max se fâche et décide de ne plus jouer, nous perdons un gros morceau. Il a du mérite, il a bien répondu.

"C'est comme si l'équipe se retrouve avec des munitions de plus. Et la confiance de tout le monde s'en trouve rehaussée."

En voir plus