Skip to main content

Plekanec voit Hudon faire le saut dans la LNH

Le vétéran joueur de centre des Canadiens et le jeune Québécois ont emprunté un parcours semblable

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Tomas Plekanec est bien placé pour dire que Charles Hudon est prêt à faire le saut dans la LNH. Comme le jeune attaquant québécois, Plekanec a dû faire ses classes pendant trois saisons dans la Ligue américaine de hockey (LAH) avant de graduer pour de bon chez les Canadiens de Montréal, au début de la saison 2005-06.

« Il a emprunté un cheminement semblable au mien, a-t-il évoqué samedi. Après trois ans dans les rangs mineurs, il a fait le tour du jardin. Il sait à quoi s'attendre et il est familier avec tout. »

Dans l'esprit du vétéran joueur de centre tchèque, Hudon est prêt à évoluer dans la LNH.

« On peut le voir. Il possède une belle intelligence au jeu et il est talentueux », a souligné Plekanec qui forme un trio avec Hudon et Artturi Lehkonen depuis le début du camp. « Il devra évidemment faire ses preuves pendant le camp. Mais il est rendu à l'étape de passer au calibre de jeu supérieur. Trois ans dans les rangs mineurs, c'est le maximum pour un joueur afin de faire le saut dans la Ligue nationale. »

Plekanec a souligné qu'il avait été contraint de passer une troisième saison complète chez les Bulldogs de Hamilton en raison du lock-out qui avait provoqué l'annulation de toute la saison 2004-05.

« J'avais trouvé la situation quelque peu frustrante parce que j'aurais voulu être rappelé à ma troisième saison. »

Hudon a dit s'inspirer du parcours de Plekanec et du style de jeu qu'il préconise.

« Les comparaisons entre nous ne datent pas d'hier, a relevé Hudon. Nous avons des ressemblances comme joueurs. Il joue un style plus défensif que moi. Je suis moins gêné de lui parler. J'espère connaître une fructueuse carrière comme la sienne. Pour ça, je dois faire ma place dans la Ligue nationale cette saison. »

Hudon a dit que son coéquipier l'encourage à décocher des tirs dès que l'occasion se présente pour lui. Il a ajouté qu'il peut jouer plus librement à l'attaque en compagnie de deux joueurs efficaces en défense comme Plekanec et Lehkonen.

« Je peux tenter des jeux. Je n'attends pas après la rondelle, je vais la chercher, je m'implique et je tire au but. Ça s'est très bien passé au cours des deux premières journées du camp sur la glace. Je travaille fort. Je suis à l'aise, plus vite et plus fort. J'ai plus confiance en mon lancer. »

Hudon, âgé de 23 ans, a admis s'être présenté à son cinquième camp du CH animé d'une fébrilité inhabituelle.

« J'étais nerveux avant de partir. J'ai appelé mes parents pour leur dire. C'est une nervosité différente de celle d'un match. Je sais que je suis proche du but, que c'est mon moment, le temps ou jamais de faire mes preuves. »

Pour revenir à Plekanec, il a dit qu'il aborde la saison de la même façon que toutes les précédentes, même s'il a connu une dernière saison difficile sur le plan offensif et qu'il amorce sa dernière année contractuelle.

« Pour moi, l'approche demeure toujours la même, dernière année de contrat ou pas, a-t-il résumé. Je n'ai pas produit à l'attaque comme je l'aurais voulu la saison dernière (seulement 29 points). J'aurais voulu en faire davantage. Il y a une raison pour ça. Je ne tiens pas à élaborer sur le sujet. Je regarde vers l'avant avec une attitude positive. Je veux continuer de jouer de façon responsable et bien m'acquitter des tâches qu'on me confiera. »

En voir plus