Skip to main content

P.K. Subban va poursuivre son œuvre philanthropique

Le défenseur de Nashville conserve son engagement envers l'Hôpital de Montréal pour enfants malgré la transaction

par Arpon Basu @ArponBasu / Directeur de la rédaction LNH.com

MONTRÉAL - La file d'attente a commencé à se former dès que le spectacle s'est terminé, et en l'espace de quelques minutes, elle était si longue que les gens qui se trouvaient au début de celle-ci ne pouvaient voir où elle se terminait.

Des centaines de partisans ont patiemment attendu que la vedette du spectacle, le défenseur des Predators de Nashville P.K. Subban, se présente afin d'autographier des chandails personnalisés Just for Laughs qu'ils avaient achetés le soir même.

Les profits de la vente de ces 500 chandails, qui se vendaient au moins 199 $ chacun, ont été ajoutés aux 130 000 $ amassés pour l'Hôpital de Montréal pour enfants par le « All-Star Comedy Gala » de Subban, présenté devant une salle comble à la Salle Wilfrid Pelletier lundi.

La cinquième personne dans la file d'attente était Jean Stephen, et dès que son tour est venu, elle a emprisonné Subban dans une longue étreinte qui a semblé durer pour toujours, mais qui n'a probablement duré plus d'une minute. Subban comptait sur des gardes du corps près de lui, mais ces derniers n'ont pas eu à intervenir, car il a rendu son étreinte à Stephen.

Tweet from @ArponBasu: This woman, Jean Stephen, was 5th in line and hugged Subban for about a minute when she got to front. He hugged back pic.twitter.com/948JrHK5hw

Lorsque Stephen a émergé de la foule qui entourait Subban, après avoir fait autographier son nouveau chandail ainsi que le T-shirt de Subban qu'elle portait, elle a crié en plein centre du hall à l'extérieur de la principale salle de la Place des Arts.

« Les rêves peuvent se réaliser, a-t-elle déclaré après s'être reprise. J'ai prié Dieu pour cette journée. »

Bien qu'il puisse s'agir d'un exemple extrême, la réaction de Stephen à la suite de sa rencontre avec Subban est une bonne représentation de ce qu'il signifiait pour Montréal. Il est un personnage plus grand que nature, révéré et adoré en partie en raison de son incroyable talent au hockey, mais peut-être encore plus en raison de ses efforts pour récolter des fonds comme ceux déployer lundi.

L'une des plus grandes questions qui ont été posées lorsque Subban a été échangé par les Canadiens de Montréal aux Predators de Nashville le 29 juin en retour du défenseur Shea Weber était ce qu'il allait advenir de son engagement d'amasser 10 millions $ sur sept ans à l'Hôpital pour enfants.

Subban a immédiatement mis un terme à ces spéculations, réitérant sa promesse envers l'hôpital dès que la transaction a été rendue officielle.

Mais la relation entre Subban et l'hôpital est destinée à changer maintenant qu'il ne travaille plus en ville. Selon Marie-Josée Gariépy, la présidente de la Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants, ce changement ne va probablement pas être aussi drastique que les gens le croient.

« Nous sommes très chanceux de garder P.K. Subban, a déclaré Gariépy immédiatement après le spectacle. Les Canadiens l'ont peut-être perdu, mais l'hôpital va pouvoir le garder. »

Tweet from @PKSubban1: I wanted my friends @HopitalChildren to know that I will never stop fundraising for them. So I wrote a letter...https://t.co/giImuJz4ou

Gariépy est la personne que Subban a approchée en premier afin de s'impliquer auprès de l'hôpital le printemps dernier, et c'est elle qui a emprunté l'autoroute 401 entre Montréal et Toronto à deux reprises l'été dernier afin de convaincre Subban et sa famille de l'impact qu'il pourrait exercer avec son don.

« Marie-Josée a emprunté la 401, s'est assise à la table de notre salon et nous a présenté quelque chose qui nous a simplement renversés, a mentionné Subban sur scène lundi. Vraiment, quand je réfléchissais à l'héritage que j'allais laisser au hockey, peu importe qu'il soit à court ou à long terme, je voulais faire quelque chose de spécial dans ma vie qui n'avait absolument rien à voir avec le hockey. Je veux remercier Marie-Josée et l'hôpital de m'avoir donné la chance de faire quelque chose comme ça. »

Depuis qu'il a annoncé son engagement à amasser des fonds en septembre, Gariépy a indiqué que Subban avait récolté 1,2 million $ sur les 10 millions $ promis, en incluant les profits réalisés dans le cadre du spectacle de lundi. À ce rythme, Subban récolterait environ 8,4 millions $ en sept ans, mais Gariépy souligne que le partenariat en est seulement à sa première année, et qu'il reste beaucoup de temps pour bâtir du momentum.

Le fait que Subban évolue pour les Predators plutôt que les Canadiens devrait avoir un impact minimal sur la capacité à bâtir ce momentum, a-t-elle affirmé.

Subban a effectué une collecte de fonds la saison dernière, une séance d'autographes de chandails à la Classique hivernale Bridgestone 2016 de la LNH, un événement auquel il ne participera pas chaque année. Dans l'ensemble, il était toujours prévu que le gros du travail de Subban pour amasser des fonds se ferait au cours de la saison morte, a rappelé Gariépy, et c'est pourquoi le fait qu'il joue à Nashville ne devrait pas avoir une grande incidence de ce côté.

Cela va toutefois avoir un impact sur les patients de l'hôpital, qui se sont habitués aux visites régulières de Subban au cours de la saison. Il s'est rendu si souvent à l'hôpital qu'il a reçu une carte d'accès au stationnement des médecins afin de lui faciliter la tâche.

« À part le fait qu'il ne sera pas aussi présent physiquement que par le passé, je ne vois pas de différence importante par rapport à la situation avant [la transaction], a noté Gariépy. Cela étant dit, nous allons devoir être créatifs. »

L'une des manières de le faire est l'utilisation des médias sociaux. Gariépy prévoit que le partenariat de l'hôpital avec Subban et ses légions d'abonnés sur Twitter et Instagram ne va que grandir maintenant qu'il se trouve à Nashville.

Mais avant qu'il ne quitte pour le Tennessee, Subban va organiser une autre collecte de fonds à Montréal le 31 août. La journée va commencer par une conférence de presse qui va expliquer de manière détaillée de quelle manière l'argent amassé par Subban a été dépensé, et elle va se terminer avec un repas-bénéfice au Théâtre St-James dans le Vieux-Montréal.

Il y aura environ 350 personnes présentes à cette collecte de fonds, et les billets sont en vente, mais Gariépy a révélé qu'il n'y a pas beaucoup de promotion entourant cet événement parce que « les billets se vendent d'eux-mêmes ». Les détails sur le déroulement exact de la soirée sont en train d'être finalisés, mais le thème général a été trouvé.

« Il s'agit essentiellement d'une fête d'adieu pour P.K. », a expliqué Gariépy.

Bien que cela puisse être le cas pour les partisans des Canadiens à Montréal, ce ne l'est pas pour l'Hôpital de Montréal pour enfants et les enfants qui dépendent des soins qu'ils y reçoivent.

Le moment est encore loin où ils devront dire adieu à Subban ou ses efforts pour amasser des fonds.

 

En voir plus