Skip to main content

P.K. Subban sentait qu'il allait être échangé

Le défenseur est passé des Predators aux Devils en juin dernier

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

P.K. Subban n'est pas tombé à la renverse le 22 juin dernier lorsque les Predators de Nashville lui ont annoncé qu'il était échangé aux Devils du New Jersey. Cette deuxième transaction de sa carrière, il l'avait vue venir.

C'est ce qu'a révélé le défenseur, samedi à quelques heures du duel face aux Canadiens de Montréal au Centre Bell.

« Ce n'était pas vraiment une grande surprise parce que, de nos jours, si tu regardes une formation, tu peux pratiquement prédire les changements qui vont survenir. Nashville devait gérer sa masse salariale. Il y avait des jeunes joueurs qui allaient demander plus d'argent. C'est ce qu'on m'a expliqué et je comprends ça. »

À LIRE AUSSI : Kotkaniemi de retour; Drouin et Byron blessésLe CH en quête d'un quatrième gain de suite en accueillant les Devils

La transaction Subban, qui a été échangé aux Devils en retour de Steven Santini, Jeremy Davies et des choix de deuxième ronde en 2019 et 2020, a permis aux Predators de libérer suffisamment d'espace sous le plafond salarial pour offrir un contrat au joueur de centre Matt Duchene. Une acquisition qui semblait nécessaire puisque Nashville avait terminé au 19e rang pour les buts marqués lors de la saison 2018-19, mais aussi au dernier rang pour l'efficacité sur le jeu de puissance.

« J'ai passé de bons moments (à Nashville) et je n'ai rien de négatif à dire à propos de la ville de Nashville et l'organisation. J'y ai connu les meilleurs moments de ma carrière et je me suis approché de la Coupe Stanley. »

Subban veut maintenant connaître autant de succès au New Jersey, mais jusqu'à présent cette saison, les Devils ne livrent pas la marchandise. Pourtant, ils ont procédé à plusieurs acquisitions durant la saison morte, dont les attaquants Wayne Simmonds, Nikita Gusev et Jack Hughes, le tout premier choix du dernier repêchage, ce qui a apporté un vent d'optimisme à Newark. Avec une fiche de 6-8-4, l'équipe était au 30e rang du classement de la LNH avant l'affrontement en sol montréalais.

 

« Il faut que nous trouvions un moyen de gagner des matchs, a souligné Subban. Quand la saison commence, on ne sait pas ce qui va se produire. Certaines équipes vont connaître un bon départ, d'autres non. Mais une saison, c'est 82 matchs. Même si plusieurs pensent le contraire, je crois encore que nous allons participer aux séries éliminatoires. Quand nous sommes constants dans les matchs, nous devenons difficiles à battre. »

Au New Jersey, Subban est le défenseur numéro un de l'équipe, ce qu'il n'était pas à Nashville. Il a joué en moyenne 23:53 par match, loin devant Sami Vatanen et Damon Severson, ses coéquipiers à la ligne bleue. On l'utilise non seulement sur le jeu de puissance, mais aussi en désavantage numérique.

Jusqu'à présent, ses performances offensives - deux buts et trois passes en 18 rencontres - sont bien loin de celles de sa dernière saison avec les Canadiens en 2017-18. Il avait alors amassé 59 points en 82 rencontres. Une production qui avait chuté à 31 points en 63 parties lors de sa seule campagne avec les Predators, lors de laquelle il a été blessé. 

Pour l'entraîneur-chef John Hynes, les statistiques de Subban ne représentent pas nécessairement ce qu'il a été en mesure d'offrir à sa nouvelle équipe.

« Il se retrouve dans un rôle différent que dans le passé. Ça signifie qu'il a beaucoup de temps de jeu, qu'il affronte les meilleurs trios des autres équipes, qu'il est sur l'infériorité numérique, donc on le retrouve dans de multiples situations. C'est un ajustement pour lui d'être dans ce rôle, mais je pense que son jeu continue de s'améliorer. Tu ne peux pas contrôler sa production offensive, mais tu peux contrôler la manière dont il joue. Il est facile à diriger pour les entraîneurs et je m'attends à ce qu'il devienne encore meilleur », a conclu Hynes.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.