Skip to main content

P.K. Subban n'en est pas à une première promesse en séries

Ce n'est pas la première fois que le défenseur des Predators y va d'une déclaration qui se rapproche d'une garantie de victoire

par Arpon Basu @ArponBasu / Directeur de la rédaction LNH.com

NASHVILLE - Ce n'est pas la première fois que le défenseur des Predators de Nashville P.K. Subban fait cela. 

Vu la manière dont les choses se sont déroulées la dernière fois, on ne peut le blâmer d'essayer à nouveau.

Lorsque Subban a déclaré après la défaite des Predators 4-1 dans le match no 2 de la Finale de la Coupe Stanley contre les Penguins de Pittsburgh mercredi, ce qui les plaçait en retard 2-0 dans la série, que Nashville allait remporter le match no 3 au Bridgestone Arena samedi (20 h (HE); TVA Sports, NBC, CBC, SN), cela a provoqué des ondes de choc.

Après une nuit de sommeil, il a répété cette promesse jeudi, ce qui fait en sorte qu'il est clair que la déclaration de Subban était préméditée.

« Je me sens encore plus confiant maintenant que j'ai eu une nuit de sommeil, a déclaré Subban. Ça ne fait aucun doute. Nous allons gagner le prochain duel puis nous irons de l'avant. »

La dernière fois que Subban a fait quelque chose de semblable remonte au 12 mai 2014, après que les Canadiens de Montréal eurent vaincu les Bruins de Boston 4-0 dans le match no 6 de la deuxième ronde de l'Association de l'Est au Centre Bell, ce qui forçait la tenue d'un match no 7 à Boston.

Après la rencontre, Subban était visiblement enthousiaste. Il était confiant. Il l'a fait savoir à tout le monde.

« Ce sera super, avait mentionné Subban en parlant du match no 7 à venir à Boston. J'ai très hâte d'entendre la foule, le bruit, l'énergie dans cet amphithéâtre.

« J'ai très hâte de leur retirer tout cela. »

Dès que ces mots ont franchi ses lèvres, Subban est sorti du vestiaire. Son message avait été lancé. Son travail était terminé.

Le lendemain, tout le monde à Montréal et à Boston ne parlait que de cette déclaration. Les mots de Subban avaient relégué la série au second plan, avaient attiré l'attention de tous et, peut-être, avaient enlevé un peu de pression sur certains de ses coéquipiers afin de toute la placer sur ses épaules.

Peut-être était-ce intentionnel, peut-être que non.

Deux jours après avoir dit qu'il allait retirer toute source d'excitation aux partisans à Boston, c'est exactement ce que Subban et les Canadiens ont fait, l'emportant 3-1 dans le match no 7 pour éliminer les Bruins, pourtant favoris. Subban a été blanchi, mais a néanmoins disputé une excellente partie, étant le joueur le plus utilisé des deux équipes avec 26:17 de temps de glace, et il a aidé le gardien Carey Price à limiter Boston à un but.

Alors nous y voici à nouveau.

Les circonstances ne sont pas exactement les mêmes, mais l'environnement actuel est assez semblable.

Subban et les Predators viennent de subir une défaite cette fois, et ils se trouvent en Finale, alors toute l'attention du monde du hockey est dirigée vers eux. Mais encore une fois, tout ce dont les gens parlent, c'est de Subban et de ses paroles.

Il rassemble la pression et la place toute sur ses épaules à nouveau, ce qui enlève de la pression sur le gardien Pekka Rinne, qui pourrait être, ou non, le gardien partant pour le match no 3, ainsi que sur le reste de ses coéquipiers.

Il n'a pas garanti la victoire dans le sens le plus direct qui soit, tout comme il ne l'avait pas fait il y a trois ans, mais il s'en est approché le plus possible.

Il s'agit du moment de l'année où Subban a toujours connu du succès, et après deux matchs en Finale, il pourrait facilement être avancé qu'il a été le meilleur joueur des Predators. 

Mais il doit maintenant livrer la marchandise après avoir prononcé ces paroles et mener son équipe à la victoire, comme il l'avait fait il y a trois ans.

En voir plus