Skip to main content

P.K. Subban ne se défile pas

L'entraîneur Peter Laviolette tente de minimiser les propos de son défenseur vedette

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

NASHVILLE - Il n'y a pas une journée au cours de laquelle P.K. Subban parle publiquement et où il ne fait pas parler de lui. Le défenseur des Predators de Nashville dit se foutre de l'opinion que les gens peuvent avoir au sujet de ce qu'il dit.

N'empêche, il affirme ne pas comprendre pourquoi on fait un plat de la « quasi-garantie » de victoire des Predators qu'il a faite -- et répétée pour une troisième journée vendredi -- en prévision de la troisième rencontre de la Finale de la Coupe Stanley contre les Penguins de Pittsburgh au Bridgestone Arena, samedi (20 h (HE); TVA Sports, CBC, NBCSN).

« Pourquoi est-ce rare (qu'un athlète dise ça)? Je ne comprends pas pourquoi c'est rare? », a-t-il réagi quand on a abordé le sujet avec lui à l'issue de la séance d'entraînement des Predators.

 « J'ai déclaré que nous allons gagner le troisième match et c'est ce que je crois, a-t-il répété. Qu'est-ce que je suis censé dire à la place? »

Ne souhaitant sans doute pas souffler sur la braise de la motivation des Penguins, l'entraîneur Peter Laviolette a tenté de minimiser la quelconque promesse de Subban. Il a même essayé de faire accroire que Subban n'avait pas dit ce qu'il avait dit, même après qu'on lui eut rapporté ses propos exacts - « We will win ».

« Ce ne sont pas les mots que j'ai entendus. Je ne veux pas mal le citer », a-t-il commencé par dire.

« Si un joueur a confiance en notre capacité d'avoir du succès, je n'ai aucun problème avec ça, a-t-il ajouté. J'ai également confiance en la capacité de notre groupe de connaître du succès. 

« Je ne sais pas ce qu'il a dit exactement, mais je ne pense pas que ce soit ça. Il n'a rien promis, je crois. Les gars ont confiance en leurs moyens. Ça, je l'ai mentionné jeudi », a résumé Laviolette.

Subban a dit qu'il ne voit pas ses propos comme une forme de pression additionnelle pour ses coéquipiers et lui.

« Peu importe ce que je dis, je dois livrer la marchandise sur la glace, gagner mes batailles pour l'obtention de la rondelle, bien exécuter en supériorité numérique, en infériorité numérique ou à cinq contre cinq. Il n'y a rien qui change. »

Ce n'est pas la première fois que Subban s'exprime avec audace. Le 12 mai 2014, il avait promis que les Canadiens de Montréal forceraient la tenue d'un septième match contre les Bruins de Boston en remportant le match numéro six de la série de deuxième tour entre les deux équipes. Les Canadiens l'avaient emporté 4-0 au Centre Bell.

« Je ne le fais pas pour avoir de l'attention ou pour détourner l'attention de mes coéquipiers. Je dis ce que je pense. Je dis la vérité.

« J'ai le sentiment que nous serons à notre mieux samedi, a-t-il continué. Quand c'est le cas, aucune équipe ne peut nous battre. Nous l'avons prouvé en saison régulière et en séries éliminatoires. Pourquoi je ne le croirais pas maintenant? Ça commence avec moi qui devrai jouer mon meilleur match. Je sais que samedi je serai à mon mieux. »

Chez les Predators, on a dit apprécier l'attitude frondeuse de Subban.

« Ça illustre combien c'est un super leader pour nous, a déclaré le défenseur Roman Josi. Il a élevé son niveau de jeu en séries éliminatoires. »

L'attaquant recrue Frédérick Gaudreau a rappelé que toute l'équipe a confiance en ses moyens.

« Le but, c'est de gagner. C'est ce que nous visualisons. »

On pourrait croire que les Penguins peuvent utiliser la déclaration de Subban comme source de motivation additionnelle.

« Personne n'a réellement parlé de ça », a partagé le capitaine Sidney Crosby peu de temps après l'arrivée des Penguins à Nashville. « À ce stade des séries, la motivation ne manque pas. Nous nous attendons à ce qu'ils (les Predators) jouent avec l'énergie du désespoir et qu'ils nous offrent une vive opposition. Ce n'est donc pas un sujet de discussion. Nous savons que nous devrons être fins prêts samedi. »  

L'entraîneur Mike Sullivan a été très bref dans sa réaction.

« Nous nous concentrons uniquement sur notre équipe. Nous n'accordons aucune importance à ce que nos rivaux disent ou ce qu'ils font. Nous mettons l'accent sur les choses que nous devons faire afin d'avoir du succès. »

En voir plus