Skip to main content

P.K. Subban a un lien indestructible avec Montréal

Le défenseur demeure reconnaissant pour le temps qu'il a passé à son premier domicile dans la LNH après avoir été échangé aux Predators

par LNH.com / LNH.com

Le défenseur P.K. Subban va évoluer pour les Predators de Nashville cette saison, mais le lien que le défenseur entretient avec la ville où il a élu domicile dans la LNH pendant sept saisons demeure indestructible.

Le séjour de Subban à Montréal a pris fin le 29 juin alors qu'il a été échangé des Canadiens de Montréal aux Predators en retour du défenseur Shea Weber. Il est retourné à Montréal et a effectué sa première apparition à la télévision depuis la transaction, dans le cadre d'une entrevue en deux parties avec Eric Engels du réseau Sportsnet, au cours de laquelle Subban est revenu sur le temps qu'il a passé avec les Canadiens, son amour éternel envers la ville et ses sentiments par rapport à la mégatransaction.

« Le sentiment que j'éprouve quand je reviens à Montréal ne changera jamais, a affirmé Subban. Montréal sera toujours chez moi en raison des relations que j'y ai bâties. J'aime Montréal. J'ai toujours aimé la ville et je ne me suis jamais vu jouer pour une autre équipe que les Canadiens de Montréal.

« Mais la réalité est qu'aujourd'hui, c'est le "Boxing Day", et que Noël est terminé, alors il faut simplement aller de l'avant, n'est-ce pas? C'est ainsi que j'approche cette situation. »

Subban a récolté 63 buts et 278 points en 434 matchs avec les Canadiens et a remporté le trophée Norris en 2013 à titre de meilleur défenseur de la ligue. Il a aidé les Canadiens à atteindre la finale de l'Association de l'Est à deux reprises (2010, 2014), mais Montréal n'a pu franchir le troisième tour chaque fois. Les Canadiens ne se sont pas qualifiés pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley la saison dernière.

« Ce fut un rêve devenu réalité pour moi de jouer pour les Canadiens de Montréal, et ce qui m'attriste est que j'avais promis à cette ville de ramener la Coupe Stanley, et que je ne pourrai remplir cette promesse », a évoqué Subban.

Subban a admis qu'il n'avait pas été surpris d'être échangé, même s'il a le sentiment d'avoir tout fait pour que cela ne se produise pas.
 
« Ce sont les affaires, a-t-il rappelé. Il ne faut pas l'oublier. J'ai toujours approché cela de cette manière, que je pourrais très bien être échangé comme tous les autres joueurs de l'équipe. J'ai tenté de travailler le plus fort possible sur la glace afin que cela ne se produise pas. »

Subban, peut-être le joueur le plus populaire chez les Canadiens au cours de son passage à Montréal, assure qu'il aurait souhaité que ses coéquipiers reçoivent parfois autant d'attention et de crédit que lui.

« Ma mentalité est que je n'ai jamais été celui qui devait être au centre de l'attention ou être à l'avant-scène, a-t-il mentionné. Je n'ai aucun problème à me concentrer à faire mon travail et laisser quelqu'un d'autre recevoir tout le crédit, ou de voir quelqu'un d'autre recevoir l'attention. Il y a des moments où j'ai probablement souhaité que davantage d'attention soit portée sur mes coéquipiers, mais je n'ai aucun pouvoir sur ce que les médias décident d'écrire dans leurs articles. Tout ce que je peux faire est de jouer avec le plus d'intensité possible et de m'occuper de ce que je peux contrôler. »

Subban s'est engagé à effectuer un don de 10 millions $ à l'Hôpital de Montréal pour enfants avant la saison 2015-16, un engagement qu'il va honorer selon la Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants. Subban a déclaré dans une vidéo publiée sur Twitter à la suite de la transaction qu'il allait encore être impliqué auprès de l'hôpital.
 
« Je suis probablement le joueur le plus chanceux de toute la Ligue nationale de hockey, a avancé Subban. Le lien que j'ai avec les partisans et la communauté ici est indescriptible. C'est pourquoi je suis en mesure de conserver cette relation avec la ville de Montréal et la province de Québec, parce que j'y ai été si bien traité, tout comme ma famille, depuis que je suis arrivé ici, et j'ai tenté de faire la même chose, de plusieurs manières différentes. »

 

En voir plus