Skip to main content

Pittsburgh est loin d'?tre d?moralis? d'avoir perdu le premier match

LNH.com @NHL

WASHINGTON - Les Penguins de Pittsburgh étaient loin d'être démoralisés après avoir perdu le match inaugural de la série contre les Capitals de Washington.

"Ç'a été un bon match. Ça va être une longue série", a brièvement commenté le propriétaire de l'équipe, Mario Lemieux, qu'on a croisé dans le vestiaire des Pens.

Le jeune fils de Lemieux, Austin, ne paraissait aucunement abattu. Il courait dans les couloirs du Verizon Center, s'arrêtant au passage pour piquer un brin de jasette avec Sidney Crosby ou un autre membre de l'organisation.

"Ce n'est qu'un match", répétait-on.

"C'est ça les séries, a dit l'ailier Pascal Dupuis. Les Capitals ont profité d'un double avantage numérique tandis que nous n'avons pu saisir nos chances en supériorité. Ils ont fait du bon travail pour restreindre l'espace et le temps de réaction de nos joueurs de talent.

"Et l'arrêt contre Sidney a été un point tournant."

Crosby a assuré que la chance inouie qu'il a ratée en fin de deuxième période, au moment où le score était 2-2, ne le priverait pas de sommeil. On peut en douter.

"Quand vous ratez une chance comme celle-là dans un match serré, ce serait facile de se dire qu'est-ce qui serait arrivé si j'avais marqué, a-t-il mentionné. Mais vous devez oublier au plus tôt. Je suis sûr que Varlamov s'en voulait d'avoir accordé le deuxième but. Mais il a oublié et il a par la suite réalisé plusieurs beaux arrêts."

On a demandé à Crosby s'il s'agissait du meilleur arrêt qu'un gardien effectue à ses dépens. Il a répondu qu'il ne pouvait le dire parce qu'il s'efforce d'oublier ces choses-là.

Le gardien Marc-André Fleury, lui, s'en voulait d'avoir cédé le troisième but, celui de Tomas Fleishmann qui a finalement fait la différence.

"C'est le genre d'arrêts importants que je dois faire. Je m'en veux pour ce but."

Les Penguins vont sûrement passer du temps à apporter des ajustements au jeu de puissance, dimanche, à l'entraînement. Ils ont été tenus en respect en cinq occasions, ne dirigeant au total que six lancers vers Simeon Varlamov. Il faut dire que les Capitals connaissent énormément de succès en infériorité depuis le début des séries. Ils n'ont permis que quatre buts en 36 occasions, pour un taux d'efficacité de 88,8 pour cent.

"Notre jeu de puissance n'a pas été bon, a souligné Evgeni Malkin, qui a été peu visible dans le premier match. On va tenter de corriger le tir à l'entraînement."

Le jeune défenseur Kristopher Letang a dit s'attendre à ce qu'on fasse de la vidéo afin de déceler la recette du succès des Capitals.

"On pourra mieux voir si on a à notre disposition plus de temps qu'on le croit pour faire des jeux et où les joueurs des Capitals se positionnent."

En voir plus