Skip to main content

Dorion ne ferme aucune porte, mais s'attend à conserver le 19e choix

Le directeur général des Sénateurs ne regrette pas avoir décidé de céder son choix de premier tour cette saison plutôt que l'an dernier

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

VANCOUVER - Les Sénateurs d'Ottawa ont étudié plusieurs scénarios et ont multiplié les discussions, mais il est fort possible qu'ils conservent leur 19e sélection au total au Repêchage 2019 de la LNH, a indiqué le directeur général Pierre Dorion mercredi.

« Je ne suis pas quelqu'un qui aime parier, mais de la manière dont les discussions se passent en ce moment, je dirais que nous allons parler au 19e rang, a mentionné Dorion. On ne sait jamais ce qui peut arriver, nous pensons que ce repêchage sera plutôt imprévisible à partir du 10e rang. Des joueurs pourraient glisser beaucoup plus loin que nous le pensions. Nous avons étudié plusieurs scénarios afin d'améliorer notre rang de sélection ou de reculer quelque peu. »

À LIRE AUSSI : La tasse de café LNH : Aperçu du Repêchage 2019 | Les Poulin vivront un grand moment | Les espoirs du Repêchage 2019 en vedette au Camp estival du CMJ

Peu importe le rang où les Sénateurs vont parler, ils s'attendent à mettre la main sur un excellent espoir, même si Dorion admet que cet espoir ne sera pas en mesure d'aider l'équipe à très court terme. Il espère mettre la main sur un joueur capable de jouer sur les deux premiers trios ou sur les deux premières paires de défenseurs de l'équipe.

« Si je me fie aux discussions très animées qui ont eu lieu avec notre équipe de dépisteurs, nous allons assurément obtenir un bon joueur de hockey au 19e rang, si c'est là que nous devons parler. Comme d'habitude, après la première ronde, nous allons vous dire que nous ne nous attendions absolument pas à voir ce joueur glisser aussi loin », a blagué Dorion, qui en sera à un 11e repêchage avec les Sénateurs.

En plus de leur choix de première ronde, les Sénateurs disposent de deux choix de deuxième tour, avec les 32e et 44e sélections. Ces choix, ainsi que les trois choix de deuxième ronde de l'équipe en 2020 et leurs trois sélections de deuxième tour en 2021, procurent une flexibilité supplémentaire à Ottawa.

Dorion a déjà avancé que la cuvée 2020 allait être l'une des meilleures des dernières années. Il reconnaît que ses trois choix de deuxième tour cette année-là font l'envie de plusieurs autres équipes, et qu'il pourrait s'en servir pour améliorer son rang de sélection vendredi.

« Nous tenons toutefois à respecter le plan que nous avons établi, a nuancé Dorion. Nous voulons donc conserver le plus grand nombre possible de ces choix afin de continuer à grandir et à progresser. »

Trent Mann, responsable du dépistage amateur des Sénateurs, ne serait pas déçu si son directeur général parvenait à conserver toutes ces sélections de deuxième ronde au cours des prochaines années.

« Les choix de deuxième ronde sont souvent considérés comme les choix où il est possible de réaliser de très bons coups, a expliqué Mann. Avec nos deux choix cette saison et ceux des années à venir, nous pensons être en mesure de trouver des joueurs qui peuvent avoir un certain impact. Il suffit de définir quel type d'impact ces joueurs peuvent exercer. Si on regarde la dernière Finale de la Coupe Stanley, un joueur comme Brandon Carlo des Bruins de Boston (deuxième ronde, 2015) a joué un grand rôle en infériorité numérique, quelques années à peine après avoir été repêché. »

Aucun regret

La 19e sélection dont disposent les Sénateurs a été obtenue des Blue Jackets dans la transaction qui a fait passer Matt Duchene à Columbus à la date limite des transactions. Les Sénateurs ne possèdent pas leur propre choix de premier tour, qu'ils ont envoyé à l'Avalanche du Colorado en retour de ce même Duchene en novembre 2017. Les Sénateurs avaient le choix de céder au Colorado leur choix de premier tour l'an dernier ou cette année, et Dorion ne regrette aucunement d'avoir conservé sa sélection au dernier repêchage, qu'il a utilisée pour mettre la main sur l'attaquant Brady Tkachuk au quatrième échelon.

« Regarder Brady Tkachuk jouer pendant environ 70 matchs la saison dernière a été une excellente chose pour cette organisation, lui qui a d'ailleurs été nommé sur l'équipe d'étoiles des recrues », a mentionné Dorion. 

Video: OTT@NYR : Tkachuk fait vibrer les cordages en A.N.

Tkachuk n'est pas le seul joueur repêché par les Sénateurs en 2018 à avoir affiché une belle progression. Les défenseurs Jacob Bernard-Docker (26e au total) et Jonathan Tychonick (48e au total) ont appris mardi qu'ils étaient invités au camp d'évaluation estival d'Équipe Canada, tandis que les attaquants Jonathan Gruden (95e au total) et Luke Loheit (194e au total) ont été invités au camp des États-Unis.

« Ça en dit long sur notre équipe de dépisteurs, a souligné Dorion. Nous sommes très enthousiastes à propos de ce groupe, et nous sommes satisfaits des décisions que nous avons prises l'an dernier. Nous pensons que ces décisions vont aider notre équipe à progresser davantage. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.