Skip to main content

Philippe Lefebvre quitte le camp du CH avec un contrat en poche

LNH.com @NHL

BROSSARD - Déçu d'avoir été ignoré au cours de la dernière séance de repêchage de la LNH, en juin, l'attaquant Philippe Lefebvre est reparti du camp d'entraînement du Canadien avec un contrat de trois ans en poche, mardi.

Lefebvre a fait suffisamment bonne impression auprès des dirigeants de l'équipe, qui l'avaient invité au camp de développement, en juillet, ainsi qu'au camp des recrues, au début du mois.

Seul joueur invité au camp d'entraînement du CH, le Trifluvien âgé de 18 ans a démontré de belles aptitudes dans les matchs intra-équipe.

Fait inusité, c'est avec le sourire aux lèvres qu'il a accepté le renvoi à son équipe junior des Voltigeurs de Drummondville.

"Il n'y a pas de mauvaise nouvelle aujourd'hui, a-t-il lancé avant de quitter. Je retourne à Drummondville avec un gros sourire et prêt à aider l'équipe au maximum."

La saison dernière, Lefebvre a obtenu 21 buts, en plus d'ajouter 27 passes, en 68 rencontres. Il a contribué à la conquête de la coupe du Président des Voltigeurs, en plus de prendre part au tournoi de la Coupe Memorial à Rimouski. Il était confiant d'être réclamé à la séance de repêchage de la LNH, d'autant plus qu'il figurait sur la liste du bureau central de recrutement parmi les 120 meilleurs espoirs nord-américains. Il avait plutôt quitté le Centre Bell les mains vides et amèrement déçu.

"Ce qui s'est passé en juin est complètement oublié. Je repars sur une nouvelle page", a mentionné le jeune homme, en admettant qu'il ne s'était pas laissé abattre par ce revers de fortune.

"J'ai continué de m'entraîner fort en me mettant dans la tête que je pouvais obtenir une invitation dans un camp professionnel. C'est arrivé, et en me présentant ici j'avais comme objectif de décrocher un contrat. J'ai utilisé mes atouts, ma vitesse, et j'ai travaillé le plus fort possible."

Il estime que son ancien entraîneur Guy Boucher qui fait maintenant partie du personnel d'entraîneurs de l'organisation a dû avoir son mot à dire.

"J'ai fait mes preuves sur la glace. Pour le reste, il m'a sûrement aidé", a-t-il concédé, en précisant que le Canadien avait contacté son conseiller une vingtaine de minutes seulement après la conclusion du repêchage.

L'entraîneur Jacques Martin a confirmé que les recruteurs de l'équipe avaient Lefebvre à l'oeil et qu'ils auraient voulu le repêcher en juin.

"On décelait un bon potentiel chez lui. On le connaissait très bien puisque Guy Boucher l'avait dirigé à Drummondville. On s'attend à ce qu'il fasse sa marque dans les rangs juniors cette saison. C'est une très belle acquisition pour l'organisation."

Le Tricolore a retranché trois autres espoirs, mardi: le géant gardien Jason Missiaen, ainsi que les défenseurs Joe Stejskal et Mac Bennett.

En voir plus