Skip to main content

Phaneuf ne sait pas comment les partisans des Maple Leafs vont réagir

Le défenseur des Sénateurs se concentre sur la victoire à son retour à Toronto

par Chris Stevenson / Correspondant LNH.com

OTTAWA - Dion Phaneuf n'est pas certain de la réaction qu'il va recevoir de la part des partisans des Maple Leafs de Toronto lorsqu'il va effectuer un retour en tant que membre des Sénateurs d'Ottawa samedi.
 
Le gardien des Sénateurs Craig Anderson en a toutefois une petite idée.

 

« Peut-être le même genre d'accueil qu'a reçu Alfie à Toronto? », a avancé Anderson, en faisant référence à l'ancien capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson.
 
Alfredsson était vigoureusement hué par les partisans des Maple Leafs au plus fort de la Bataille de l'Ontario entre 2000 et 2004.
 
« Je suis persuadé que les partisans auront des regains d'énergie lorsque [Dion] touchera à la rondelle, a prédit Anderson. Je pense qu'il va sourire et profiter du moment. C'est assurément un sentiment agréable quand tout le monde est contre vous. Cela nous donne une raison de donner notre meilleur effort. »

Phaneuf a été hué par les partisans des Flames de Calgary chaque fois qu'il touchait à la rondelle lorsque les Sénateurs leur ont rendu visite le 27 février. Phaneuf avait été échangé des Flames aux Maple Leafs à mi-chemin de sa cinquième saison à Calgary en janvier 2010.
 
Phaneuf a été acquis par les Sénateurs dans le cadre d'une transaction à neuf joueurs le 9 février.
 
Phaneuf, l'ancien capitaine de Toronto, a été élogieux à l'endroit des partisans des Maple Leafs et de l'organisation, et n'a pas voulu prédire de quelle manière il sera accueilli à son retour.
 
« Je n'en suis pas certain. Je vais être honnête avec vous. Vous me posez la question, mais je ne suis pas sûr, a-t-il déclaré. Nous allons voir [samedi] soir de quelle manière on m'accueillera, mais je me concentre surtout sur la manière dont nous pourrons recommencer à jouer au niveau dont nous sommes capables.

« Je pense avoir été très bien traité pendant que j'étais ici. En fin de compte, l'organisation m'a bien traité, la base de partisans aussi, et je n'ai que de bonnes choses à dire à propos de l'organisation des Maple Leafs de Toronto. Cela étant dit, je fais partie des Sénateurs d'Ottawa désormais, je joue pour cette équipe, et nous allons de l'avant. »
 
Les Sénateurs ont conservé une fiche de 5-5-1 depuis l'arrivée de Phaneuf et se trouent à sept points de la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Est.
 
L'ailier des Sénateurs Zack Smith a tenté d'analyser le mieux possible la manière dont pourrait se dérouler le retour de Phaneuf à Toronto.
 
« Il n'arrive pas souvent qu'un joueur soit échangé à une équipe rivale, mais je suis persuadé qu'il peut s'attendre à un accueil chaleureux, a-t-il prédit. Il a été leur capitaine pendant de nombreuses années, et il a accompli plusieurs belles choses avec eux. On ne sait jamais. Il est difficile de prédire la réaction des partisans, surtout à Toronto. »
 
Lorsqu'il a été suggéré qu'il était peu probable que les partisans des Maple Leafs encouragent Phaneuf, Smith a répondu : « J'essaie d'être optimiste. On ne sait jamais. Il y a des partisans inconditionnels partout. »
 
Phaneuf, âgé de 30 ans, a immédiatement amélioré la profondeur de la défensive des Sénateurs à son arrivée. Il a formé une très solide deuxième paire de défenseurs avec Cody Ceci, 22 ans.
 
« Il améliore toute notre équipe », a affirmé l'entraîneur Dave Cameron.

Lorsqu'il a abordé précisément l'impact de Phaneuf sur Ceci, Cameron a mentionné : « Il a déjà pris part à 800 matchs dans la LNH, il est donc détendu et vocal. Il est aussi très calme. Parfois, lorsque les choses ne se déroulent pas comme prévu, vous avez simplement besoin d'une voix calme pour rassurer tout le monde, et il possède cette qualité. »
 
Anderson a assuré qu'il appréciait la présence physique de Phaneuf.
 
« Dion s'est amené et a calmé notre brigade défensive quelque peu. Il a permis à Cody à sortir de sa coquille en quelque sorte et à utiliser ses aptitudes offensives, a souligné Anderson. [Ceci] sait que Dion est un défenseur très fiable en qui il peut avoir confiance. Cela a eu un gros impact sur sa progression, et cela va l'aider à progresser davantage.
 
« Du point de vue d'un gardien, je sais que Dion va jouer de manière physique et robuste dans les coins de patinoire, et il va s'assurer que les joueurs adverses vont payer le prix devant le filet. Nous savons que lorsqu'il est sur la glace, les joueurs adverses vont se faire brasser et il leur rendra la vie difficile s'ils tentent de marquer. »
 
Phaneuf a indiqué qu'il allait un jour prendre le temps de réfléchir à son passage à Toronto, mais qu'il ne s'agissait pas d'une priorité pour lui en moment.
 
« Aujourd'hui, je suis concentré sur le match que je dois disputer [samedi] […], car nous nous battons pour notre survie, a-t-il expliqué. Nous nous battons pour des points, nous nous battons pour chaque pouce nous menant à chacun des points, alors je me concentre à jouer de la manière la plus solide possible pour notre équipe, afin de nous donner la meilleure chance de gagner [samedi] soir. »
 
Cela veut dire qu'il devra passer outre les amitiés qu'il a développées avec certains de ses anciens coéquipiers.
 
« Lorsque vous faites partie d'une équipe, vous bâtissez des amitiés qui durent longtemps à l'extérieur de la patinoire, mais en fin de compte, je ne crois pas que les amitiés existent sur la patinoire, a dit Phaneuf. Je suis persuadé qu'ils vont y aller aussi durement avec moi que je le ferai avec eux. »

 

En voir plus