Skip to main content

Poolers : Des nouvelles de l'infirmerie

Antti Raanta sera difficile à remplacer pour les Coyotes à la suite de sa blessure

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

Ce qui semblait être le début d'une saison de grande qualité pour Antti Raanta vient de tourner au cauchemar. Le gardien des Coyotes de l'Arizona a été opéré pour une blessure au bas du corps et il pourrait rater le reste de la saison.

Il s'agit d'une deuxième saison consécutive où le gardien de 29 ans se retrouve sur les lignes de côtés. L'an dernier, il avait raté 18 des 31 premiers matchs des Coyotes après s'être blessé et n'avait finalement pris part qu'à 47 rencontres. Il avait pris des notes, si bien que lors de la dernière saison morte, il a modifié son programme d'entrainement afin d'être moins massif et plus flexible et agile. Il avait d'ailleurs perdu du poids pour se déplacer plus rapidement. Le Finlandais semblait en voie de connaître une bonne saison avant de se blesser pour la première fois, le 6 novembre lors d'un entraînement.

À LIRE : Raanta ratera probablement le reste de la saison | Une rotation à trois en Arizona

Raanta n'est pas le gardien le plus populaire chez les poolers, puisque les Coyotes n'ont pas participé aux séries éliminatoires depuis la saison 2011-2012 et ont terminé au 15e rang de l'Association de l'Ouest l'an dernier. Il était d'ailleurs le 23e gardien le plus sélectionné sur les ligues standard sur Yahoo en début de saison. 

Pourtant, Raanta a les aptitudes pour faire partie de l'élite de la LNH.

Cette saison, sa moyenne de buts accordés était de 2,88 et son pourcentage d'arrêts de ,906. Des statistiques qui sont faussées, puisque le gardien a tenté un retour au jeu le 23 novembre et a disputé trois rencontres qui se sont avérées catastrophiques. Il a accordé 14 buts en 144 minutes de jeu et a été retiré du match lors de deux de ces trois parties. Visiblement, quelque chose clochait. 

Toutefois, avant de se blesser le 6 novembre, il avait une m.b.a. de 2,10 et un % arr. de ,929 en neuf matchs. Des chiffres beaucoup plus impressionnants, surtout que le reste de ses coéquipiers chez les Coyotes n'ont pas fait le travail en début de campagne. La fiche de l'équipe était alors de 7-6-0, bonne pour le 22e rang au classement. 

Video: CGY@ARI: Raanta stoppe Lindholm en tir de punition

Si on remonte un peu plus loin, on se rend compte que Raanta est le gardien avec le meilleur pourcentage d'arrêts (,939) et la meilleure moyenne de buts accordés (1,91) de la Ligue nationale de hockey entre le 1er janvier et le 6 novembre 2018. Pekka Rinne suit dans les deux catégories (2,07; ,934), mais le gardien des Predators de Nashville a vu ses coéquipiers remporter 41 victoires durant cette période contre 27 pour les Coyotes. Voilà qui rend les statistiques de Raanta encore plus spectaculaires.

Qui remplacera Raanta chez les Coyotes? Lundi, l'entraîneur-chef Rick Tocchet a indiqué que l'équipe pourrait faire appel à un trio de gardiens en Darcy Kuemper, Adin Hill et Calvin Pickard. Ça ne durera pas. Aucune équipe n'aime avoir trois gardiens dans sa formation puisque ça complique les entraînements. Après tout, il n'y a que deux filets sur une glace. Pour un portier, ce n'est pas l'idéal non plus de voir sa routine quotidienne d'entraînement être modifiée par la présence de deux autres gardiens.

Hill pique ma curiosité. Rappelé de Tucson dans la Ligue américaine, il a profité des blessures de Raanta et Kuemper pour se retrouver devant le filet. Il a remporté quatre matchs en trois départs, n'a cédé que deux buts à ses cinq premiers matchs (216 minutes de jeu). Après sept rencontres (4-2-0), sa m.b.a. est de 1,62 et son % arr. est de ,939.

Il a toutefois accordé sept buts à ses deux derniers départs. À 22 ans, il ne devait pas se retrouver dans un tel rôle, mais s'il parvient à être constant, il pourrait être le sauveur des Coyotes, qui tentent de rester dans la course aux séries éliminatoires. En termes de baseball, son choix peut être un coup de circuit ou encore un gênant retrait sur trois prises.

Ailleurs dans la Ligue

Avec autant d'interrogations au sujet de Hill, peut-être vaut-il mieux pour les poolers de se tourner vers une valeur plus sûre. Le problème, c'est qu'en ce début de saison, plusieurs équipes capables de participer aux séries éliminatoires se retrouvent avec un gardien partant qui connaît des difficultés.

On peut penser aux Oilers d'Edmonton, où Cam Talbot semble en voie de se faire ravir son rôle de numéro un au profit de Mikko Koskinen. À Boston, Jaroslav Halak et Tuukka Rask se divisent les départs. C'est la même chose à Calgary (Mike Smith et David Rittich) et à Pittsburgh (Casey DeSmith et Matt Murray, lorsqu'il reviendra de sa blessure), 

Depuis le début de la saison, 40 gardiens ont atteint le cap de la douzaine de matchs. C'est six de plus que l'an dernier, soit une augmentation de 17,6 pour cent. Une hausse qui s'explique par les blessures, mais aussi les contre-performances. Voilà qui complique grandement la vie des poolers qui voudront remplacer Raanta.

Voici trois options qui devraient s'offrir à vous dans votre ligue :

En Caroline, Curtis McElhinney semblait s'être emparé du poste de partant, mais il vient de se blesser. Si son absence est courte, il représente une option intéressante, lui qui connaît sa meilleure saison en carrière. À vrai dire, il est le seul gardien des Hurricanes avec une fiche positive (7-3-1) cette année. Il n'est sélectionné que dans 3 pour cent des ligues standard sur Yahoo.

À Edmonton, Koskinen a une surprenante fiche de 9-3-1, avec une m.b.a. de 2,06 et un % arr. de ,929. Les Oilers ont repris du poil de la bête depuis l'arrivée de Ken Hitchcock derrière le banc. Si celui-ci donne le filet au Finlandais lors de la majorité des matchs, Koskinen est une option tentante et fort possiblement disponible dans votre pool.

Finalement, à Detroit, Jimmy Howard tient le fort. Depuis un mois, il a une fiche de 5-1-2, avec une m.b.a. de 2,48 et un % arr. de ,930. Si vous croyez que les Red Wings peuvent maintenir le rythme du dernier mois (8-5-2), Howard est une excellente option, lui qui n'a été sélectionné que dans 18 pour cent des ligues sur Yahoo. Surtout, contrairement aux gardiens mentionnés plus haut, il ne fait pas de doute qu'il est le numéro un de l'équipe.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.