Skip to main content

Peter Laviolette fait campagne pour l'élimination des coups à la tête

LNH.com @NHL

Montreal - Le Canadien va conclure mardi soir une série de cinq matchs à domicile en accueillant les Hurricanes de la Caroline, la bête noire du Tricolore. La dernière victoire du Canadien contre la Caroline au Centre Bell remonte au 28 février 2004.

Les Canes occupent le premier rang de la section sud-est, forts d'un dossier de 4-2-1. Ils ont remporté leur dernier match 4-3 face aux Islanders de New York. Une victoire pas très convaincante cependant puisque le gardien Cam Ward a fait face à 60 lancers. Il a même dû stopper Doug Weight qui s'est vu offrir un tir de pénalité à 19:59 de la troisième période.

Brandon Sutter K.-O.

Dans ce match, les Canes ont perdu les services du jeune attaquant Brandon Sutter et du défenseur Joni Pitkanen. Blessé à une jambe, Pitkanen est retourné à Raleigh où il doit être examiné par les médecins. Le cas de Sutter est plus préoccupant. Le premier choix des Canes au repêchage de 2007 a été blessé lorsque Weight l'a atteint à la tête d'un violent coup d'épaule. Sutter patinait la tête basse et Weight a saisi l'occasion pour le frapper. Dans les règles puisque le centre des Islanders n'a pas été puni.

Sutter est demeuré étendu sur la glace un bon moment. Il a été conduit à l'hôpital où il est demeuré sous observation durant la nuit. Son cas s'apparente à celui d'Andrei Kostitsyn qui est sur la touche depuis la charge que lui a administrée Kurt Sauer des Coyotes de Phoenix.

Après le match, l'entraîneur Peter Laviolette s'est élevé contre ce genre de coup, rappelant que la ligue cherche à prévenir les blessures à la tête.

"Ces coups à la tête n'ont pas leur place au hockey. Les joueurs se font sérieusement blesser, a déclaré Laviolette au News & Observer.

"Il (Weight) n'a pas levé le bras mais Sutter se trouvait dans une position vulnérable. Il a été mis K.-O.", a déploré l'entraîneur.

Les Canes étaient déjà privés des attaquants Justin Williams et Scott Walker.

Samsonov en panne

Sergei Samsonov a conclu cet été un contrat de trois ans de 7,6 millions $ US. Après sept matchs, le Russe est toujours à la recherche de son premier point, un rendement qui n'est pas sans rappeler son passage malheureux à Montréal. Il affiche aussi un différentiel de moins-3. Samsonov avait pourtant amassé 32 points en 38 matchs la saison dernière après son transfert de Chicago vers la Caroline.

Eric Staal (4-2-6) et Ray Whitney (1-5-6) sont les meilleurs compteurs de l'équipe, tandis que le défenseur Niclas Wallin présente un différentiel de plus-9, un sommet dans la Ligue nationale qu'il partage avec Saku Koivu.

En voir plus