Skip to main content

Peter Forsberg attendra encore un peu avant de disputer un premier match

LNH.com @NHL

DENVER - Peter Forsberg a quitté la patinoire en sueur, samedi, alors que les gouttes coulaient de son menton.

L'attaquant de l'Avalanche du Colorado a vite réalisé qu'il n'était pas encore prêt à disputer un match de la LNH. Il a décidé de ne pas disputer la rencontre de samedi soir contre les Kings de Los Angeles, affirmant qu'il a besoin de s'entraîner encore un peu avec ses coéquipiers - et s'habituer à patiner en haute altitude - avant de retourner dans le feu de l'action.

"Ce n'est pas une ligue de garage", a souligné Forsberg, qui a signé un contrat avec l'Avalanche, lundi dernier, pour le reste de la saison. "C'est le niveau de jeu le plus élevé qui soit."

Le Suédois a opté pour la prudence en vue de son retour au jeu. Il n'est pas certain à quel moment il sera prêt à enfiler l'uniforme de l'Avalanche. Il a indiqué qu'il pourrait faire ses débuts mardi soir contre les Canucks de Vancouver. Toutefois, l'équipe ne prévoit tenir qu'une séance d'entraînement avant cette rencontre et Forsberg n'est pas certain que cela lui donnera assez de temps.

"Je ne sais pas encore combien de temps ça va prendre, a dit Forsberg. Je ne veux pas précipiter les choses. J'ai subi quelques blessures dans le passé, alors je veux m'assurer de ne pas revenir et en subir une autre tout de suite."

Son pied droit, toutefois, va mieux. Ce pied le gênait depuis quelques saisons, mais il en est finalement rendu au point où il ne ressent pas un malaise constant. C'est pourquoi il a accepté de revenir au jeu.

"J'ai patiné pendant quelques semaines chez moi et je me sentais de mieux en mieux", a indiqué Forsberg, dont l'arrivée à Denver a été retardée jusqu'à vendredi à cause de tracas administratifs concernant son visa. "Je n'ai jamais renoncé à mon objectif de revenir jouer dans la LNH. Je pense que j'en ai encore à donner."

Forsberg ne sait pas encore s'il jouera encore longtemps dans la LNH. Mais la façon dont il répondra à l'appel à Denver dans le dernier droit de la présente saison sera assurément "un petit test" qui lui donnera une bonne indication.

"Je ne me vois pas jouer jusqu'à 45 ans, a affirmé le vétéran de 34 ans. Mais j'aimerais jouer tant et aussi longtemps que je pourrai aider l'équipe de la bonne façon quand je suis sur la glace, et jouer au niveau où j'aimerais jouer. J'espère qu'il me reste encore quelques bonnes années."

Le directeur général de l'Avalanche François Giguère croit que oui. C'est pourquoi il l'a invité à revenir au Colorado.

"Il y a plusieurs équipes qui auraient aimer embaucher Peter, et Peter a choisi de revenir avec nous", a noté Giguère.

Forsberg a fait toute une impression à son premier séjour avec l'Avalanche. Il a aidé l'équipe à remporter la coupe Stanley à deux reprises, décroché le trophée Hart à titre de joueur le plus utile à son équipe dans la LNH en 2003 et s'est hissé au quatrième rang des marqueurs dans l'histoire de la concession avec 741 points.

"Les gens savent qui est Peter, a dit Giguère. Il est assuré de marquer l'histoire de l'équipe."

C'est pourquoi Forsberg ne s'inquiète pas de ternir son image, même s'il ne devait être que l'ombre de lui-même cette fois-ci.

"Les gens de Denver savent que je fais tout ce que je peux pour aider l'équipe à gagner, a dit Forsberg. Ce sera la même chose cette fois-ci. Peut-être ne suis-je pas si bon que ça, je ne sais pas. On verra quand je serai sur la patinoire."

En voir plus