Skip to main content

Pavelski est impatient d'affronter les Sharks avec les Stars

L'attaquant, qui a passé ses 13 premières saisons avec San Jose, ne sait pas ce qui l'attend au SAP Center

par Josh Clark / Correspondant indépendant LNH.com

DALLAS -- Joe Pavelski ne sait pas à quoi s'attendre quand il affrontera les Sharks de San Jose pour la première fois avec les Stars de Dallas au SAP Center, samedi (22 h 30 HE; ESPN+, NBCSCA, FS-SW+, NHL.TV).

« Je ne sais pas ce que je ressentirai et l'expérience que ce sera, a déclaré l'attaquant des Stars. J'ai vraiment hâte d'y retourner et je suis ravi que la date du match approche. »

À LIRE AUSSI : Couture absent pendant plusieurs semaines pour les Sharks

Pavelski a disputé ses 13 premières saisons dans la LNH avec les Sharks, incluant les quatre dernières à titre de capitaine. Après être devenu joueur autonome sans compensation à la conclusion de la saison dernière et ne pas être parvenu à s'entendre pour un nouveau contrat avec les Sharks, il a accepté une entente de trois ans d'une valeur de 21 millions $ avec les Stars le 1er juillet.

« Tu crois toujours que tout va s'arranger, mais jusqu'à ce que ça se produise, c'est tout que tu sais », a dit Pavelski au sujet de la possibilité de demeurer à San Jose. « Alors que la situation commence à se développer, tu comprends que les chances deviennent plus minces, tu commences à regarder vers l'avenir et à te préparer. Ç'a été un processus graduel. »

Pavelski, sélectionné par San Jose en septième ronde (205e au total) du Repêchage 2003 de la LNH, figure au quatrième rang dans l'histoire des Sharks au chapitre des matchs joués (963), il est deuxième au chapitre des buts (355) et troisième pour les points (761).

Même si les Sharks ont participé aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans 12 des 13 saisons avec Pavelski, incluant un passage en Finale de la Coupe Stanley en 2016, il a souligné que son plus beau souvenir de son séjour à San Jose n'est pas un moment en particulier, mais plutôt toutes les personnes qui l'entouraient.

« Aller à l'aréna chaque jour était plaisant, a dit Pavelski. Jouer aux côtés de coéquipiers exceptionnels avec un personnel incroyable, tous les entraîneurs, le personnel de soigneurs et les gérants d'équipement… Avec le recul, ce sont de ces liens et de ces moments dont tu profites vraiment.

« C'est la même expérience ici. Quand tu arrives à l'aréna et que tu vois tout le monde heureux, c'est formidable. Même dans les hauts et les bas, tu traverses ces moments avec de bonnes personnes qui ont un excellent caractère. Ça t'aide à traverser de telles situations. »

Pavelski figure à égalité au septième rang chez les Stars avec 18 points (huit buts) en 44 rencontres et il occupe le quatrième rang de l'équipe avec trois buts en avantage numérique. Il passe en moyenne 17:33 sur la glace par match, deuxième parmi les attaquants des Stars, derrière Tyler Seguin (19:02). Même s'il n'a récolté que quatre points (un but) à ses 11 derniers matchs, Pavelski affirme qu'il commence à établir une belle chimie au sein d'un trio avec Denis Gurianov et Roope Hintz, ainsi qu'avec le reste de ses coéquipiers.

« Oui, ça se développe, a commenté Pavelski. Chaque expérience que nous vivons rend les choses un peu plus faciles. Il reste encore beaucoup de hockey à jouer et beaucoup de choses peuvent encore se produire. »

Video: DET@DAL: Pavelski vole le disque et va marquer

En plus de devoir déraciner sa famille de San Jose à Dallas, Pavelski a dû s'adapter à une nouvelle équipe et à deux nouveaux entraîneurs, car Rick Bowness a remplacé Jim Montgomery le 10 décembre. Pavelski a également joué devant 85 630 partisans lors de la Classique hivernale Bridgestone 2020 de la LNH contre les Predators de Nashville au Cotton Bowl Stadium le 1er janvier.

« Ç'a été cinq ou six mois de fou depuis l'ouverture du marché des joueurs autonomes. J'ai dû vendre une maison, en acheter une autre, déménager, trouver de nouvelles écoles pour mes enfants, disputer mon premier match. Il y a eu tout ce qui s'est produit chez les entraîneurs et, enfin, la Classique hivernale, a-t-il énuméré. Ç'a été très plaisant. »

Même si Pavelski ignore ce à quoi il doit s'attendre quand il sautera sur la glace samedi, il a hâte de savourer le moment aux côtés de ses nouveaux coéquipiers.

« J'ai passé tellement de temps là-bas, alors je suis très fébrile à l'idée d'y retourner, a admis Pavelski. J'ai hâte de revoir quelques amis et quelques anciens coéquipiers. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.