Skip to main content

Patrick Roy dit non à l'Avalanche et sera de retour avec les Remparts

LNH.com @NHL

QUEBEC - Après s'être accordé une période de réflexion d'une quinzaine de jours, l'ancien gardien de but Patrick Roy a choisi de ne pas accepter l'offre de diriger l'Avalanche du Colorado, invoquant des raisons familiales.

La nouvelle a été révélée dans le site internet du Denver Post mercredi matin.

Puis sur l'heure du midi, en conférence de presse, Roy a confirmé qu'il demeurait à la barre des Remparts de Québec dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

En annonçant sa décision, Roy a loué le support des amateurs de hockey de Québec, rappelant que l'équipe comptait 7800 détenteurs d'abonnements saisonniers, comparativement à 780 lors de son arrivée avec les Remparts. Roy a également rendu hommage aux joueurs, notamment pour leur implication dans la communauté.

"Ce que je vis ici à Québec est extraordinaire, et j'adore ma qualité de vie, a dit Roy. Il ne faut jamais oublier que l'entreprise des Remparts, à quelque part, c'est mon entreprise. Le rôle qu'on joue dans la communauté est aussi très important pour moi. De voir autant de jeunes avoir le goût de jouer au hockey, c'est aussi quelque chose de particulier."

Roy, qui est également copropriétaire et directeur-général de l'équipe, occupe le poste d'entraîneur en chef des Remparts depuis le 29 septembre 2005, après avoir congédié Eric Lavigne.

Huit mois plus tard, Roy menait les Remparts à la conquête de la Coupe Memorial, emblème de la suprématie du hockey junior au Canada. C'était la première fois que les Remparts remportaient le précieux trophée depuis 1971, alors que Guy Lafleur régnait en roi et maître sur le hockey junior canadien.

Près de ses fils

Selon l'article du Denver Post, Roy a téléphoné au président de l'équipe, Pierre Lacroix, mardi soir pour lui faire part de sa décision.

"Je ne veux pas laisser non plus planer un doute d'incertitude, a confié Roy. On évalue toujours une décision à la fois. J'ai énormément de respect pour Pierre Lacroix. C'est un homme qui a joué un rôle excessivement important dans ma vie, dans ma carrière de hockey, alors c'est certain que j'aurai toujours une oreille excesssivement attentive pour (lui), et c'est ce que j'ai fait dans ce dossier-là."

"Pierre Lacroix, ne soyez pas inquiets, sait exactement où il s'en va, c'est un homme de hockey extraordinaire. Je suis convaincu que l'Avalanche va trouver quelqu'un d'extrêmement compétent, qui va amener l'équipe où il se doit, c'est-à-dire au sommet de la Ligue nationale éventuellement."

Selon le même article, le membre du Temple de la renommée du hockey a expliqué que son fils Jonathan amorçait une carrière dans le domaine musical. De plus, Frédéric, un autre de ses trois enfants, doit prendre la direction de Santa Monica pour étudier et tenter sa chance dans le métier d'acteur.

La fonction d'entraîneur en chef de l'Avalanche aurait été très exigeante, a expliqué Roy au Denver Post, et il tenait à avoir toute la disponibilité possible pour appuyer ses deux fils dans leurs nouvelles aventures.

En voir plus