Skip to main content

Patrick Eaves risque de rater le match no 4 pour Anaheim

L'attaquant des Ducks s'est blessé en 3e période du match no 3; Kevin Bieksa sera absent face aux Oilers

par Lisa Dillman @reallisa / Journaliste NHL.com

KELOWNA, Colombie-Britannique -- L'attaquant des Ducks d'Anaheim Patrick Eaves ne s'est pas entraîné mardi et il risque d'être laissé de côté lorsque les Ducks affronteront les Oilers d'Edmonton dans le match no 4 de la série de deuxième ronde dans l'Association de l'Ouest mercredi (22h H.E.; TVA Sports, SN, NBCSN).

Eaves demeure hors glace depuis dimanche, quand il a subi une blessure au bas du corps lors de la victoire de 6-3 des Ducks lors du match no 3.

« À mon avis, s'il ne patine pas, je dirais qu'il sera peu probable [qu'il joue], » a dit l'entraîneur des Ducks Randy Carlyle après l'entraînement mercredi.

Carlyle a également confirmé que le défenseur Kevin Bieksa (bas du corps) allait rater le match no 4. Bieksa, qui s'est blessé lors du match no 1 mercredi, a patiné lundi, mais il n'a pas pris part à la séance d'entraînement mardi.

Les Ducks espèrent que Bieksa, qui a récolté quatre mentions d'aide en cinq matchs des séries, effectuera son retour au jeu plus tard dans cette série quatre de sept que les Oilers mènent 2-1.

Eaves, qui a amassé quatre points (deux buts) en sept matchs des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2017, a été limité à trois présences en troisième période du match no 3. Sa blessure est apparemment survenue à la suite d'une collision en territoire neutre avec l'attaquant des Oilers Patrick Maroon dans la première minute de la troisième période. Eaves a porté une botte de marche sur le pied droit lundi, mais la botte était absente mardi.

Ce pourrait être un gros défi si les Ducks doivent se passer d'Eaves pendant longtemps. Ils seraient obligés de remplacer sa production offensive, sa présence devant le filet et la chimie qu'il a développée avec son compagnon de trio Ryan Getzlaf.

« Ce sera un petit ajustement, en raison de sa façon de jouer et de sa vitesse, a dit Getzlaf. Mais nous avons des joueurs qui peuvent efficacement jouer n'importe où dans notre alignement. Nous allons compter sur eux. »

Corey Perry pourrait combler le vide. Pendant plusieurs années, Perry et Getzlaf ont formé un duo dynamique au sein du même trio, démontrant une incroyable capacité de trouver l'un l'autre sur la glace.

Carlyle les a réunis à l'entraînement mardi, lançant à la blague qu'il l'a fait en souvenir du bon vieux temps.

« C'est une option, a dit Carlyle. C'est une question des ailiers droits qui sont disponibles. Corey y a joué auparavant. Et nous avons l'option d'y insérer [Ondrej] Kase ou [Logan] Shaw ou [Chris] Wagner. »

Perry a récolté trois points (un but) en sept matchs des séries. Il a affiché un différentiel de moins-1 lors du match no 3.

Que doit-il faire pour se remettre sur ses rails dans le match no 4?

« Jouer de mon style, tout simplement, a répliqué Perry. Je dois continuer de jouer ainsi. Comme je l'ai dit pendant toute la saison, si l'équipe gagne et continue de jouer au hockey en mai, c'est un bon signe. »

Carlyle a admis que Perry connaît des difficultés quand il ne joue pas d'un style physique ou quand il est loin de la rondelle.

« C'est un homme qui s'est fait un nom avec son travail sous les cercles, a expliqué Carlyle. Il est un joueur de classe mondiale qui sait effectuer des jeux de cette partie de la patinoire. Il transporte la rondelle devant le filet, il irrite le gardien. C'est son rôle. C'est ce que nous lui demandons de faire. »

En voir plus