Skip to main content

Pascal Vincent devient le premier directeur général et entraîneur-chef du Junior

LNH.com @NHL

MONTREAL - Le propriétaire du Junior de Montréal, Farrel Miller, et son président, Martin Routhier, ont présenté, mercredi, aux représentants des médias le tout premier directeur général et entraîneur-chef de son histoire, Pascal Vincent.

Natif de Laval, Vincent a évolué dans la LHJMQ de 1988 à 1993 pour les Lynx de Saint-Jean, le Titan de Laval, le Collège-Français de Verdun et les Bisons de Granby. Depuis 1999, il était à l'emploi des Screaming Eagles du Cap-Breton, avec lesquels il occupait également les fonctions de directeur général et d'entraîneur-chef. En tant qu'entraîneur-chef, il compte plus de 300 victoires dans la LHJMQ.

"C'est un privilège de pouvoir pratiquer le métier que j'aime le plus au monde, a déclaré Vincent, mais ce l'est encore plus de pouvoir le pratiquer près de ma famille et de ceux que j'aime."

Après avoir mené les Screaming Eagles aux quarts de finale cette saison, il a reçu le trophée Ron-Lapointe, remis à l'entraîneur de l'année au sein du circuit Courteau, un an après avoir été nommé meilleur directeur général de la LHJMQ.

Bien que la décision de rompre cette longue association ait été difficile à prendre, Vincent estime que c'était la meilleure.

"Les dirigeants du Junior et moi partageons la même passion et le même désir de vaincre, sur la glace comme à l'extérieur, a dit Vincent. Nous voulons rendre la population de Montréal et des environs fière de leur équipe et j'ai bien hâte de commencer."

Gros nom

Le propriétaire du Junior s'est fait demander s'il avait ressenti une certaine pression d'engager un "gros nom" pour diriger sa formation, afin de faire contrepoids à Patrick Roy, qui est à la barre des Remparts de Québec.

"Les gens ne viendront pas voir le club juste en raison d'un gros nom derrière le banc, a-t-il dit du tac au tac. Nous avons eu des discussions avec des 'gros noms', mais notre priorité est d'avoir une équipe gagnante et pour ça, Pascal était le meilleur choix."

Billets

Les dirigeants du club sont demeurés évasifs quant au succès remporté par la vente des billets de saison jusqu'à maintenant.

Questionné au moins à deux reprises à ce sujet, Routhier a répondu à chaque fois que "les ventes allaient bon train et que les objectifs seraient atteints". Le Junior espère faire salle comble dès le début de la saison.

Le président Miller a toutefois admis que pour faire ses frais, l'équipe devrait attirer une moyenne de 2000 spectateurs par partie, soit un taux d'occupation de 50 pour cent.

En voir plus