Skip to main content

Pas de baisse de régime chez les Penguins, dont la fiche est de 7-1

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - Il ne semble vraiment pas y avoir de baisse de régime après la conquête de la coupe Stanley, chez les Penguins de Pittsburgh - bien au contraire.

Les Penguins (7-1) n'ont pas encore perdu en cinq matches sur les patinoires adverses, et Marc-André Fleury domine les gardiens du circuit avec une fiche de 7-0. Les Penguins peuvent aussi compter sur une diversité de marqueurs, ce qui compense pour des débuts de saison moins productifs qu'à l'habitude dans le cas de Sidney Crosby et Evgeni Malkin.

Avant la saison, certains évoquaient la possibilité d'une baisse de régime après le triomphe en finale de la coupe Stanley, en juin, mais la locomotive semble plutôt fonctionner à pleine vapeur.

Depuis que Dan Bylsma est arrivé derrière le banc, à la mi-février, les Penguins affichent un rendement de 25-4-4 en saison régulière.

"Je suis satisfait de notre fiche et je pense que les gars sont satisfaits de notre fiche, mais je pense aussi que tout le monde vous dirait que nous n'avons pas encore joué notre meilleur hockey, a dit Bylsma. Notre jeu n'est pas encore tout à fait à la hauteur de nos attentes. Il y a des aspects que nous devons améliorer. Il y a beaucoup de travail à faire."

Selon Fleury, les Penguins ont parlé dès le début du camp de la nécessité d'être prêts à chaque soir. Ils ont semblé débordés une seule fois, lors d'un revers de 3-0 à domicile contre Phoenix, le 7 octobre, mais ils ont par la suite gagné cinq matches d'affilée.

"C'est quelque chose que l'on a tête depuis le début du camp, a dit Fleury, dont le jeu est un bon plaidoyer pour une sélection dans l'équipe olympique canadienne. Nous savions que chaque match serait difficile et que les équipes voudraient nous battre, alors nous avons été prêts et nous avons joué du bon hockey."

Malkin (trois buts, 10 points) et Crosby (quatre buts, sept points) ne sont tout de même pas en léthargie, mais ils ne connaissent pas un départ explosif comme Alexander Ovechkin des Capitals (neuf buts et 16 points en huit matches).

Bill Guerin, à 38 ans, est le joueur le plus âgé des Penguins. Il aime le fait que l'équipe joue avec la fougue et la détermination d'une équipe qui n'a pas encore gagné de championnat, plutôt que comme une équipe qui doit défendre son titre.

"Je pense que quand les choses vont bien, c'est un bon moment pour donner un effort supplémentaire, a dit Guerin. Je crois que Dan a bien défini ce que nous devons faire pour rester concentrés à tous les matches. Nous n'avons pas encore traversé de séquence vraiment exigeante, et il y a des hauts et des bas dans une saison. En ce moment, il faut rester concentrés et garder le cap."

En voir plus