Skip to main content

Pacioretty: «Nous serons bien meilleurs cette saison»

Le capitaine des Canadiens Max Pacioretty se réjouit de la venue de Shea Weber, Andrew Shaw et Alexander Radulov

par Dave Stubbs @Dave_Stubbs / Chroniqueur LNH.com

MONTRÉAL - La route est longue de la rive-sud de Montréal jusqu'à Terrebonne, au nord de la métropole québécoise. C'est un trajet de 35 minutes en l'absence de bouchons de circulation. Ce qui n'arrive jamais.

Le capitaine des Canadiens de Montréal Max Pacioretty et Shea Weber, le nouveau défenseur étoile des Canadiens, ont donc eu tout le temps au monde pour discuter, mardi, en route vers la quatrième présentation du tournoi de golf caritatif de l'entraîneur des Canadiens Michel Therrien.

C'est Pacioretty qui a eu l'idée que les deux voyagent ensemble jusqu'au club de golf Le Mirage, prolongeant ainsi le temps qu'ils avaient passé ensemble la veille, à l'occasion d'un souper en compagnie du défenseur Nathan Beaulieu, de l'attaquant Andrew Shaw, que le club montréalais a obtenu dans le cadre d'une transaction avec les Blackhawks de Chicago le 24 juin, et Pat Brisson, l'agent de Pacioretty.

Le tournoi de Therrien a permis aux représentants des médias de Montréal de faire connaissance avec Weber à la suite de l'échange du 29 juin qui a vu P.K. Subban se retrouver avec les Predators de Nashville.

« Shea a eu droit à une journée occupée lundi », a souligné Pacioretty, jeudi, en faisant allusion au fait que Weber s'était également retrouvé au service du secteur des relations publiques des Canadiens, lundi, afin qu'on puisse procéder à des séances de photos et de vidéo. « C'en aurait fait beaucoup à apprivoiser pour lui s'il avait dû se présenter seul au tournoi de golf. J'ai bien pensé qu'il y aurait une tonne de journalistes et de partisans sur place. »

Video: Un 30e pour Pacioretty dans un filet désert

Pacioretty a probablement sous-estimé l'importance de la foule. Il y avait peut-être plus de monde encore qu'il y en aura à la mi-septembre, à l'occasion du tournoi de golf annuel des Canadiens, le premier événement de marque de la nouvelle saison de hockey à Montréal. À ce moment-là, plusieurs représentants des médias seront à Toronto puisqu'ils seront affectés à la couverture de la Coupe du monde de hockey 2016.

« Je ne pouvais pas vraiment dire à Shea à quoi il devait s'attendre parce que c'était la première fois que j'allais au tournoi de Michel, a indiqué Pacioretty. Mais c'était fou. Il y avait beaucoup de monde, il y avait beaucoup de médias, ils ont amassé beaucoup d'argent (177 000 $ pour la Fondation des Canadiens pour l'enfance), ils ont très bien fait pour éviter que Shea soit laissé à lui-même. Nous voulions lui présenter son nouveau chandail et prendre quelques photos avec [le propriétaire] Geoff [Molson], Michel et moi. Ça s'est déroulé à la perfection.

« Chaque fois que je lui ai parlé, j'ai constaté que tout ce qu'il dit, c'est fait avec classe, a par ailleurs dit Pacioretty de Weber. Il laisse une forte impression quand on est en sa présence. Ce n'est pas un cliché. J'ai déjà beaucoup appris de lui, rien qu'à la suite des quelques moments que nous avons passés ensemble. J'ai vraiment hâte de commencer et de jouer aux côtés d'un gars comme lui. »

Pacioretty passe le mois d'août à Montréal avec son épouse, Katia, ainsi que leurs fils, Enzo, qui a presque trois ans, et Max fils, qui a 14 mois. C'est là quelque chose de nouveau pour une famille qui, d'habitude, quitte sa résidence d'été en Floride quelques jours seulement avant le début du camp d'entraînement.

« En ce moment, nous arrangeons tout dans la maison pour que ce soit à l'épreuve des enfants, a indiqué Pacioretty. Max fils a commencé à marcher, alors si ça ne tient pas solidement, il va le briser. »

L'été qui s'achève s'est beaucoup mieux déroulé que la saison morte précédente pour Pacioretty, lui qui s'était alors blessé au genou gauche en effectuant un sprint au mois de juillet. Il avait ainsi été forcé de se déplacer avec des béquilles et de suivre un programme de réadaptation de plusieurs semaines. Celui-ci ne s'était terminé qu'à la fin du camp d'entraînement.

« Évidemment, l'été a été plus long que nous l'aurions souhaité », a reconnu Pacioretty, dont l'équipe n'a pas réussi à se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016. « Tu essaies donc de te servir de la saison morte de la bonne façon afin d'être prêt pour la saison suivante. Avec la Coupe du monde (Pacioretty s'alignera avec Équipe États-Unis), ce sera un peu plus dur sur le corps étant donné qu'il va falloir disputer des matchs supplémentaires où le niveau d'intensité sera très élevé. Je devrai être prêt à foncer en septembre, tout en m'assurant que je n'en fasse pas trop non plus. J'ai beaucoup patiné, alors que l'été dernier, je n'avais pas été en mesure de patiner du tout. J'ai juste hâte que ça commence. »

Video: Pacioretty frappe encore en 3e période

Cet été, il a également fallu s'ajuster à l'absence de Subban. À l'instar du monde du hockey dans son ensemble, Pacioretty est resté surpris quand Subban, un joueur au formidable charisme qui était très populaire, a été échangé. Pacioretty dit qu'il a discuté avec Subban, pendant que celui-ci était en vacances en Europe, peu après la transaction. Et peu après, il a communiqué avec Weber.

« C'était fou cette transaction, c'était inattendu, a affirmé Pacioretty. La première chose que je voulais faire, c'était de contacter P.K. Nous avons passé beaucoup de temps ensemble. Nous avons tissé des liens au fil des ans. Évidemment, tu ne veux pas connaître une saison qui force la direction à faire des changements comme ceux-là. Mais nous n'avons pas été assez bons la saison dernière. La direction cherchait à faire tout ce qu'elle pouvait faire pour que l'équipe soit meilleure, et c'est ce qu'elle a fait.

« P.K. va beaucoup me manquer, mais on est maintenant en août et je lui ai parlé. Il est content d'avoir cette opportunité à Nashville. J'ai pu rencontrer [Shaw] et Shea cette semaine et ça s'est beaucoup mieux déroulé que je m'y attendais. Ce sont des gars vraiment "cool", qui ont gagné par le passé, qui ont passé du temps au sein d'équipes gagnantes. C'est bien d'ajouter des joueurs comme ceux-là, qui ont une mentalité de gagnant, à notre équipe et c'était bien d'entendre ce qu'ils pensaient de Montréal jusqu'ici et de les voir si contents d'obtenir une nouvelle opportunité. J'espère que ça va être contagieux et que ça va se propager dans toute l'équipe. »

Weber a remporté des médailles d'or avec le Canada aux Jeux olympiques de 2010 et 2014 et il s'alignera avec Équipe Canada à la Coupe du monde. Shaw a remporté la Coupe Stanley avec les Blackhawks en 2013 et 2015.

Pacioretty a pris le premier rang chez les Canadiens pour les buts et les points au cours des trois dernières saisons. Il s'est retrouvé avec de lourdes responsabilités sur les épaules, l'hiver dernier, quand ses coéquipiers l'ont élu capitaine des Canadiens, le 29e dans l'histoire de l'équipe. Le club montréalais a par ailleurs vu une fiche de 9-0-0 en début de saison se désintégrer quand le gardien Carey Price, l'attaquant Brendan Gallagher et d'autres joueurs ont subi des blessures; l'équipe n'a jamais réussi à reprendre le dessus.

Certains membres des médias ont essayé de monter en épingle l'existence d'un différend entre Pacioretty et Subban, qui n'a jamais existé selon les deux joueurs concernés. Pacioretty dit qu'il a envoyé plus de textos à Subban que tout autre joueur dans l'équipe dans les jours qui ont suivi la transaction.

Et d'autres étaient perplexes parce que ce n'est que cette semaine que Weber a quitté sa résidence d'été à Kelowna, en Colombie-Britannique, pour s'amener à Montréal pour la première fois en tant que nouveau membre des Canadiens.

« Cela faisait du sens que l'équipe attende avant de faire venir Shea, a affirmé Pacioretty. C'était un sujet chaud. Il y avait tellement de bruit au début, c'était la cacophonie. Cela faisait du sens d'attendre que ça se calme un peu et que les gens digèrent tout ça, et soient plus réceptifs à l'idée que nous avons maintenant Shea Weber dans notre formation.

« Certaines personnes ont réagi comme si la direction avait donné P.K. sans obtenir quoi que ce soit en retour. Même P.K. m'a dit, "Ce n'est pas comme s'ils m'ont échangé pour rien. Vous avez obtenu un joueur incroyable [en Weber]." C'est le hockey. Les joueurs se font échanger tout le temps. Mais je pense que les gens vont être vraiment impressionnés par la façon dont Shea Weber joue. »

Au moment d'entreprendre les dernières semaines de préparation en vue de la Coupe du monde et de la saison 2016-17 de la LNH, Pacioretty dit aimer ce qu'il voit chez les Canadiens. Évidemment, il est également conscient du fait que la poussière soulevée par l'échange Subban-Weber n'est pas encore complètement retombée.

« Je pense vraiment que nous serons bien meilleurs cette saison, mais des gens vont entendre ces mots et croire que je dis que Shea Weber est meilleur que P.K. Subban, a déclaré Pacioretty. Ce n'est pas ce que je dis. Ce sont des joueurs différents. P.K. va briller à Nashville. C'est une opportunité formidable pour lui.

« Et nous n'avons pas seulement ajouté Weber. Nous avons également ajouté un excellent marqueur et une menace à l'attaque en Alexander Radulov [un joueur autonome], et aussi [Shaw], qui est très, très difficile d'affronter. La combinaison de tous ces changements apportés par la direction, c'est la recette qu'il faut pour avoir du succès. Je pense vraiment que nous allons être bien meilleurs. Maintenant, c'est à nous d'aller sur la glace et d'en faire la preuve. »

En voir plus