Skip to main content

Ovechkin sort grand vainqueur de la soirée de remise des trophées de la LNH

LNH.com @NHL

LAS VEGAS - Même si la cérémonie de remise des trophées de la Ligue nationale de hockey a changé d'emplacement, le même joueur était porté sous les projecteurs.

Alexander Ovechkin a remporté les deux trophées les plus prestigieux de la soirée pour une deuxième saison consécutive, jeudi soir. Il a ainsi mis la main sur les trophées Hart, échu au joueur le plus utile à son équipe, et Lester B. Pearson, remis au meilleur joueur choisi par ses pairs.

Le joueur le plus électrisant de la LNH était au centre des festivités entourant le gala de remise des différents prix, jeudi.

Ovechkin s'est d'ailleurs amené sur le tapis rouge de l'hôtel Palms de Las Vegas, au Nevada, avec deux danseuses de cabaret à ses bras. Il a également eu le temps d'empocher 500 $US à une table de blackjack avant le début de la présentation.

"J'ai des jetons dans le coffre-fort de ma chambre, a dit Ovechkin. Je déteste perdre."

Le franc tireur des Capitals de Washington a aussi récolté le trophée Rocket Richard, décerné au meilleur buteur de la LNH, avec un total de 56 filets la saison passée.

C'est son coéquipier et compatriote russe Sergei Fedorov qui a offert le trophée Hart à la vedette de la soirée. Fedorov, qui a été le premier joueur russe à obtenir cette distinction, cadrait bien avec la situation puisque les autres finalistes étaient Evgeni Malkin, des Penguins de Pittsburgh, et Pavel Datsyuk, des Red Wings de Detroit.

Par ailleurs, la LNH a décidé d'honorer Jean Béliveau en lui remettant le trophée NHL lifetime achievement. C'est la deuxième année seulement que l'on remet ce prix, remporté l'année dernière par Gordie Howe.

Béliveau a joué pendant 20 ans avec le Canadien, dont les dix dernières comme capitaine. Il a gagné le trophée Hart en 1956 et 1964 et a été le premier récipiendaire du Conn Smythe en 1965. En 1972, son numéro quatre a été retiré et il a été admis au Temple de la renommée du hockey.

La LNH a décidé de transporter son événement annuel à Las Vegas, après avoir été présenté pendant plusieurs années à Toronto

Outre les chanteurs Michael Buble et Robin Thicke, le producteur Jerry Bruckheimer a aussi défilé sur la scène du Pearl Concert Hall en compagnie de plusieurs légendes de la LNH.

Les Bruins de Boston se font remarquer

Les Bruins de Boston ont également occupé la scène durant une bonne partie de la soirée.

Trois membres de cette organisation ont d'ailleurs enlevé les principaux honneurs individuels. Le défenseur Zdeno Chara (trophée Norris), le gardien Tim Thomas (trophée Vézina) et l'entraîneur Claude Julien (trophée Jack Adams) ont tous dominé leur catégorie respective.

Thomas a cependant été le plus émotif du lot, puisque le gardien âgé de 35 ans évoluait encore en Finlande il y a seulement quatre ans. Il a d'abord refoulé quelques sanglots durant son discours, puis a blagué en se qualifiant de "mauviette".

"Je n'ai jamais vraiment cru que je pouvais gagner ce trophée, a confié Thomas. ??a semble tellement invraisemblable quand on observe les récipiendaires du trophée Vézina".

"Je m'inquiétais davantage d'avoir mon nom sur l'alignement partant", a-t-il ajouté.

Même si Datsyuk s'est fait devancer par Ovechkin pour le Hart et le Pearson, il a néanmoins réussi à inscrire son nom sur le Selke et le Lady Byng pour une deuxième saison consécutive. Le joueur de centre des Red Wings est sans l'ombre d'un doute le joueur le plus complet de la LNH actuellement.

Il s'agissait de son deuxième Selke, remis à l'attaquant défensif par excellence, et de son quatrième Lady Byng, échu au joueur considéré comme ayant le meilleur esprit sportif tout en conservant des performances remarquables, en carrière.

Le gardien des Blue Jackets de Columbus, Steve Mason, a été l'autre grand vainqueur de la soirée en méritant le trophée Calder, décerné à la recrue de l'année.

En voir plus