Skip to main content

Ovechkin n'est pas sanctionné pour son geste à l'endroit de Gonchar

LNH.com @NHL

WASHINGTON - La LNH n'a pris aucune sanction à l'endroit d'Alexander Ovechkin, à la suite du contact genou contre genou qu'il a eu avec son compatriote Sergei Gonchar, vendredi, au cours du quatrième duel entre les Capitals de Washington et les Penguins de Pittsburgh. Gonchar a été blessé au genou droit sur la séquence et il a dû quitter la rencontre.

On ne s'attendait pas à ce qu'Ovechkin écope une suspension pour son geste, qui lui a valu une pénalité mineure pour avoir fait trébucher. On croyait qu'il recevrait peut-être une amende, semblable à celle qu'a eue à s'acquitter Chris Kunitz, des Penguins, pour le double-échec qu'il a asséné au gardien Simeon Varlamov vers la fin du deuxième match à Washington.

Dans le camp des Capitals, samedi matin, on réitérait qu'Ovechkin ne méritait absolument pas d'être sanctionné.

"Il n'y avait aucune matière à sévir, a déclaré l'entraîneur des Capitals, Bruce Boudreau. Si vous analysez bien la séquence, Alex ne sort pas le genou en premier. Il essaie de frapper avec l'épaule, et le reste du corps a inévitablement suivi. C'est ce qui s'est produit. Il a tenté de compléter sa mise en échec, comme il devait le faire.

"A mes yeux, a-t-il repris, le double-échec que (Brooks) Orpik a donné derrière la tête d'Alexander Semin a été un coup beaucoup plus vicieux, même s'il n'y a pas eu de blessure dans ce cas."

Ovechkin répond à Orpik

Orpik, justement, a mis le feu aux poudres à l'issue du match de vendredi, en s'en prenant à Ovechkin.

"Il (Ovechkin) frappe pour blesser depuis trois matchs et il cible les joueurs russes de notre équipe", a accusé le défenseur des Penguins.

"Je me fous de ce qu'il dit. Peu importe que mes adversaires soient russes, suédois ou d'autres nationalités, ce sont les séries. S'ils n'apprécient pas, tant pis pour eux. Pourquoi lui-même (Orpik) frappe-t-il des Canadiens? Est-il Canadien ou Américain?"

Quand on lui a précisé que Orpik est Américain, Ovechkin a répondu: "Alors pourquoi frappe-t-il Chris Clark (un de ses coéquipiers américains chez les Capitals)?"

Ovechkin était encore repentant au lendemain de l'incident. Il a confié s'être expliqué avec quelques joueurs des Penguins - Bill Guerin et Mark Eaton - dans le feu de l'action.

"Ce n'était pas intentionnel de ma part. Il a essayé de se protéger et il s'est tassé."

L'attaquant Brooks Laich s'est porté à la défense de son coéquipier vedette, en soulignant qu'il possède la réputation à travers la LNH de frapper durement, mais en toute légalité.

"Ce n'est pas un joueur salaud. Et dans le cas qui nous intéresse, il avait aucunement l'intention de blesser, a commenté Laich. J'ai visionné la séquence une dizaine de fois et on voit bien que son patin droit ne quitte pas la glace. Alex voulait frapper avec son épaule, mais Gonchar a voulu l'éviter. Peut-être que s'il encaisse le coup d'épaule, il ne se blesse pas au genou."

Chez les Penguins, à mots couverts, on estime qu'Ovechkin s'en tire à bon compte parce que, peu importe l'interprétation qu'on fait du geste, le fait demeure qu'il y a effectivement eu coup de genou.

"On n'allait pas suspendre Alexander Ovechkin. Si ç'avait été un joueur comme Matt Bradley qui avait posé le geste, il y aurait eu suspension", a argué un joueur.

En voir plus