Skip to main content

Ovechkin est suspendu pour deux matchs par la LNH pour son geste à lÂ'endroit de Gleason

LNH.com @NHL

ARLINGTON, Virginie - Les dernières frasques d'Alex Ovechkin sur la patinoire lui ont valu une suspension de deux matchs en plus d'un genou droit douloureux, et ont même poussé son entraîneur à s'inquiéter de la "témérité" de son attaquant sur la glace. Nommé deux fois le joueur le plus utile à son équipe dans la LNH, dont la saison dernière, Ovechkin s'est vu décerner une suspension de deux parties par la ligue, mardi, pour avoir sorti son genou pour frapper au niveau du genou le défenseur Tim Gleason dans une victoire de 3-2 contre les Hurricanes de la Caroline. lundi.

Cette première suspension de l'attaquant vedette dans le circuit lui vaudra une perte salariale de 98 844,16 $ US. Il ratera le match de jeudi contre les Panthers de la Floride, puis celui de samedi à Philadelphie. Il semble toutefois que l'état de son genou, qu'il dit être un peu sensible, l'aurait tout de même empêché de disputer l'une de ces rencontres.

"Je regrette ce qui est arrivé, a assuré Ovechkin dans un communiqué émis par les Capitals.

"Je suis heureux que Tim n'ait pas été blessé car je ne souhaite voir aucun joueur l'être."

Le genou droit d'Ovechkin ne semble pas être le principal sujet de préoccupation. L'inquiétude repose plutôt dans le fait que l'attaquant russe a été expulsé d'un match à deux reprises en moins d'une semaine et son entraîneur laisse entendre qu'il est peut-être temps pour le double lauréat du trophée Hart de refréner sa témérité.

Ovechkin déclare candidement qu'il joue avec ardeur et qu'il ne voit aucune raison de changer son approche.

Plus tôt mardi, les Capitals ont annoncé que l'état du genou d'Ovechkin était évalué au jour le jour.

Il a sauté sur la patinoire dans la journée avec un chandail rouge des Capitals, environ 25 minutes avant le début de l'entraînement de l'équipe, et il a patiné légèrement pendant moins de cinq minutes.

"Ce n'est pas grave, a dit Ovechkin. Je pensais que c'était pire, mais Dieu merci je peux marcher, je peux patiner. Bien sûr, c'est un peu sensible mais ce n'est rien de sérieux."

Ovechkin a écopé d'une pénalité majeure pour avoir donné du genou et d'une inconduite de match pour son geste à l'endroit de Gleason. La semaine dernière, il avait déjà été expulsé pour avoir donné de la bande à Patrick Kaleta des Sabres de Buffalo.

Pendant que les Capitals attendaient une décision du bureau de la ligue quant à une possible suspension, Ovechkin plaidait déjà sa cause. Il a expliqué qu'il ne pouvait plus faire marche arrière quand Gleason a changé de direction dans une tentative de dégager son territoire.

"Je ne pouvais rien faire, a-t-il dit. ??a fait partie du jeu. Je n'avais pas le temps de freiner."

Ovechkin n'apprécie guère lorsqu'on le questionne sur son style. Personne n'est plus habile que lui pour marquer des buts mais il aime aussi jouer physiquement. Il mène les Capitals avec 18 buts, 30 points et 44 minutes de pénalités. Il a raté six matchs plus tôt cette saison à la suite d'une blessure au haut du corps. C'était la première fois dans sa carrière qu'une blessure l'obligeait à rater plus d'un match.

"Pourquoi devrais-je écouter ceux qui disent, 'hey, tu dois changer de style sinon quelqu'un va finir par te blesser'. Je joue simplement selon mon style et j'ai du plaisir à le faire. Je suis comme ça."

Après avoir laissé son joueur agir à sa guise ces deux dernières années, l'entraîneur Bruce Boudreau estime qu'il est peut-être temps pour avoir une discussion à coeur ouvert avec lui.

"Il est assez téméraire, a dit Boudreau. C'est difficile de dire à un gars qui marque 60 buts par année de changer sa façon de jouer. Parallèlement, je ne veux pas qu'il se blesse. Peut-être doit-il se montrer plus sélectif. Il reçoit lui-même sa part de coups."

En voir plus