Skip to main content

Ovechkin comme le bon vin pour les Capitals

En route vers une saison de 50 buts à 32 ans, l'attaquant des Capitals a été nommé capitaine de la section Métropolitaine pour le Match des étoiles

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

ARLINGTON, Virginie - La nomination par les partisans de l'attaquant des Capitals de Washington Alex Ovechkin comme capitaine de la section Métropolitaine pour le Match des étoiles Honda 2018 de la LNH, qui aura lieu le 28 janvier au Amalie Arena de Tampa Bay (15 h 30 HE, NBC, CBC, SN, TVA Sports), n'a surpris personne.

Ovechkin mène la LNH avec 26 buts, en route vers une saison de 50 buts. Il est le meilleur marqueur des Capitals avec 43 points et il est l'une des raisons qui expliquent la première place de l'équipe dans la section Métropolitaine.

La surprise réside plutôt dans le fait qu'il accomplit tout cela à l'âge de 32 ans après une saison de 33 buts l'an dernier, son plus bas total durant une saison complète depuis 2010-11, alors que beaucoup d'observateurs avaient commencé à remettre en question sa capacité à marquer beaucoup de buts à un niveau élite.

Ovechkin a répondu à ces interrogations dès le début de la saison, marquant trois buts dans une victoire de 5-4 en tirs de barrage contre les Sénateurs d'Ottawa avant de toucher la cible quatre fois dans un gain de 6-1 contre les Canadiens de Montréal deux soirs plus tard. Ces performances ont fait de lui le premier joueur en 100 ans d'histoire à entamer une saison avec deux tours du chapeau consécutifs.

Ovechkin s'est dit honoré d'être une étoile pour la neuvième fois de sa carrière, mais a mentionné ne pas essayer de prouver quelque chose à qui que ce soit avec son jeu cette saison.

« J'ai déjà vécu ça auparavant, a expliqué Ovechkin. Je n'ai pas besoin de prouver à quel point je suis bon. Le plus important, c'est que je me connais et je sais de quelle façon je dois jouer pour compétitionner à ce niveau. Évidemment, nous sommes dans une position différente cette année. Notre équipe n'est pas la même que la saison dernière. Différents joueurs doivent élever leur jeu d'un cran et faire les choses différemment. »

Ovechkin est justement l'un de ces joueurs qui devaient élever leur jeu d'un cran pour les Capitals après les départs de joueurs productifs comme les attaquants Justin Williams et Marcus Johansson, qui ont chacun marqué 24 buts l'an dernier. Le directeur général Brian MacLellan et l'entraîneur-chef Barry Trotz avaient d'ailleurs avisé le principal intéressé cet été.

En visitant son fils en Russie en juillet dernier, Trotz a rencontré Ovechkin à Moscou pour souligner l'importance de la condition physique pour maintenir son niveau de jeu en vieillissant.

« Je pense que le secret de la longévité dans cette Ligue, c'est de s'entraîner encore plus en prenant de l'âge, a soumis Trotz. Un corps en activité demeure actif tandis qu'un corps au repos reste au repos et se détériore. C'est une question d'effort pour l'athlète et de passion pour mettre plus de tempos à s'entraîner. La génétique entre en ligne de compte aussi. Avec la durabilité et la génétique d'Ovi, s'il veut, il peut. »

Ovechkin a bien compris le message de Trotz et a travaillé fort durant la saison morte avec un entraîneur personnel et est revenu à Washington deux semaines avant le début du camp d'entraînement - beaucoup plus tôt que d'habitude - pour se préparer en vue de la saison. Même si son poids de 235 livres est quatre livres de moins que l'an dernier, il a retrouvé la puissance et la vitesse qui lui manquaient dans son coup de patin.

« Je n'ai plus 25 ans, a dit Ovechkin. Je dois rester en forme. Évidemment, je faisais des choses assez folles, mais je suis marié maintenant et c'est une vie différente. Je ne dis pas que je suis vieux. J'ai 32 ans. La chose la plus importante est de garder son corps en bonne condition et de savoir ce qu'il faut faire pour son corps. »

Ses efforts ont rapporté et on le voit avec les occasions que Ovechkin parvient à se créer, ce qui génère plus de buts et de chances de marquer.

« Il a recommencé à marquer ces buts où il bouge ses pieds, il descend le long de la glace et fabrique ses buts lui-même, a remarqué l'attaquant des Capitals T.J. Oshie. En plus de jouer avec de bons joueurs qui lui remettent la rondelle dans les zones dangereuses et en plus de sa position en avantage numérique, il crée ses propres buts. Je pense que c'est pour cette raison qu'il y a une si grosse différence. »

Le centre Nicklas Backstrom attribue quant à lui la hausse de production d'Ovechkin à sa capacité de compléter des chances de marquer qui ne fonctionnaient pas la saison dernière.

« Parfois, c'est comme ça que ça fonctionne. Il y a des hauts et des bas, a dit Backstrom. Je sens qu'il a un bon moral, un bon rythme et lorsque les marqueurs naturels trouvent le fond du filet, ils entrent dans une phase où ils ne font que continuer. »

Ovechkin a été blanchi de la feuille de pointage quatre fois entre les 19 et 27 décembre, mais il a trois buts et trois aides en trois rencontres depuis, incluant deux filets dans un gain de 5-4 face aux Hurricanes de la Caroline mardi. Son but en prolongation dans cette partie était le 100e but gagnant de sa carrière.

Avec 26 buts en 41 matchs, Ovechkin se dirige vers une récolte de 52 filets, ce qui constituerait sa huitième saison de 50 buts en 13 campagnes en carrière.

« J'espère qu'il se rendra à 50, a avoué Backstrom. Il n'y a pas beaucoup de joueurs qui ont accompli cela à son âge. Il a le meilleur tir de la Ligue et espérons qu'il l'aura pour encore plusieurs années. »

Avec 584 buts en 962 matchs, Ovechkin pourrait devenir le quatrième joueur de l'histoire de la LNH à marquer 600 buts en moins de 1000 matchs. Il rejoindrait Wayne Gretzky (718 matchs), Mario Lemieux (719) et Brett Hull (900), selon le Elias Sports Bureau. Il a également besoin de quatre assistances pour devenir le deuxième joueur dans l'histoire des Capitals à atteindre 500 aides, derrière Backstrom qui en a 566.

Il doit jouer 21 matchs de plus pour égaler Calle Johansson pour le plus de parties jouées dans l'histoire des Capitals avec 983.

Que ce soit une autre saison de 50 buts, 600 filets en carrière, 500 assistances ou 1000 matchs, Ovechkin l'a dit : « Chaque réalisation est spéciale, mais c'est match par match et présence par présence. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.