Skip to main content

Ottawa gagne en prolongation pour atteindre la finale de la coupe Stanley

LNH.com @NHL

BUFFALO (PC) - Les Sénateurs d'Ottawa participeront à la finale de la coupe Stanley pour la première fois de leur histoire.

Les représentants de la capitale fédérale ont mérité ce droit après avoir éliminé les Sabres de Buffalo au terme d'une victoire de 3-2 remportée en prolongation dans le cinquième match de la finale de l'Est, samedi après-midi, au HSBC Arena. Ils affronteront en grande finale le gagnant de la série qui oppose les Red Wings de Detroit aux Ducks d'Anaheim.

"On ne parlera plus des rendez-vous ratés des Sénateurs, a déclaré Bryan Murray. Cette organisation a toujours fait un excellent travail même si les objectifs n'ont pas toujours été atteints.

"Nous venons de réaliser un bel exploit même si le travail n'est pas terminé", a ajouté l'entraîneur des Sénateurs.

Le premier trio de Dany Heatley, Jason Spezza et Daniel Alfredsson a élevé son jeu d'un cran pour envoyer les Sabres en vacances. Alfredsson a marqué le but de la victoire d'un beau tir des poignets, qui a déjoué Ryan Miler à 9:32 de la prolongation. Heatley et Spezza ont marqué les autres buts. Heatley a ajouté deux aides.

"Alfie est notre étoile depuis le mois de novembre, a dit Murray. Ce but en prolongation lui revient d'emblée. Pour nous, il a été un exemple de persévérance. Il a marqué le but de la victoire même s'il était confronté à trois rivaux."

Jusqu'ici, les Sénateurs ont réussi un parcours presque parfait. Ils ont atteint la finale après avoir éliminé les Penguins de Pittsburgh, les Devils du New Jersey et maintenant les Sabres, chaque fois en cinq matchs. L'entraîneur Bryan Murray a raison d'être fier de sa troupe.

De leur côté, les Sabres n'ont pu atteindre l'objectif visé après avoir enlevé le trophée du Président. Donnés favoris pour représenter l'Association Est en finale, les hommes de Lindy Ruff n'ont jamais réussi à se mettre en marche dans ces séries malgré des victoires contre les Islanders de New York et les Rangers de New York. Face aux Sénateurs, ils auraient dû jouer du hockey beaucoup plus inspiré pour espérer l'emporter.

"On a perdu cette série en échappant les deux premiers matchs à domicile", a commenté Jason Pominville.

Jochen Hecht et Maxim Afinogenov ont déjoué Ray Emery.

Un jeu conservateur

Les Sabres ont pratiqué un jeu très conservateur en début de match, une stratégie qui ne les a pas nécessairement bien servis. Heureusement pour eux, Miller était là pour réparer les erreurs. Les Sabres ont retrouvé leurs jambes en même temps que leur créativité au milieu de la première période. Cette fois, ce fut au tour d'Emery de s'imposer.

Emery a toutefois commis une maladresse qui a mené au but de Hecht à 4:30 de la deuxième période. Le gardien des Sénateurs a récupéré une rondelle derrière son filet mais sa passe a été interceptée par Daniel Brière. Cela a créé de la confusion dans la défense outaousaise. Hecht en a profité pour inscrire son quatrième but des séries.

Les Sénateurs ont obtenu une occasion en or de créer l'égalité lorsqu'il ont pu attaquer à cinq contre trois pendant 48 secondes. Hecht et Derek Roy étaient au banc des pénalités. Chris Drury a alors réalisé deux jeux défensifs pour préserver l'avance des Sabres. Il a bloqué un premier tir de Joe Corvo qui lui a fait mal. Puis il en a fait autant devant un lancer de Heatley. Entre ces deux tirs bloqués, Spezza a frappé la barre transversale d'un lancer à bout portant.

Heatley s'est repris avant la fin de l'engagement. Il a poussé le disque derrière Miller au moment ou Brian Campbell quittait le banc des punitions. Puis Spezza a fait 2-1 à la suite d'une passe de Daniel Alfredsson lors d'un surnombre. Le défenseur Toni Lydman s'était rendu coupable d'un revirement en zone offensive.

En troisième, les Sabres ont bénéficié à leur tour d'un cinq contre trois. Afinogenov a marqué au moment où se terminait la première pénalité à Anton Volchenkov. Ce but devait envoyer les deux équipes en prolongation.

En voir plus