Skip to main content

Ottawa bat Buffalo 5-2 dans le premier match de la finale de l'Est

LNH.com @NHL

BUFFALO (PC) - Les Sénateurs d'Ottawa ont disputé le premier match de la finale de l'Est avec l'aplomb d'une formation destinée aux grands honneurs. Les hommes de Bryan Murray ont offert une solide performance pour disposer des Sabres de Buffalo 5-2, jeudi soir, au HSBC Arena.

La victoire des Sénateurs aurait pu être plus concluante encore n'eut été des arrêts spectaculaires de Ryan Miller, trop souvent abandonné à lui-même. Les Sabres ont livré un match brouillon caractérisé par un manque de cohésion totale en supériorité numérique.

Mike Fisher, Daniel Alfredsson, Oleg Saprykin, Jason Spezza et Dean McAmmond ont réussi les buts des visiteurs.

Toni Lydman et Maxim Afinogenov ont déjoué Ray Emery, qui n'a pas été dérangé par les cris dérisoires de la foule à son endroit.

Il n'y a pas eu de round d'observation comme c'est souvent le cas en séries. Les deux équipes sont passées en mode attaque dès la première mise en jeu. Les Sénateurs en ont profité pour prendre les devants 2-1 après 20 minutes de jeu.

Fisher a inscrit le premier but de la série en infériorité numérique. Il a déjoué Miller d'un tir entre les jambières. Fisher avait pu s'échapper en subtilisant la rondelle au défenseur Dmitri Kalinin à la ligne bleue des Sénateurs.

Alfredsson a doublé l'avance des Sénateurs durant une supériorité numérique. Le capitaine des Sénateurs a eu raison de Miller d'un lancer sur réception du côté du bâton. Le but est venu 11 secondes après la pénalité imposée à Tim Connolly.

Afinogenov a répliqué en profitant d'un retour de lancer.

Les Sénateurs ont poursuivi leur domination en deuxième période. Mais cette fois, les Sabres ont réussi l'unique filet de l'engagement. Lydman a pu se faufiler jusqu'à Emery sans qu'un seul joueur du trio de Jason Spezza n'intervienne pour le neutraliser. Un but assez étonnant en séries éliminatoires.

Miller a été brillant en deuxième alors qu'il a dû réparer plusieurs erreurs de ses coéquipiers. Les Sabres ont paru désorganisés par moments, surtout en supériorité numérique. En deux périodes, ils avaient déjà commis 15 revirements contre cinq aux Sénateurs.

Le quatrième trio a redonné les devants aux Sénateurs en troisième. Saprykin a fait dévier une passe vive de McAmmond derrière Miller. Une mauvaise passe du vétéran Teppo Numminen dans son territoire a été à l'origine du but.

Spezza a concrétisé la victoire des Sénateurs en supériorité numérique. McAmmond a complété dans un filet désert.

En voir plus