Skip to main content

«On doit se sortir de notre zone de confort»

Selon Subban et Josi, les Predators devront amorcer la saison avec un état d'esprit différent

par Robby Stanley / Correspondant NHL.com

NASHVILLE - À l'aube d'une nouvelle saison, P.K. Subban sait que rien n'est assuré aux Predators de Nashville, pas même une place en séries, particulièrement avec l'arrivée d'Erik Karlsson dans l'Association de l'Ouest.

« On doit se sortir de notre zone de confort, a lancé Subban. Tout le monde doit se dire que son poste n'est pas assuré. Je m'en fous si tu as un contrat à court ou long terme, c'est avec cette attitude qu'on doit se présenter. De cette façon, tout le monde est imputable et c'est la meilleure façon d'obtenir le meilleur de notre groupe. Quand il y a des gars qui arrivent au camp avec une attitude complaisante et qu'ils ne haussent pas leur niveau de jeu, ça fait suffisamment de temps que je suis dans la LNH pour savoir que ça ne fonctionnera pas. »

Selon plusieurs experts, le quatuor défensif de Nashville, formé de Josi, Subban, Ryan Ellis et Mattias Ekholm, est le meilleur de la Ligue depuis deux ans. Subban et Josi ont terminé parmi le top-7 des votes pour le trophée Norris la saison dernière. Toutefois, avec la transaction qui a envoyé Erik Karlsson à San Jose jeudi, où il rejoindra Brent Burns, Marc-Édouard Vlasic et Joakim Ryan à la ligne bleue. À eux seuls, Karlsson (2012, 2015) et Burns (2017) comptent trois trophée Norris en carrière.

« Chaque saison, tu la commences en te disant que tu veux gagner la Coupe Stanley, a rappelé Josi. Je pense que nous avons l'équipe pour réussir. Mais en même temps, on sait que ce ne sera pas une saison facile. On joue dans une bonne association. C'est vraiment devenu une ligue si compétitive. Tu dois tout d'abord faire les séries, ce qui n'est déjà pas facile. C'est la première étape, mais par la suite, c'est la Coupe Stanley. »

Video: WPG@NSH, #7: Subban décoche un boulet en A.N.

Subban et Josi tenteront à nouveau de mener leur équipe à l'élusive Coupe Stanley, qui leur a échappé même si Nashville a participé à la Finale en 2017 et a remporté le trophée des Présidents lors des deux dernières saisons, avec un noyau relativement similaire.

« Il y a eu quelques changements, l'arrivée de gars comme [Dan Hamuis], mais c'est majoritairement le même groupe. Je pense qu'on a eu une très bonne saison régulière, mais ça n'a pas marché en séries comme on le voulait. Par contre, on a une bonne formation et on est content de pouvoir obtenir une autre chance, ensemble », a souligné Josi.

À LIRE : Johansen vise aussi la Coupe | Karlsson, un joueur qui peut faire la différence

Nashville s'est incliné en sept matchs face aux Jets de Winnipeg en deuxième ronde de l'Association de l'Ouest la saison dernière. L'envie de se présenter au camp en grande forme ne vient toutefois pas uniquement de cette défaite. Les Predators savent très bien que le seul objectif qui n'a pas été atteint, c'est d'être la seule équipe toujours en vie en juin. Subban veut toutefois s'assurer que personne ne fera preuve d'excès de confiance et que l'équipe ne saute aucune étape en route vers les séries de la Coupe Stanley.

« Ce qui nous motive, c'est d'atteindre notre but. C'est ce qu'on veut. Ce n'est pas important qui nous allons affronter. Ce qui est important, c'est nous, le groupe de joueur dans le vestiaire. Il y a des joueurs qui étaient jeunes lorsque je suis arrivé ici qui le sont encore, mais qui ont gagné beaucoup d'expérience dans les deux dernières saisons. On va devoir utiliser cette expérience cette année », a analysé Subban.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.