Skip to main content

Bouchard : L'art de la reconstruction selon les Bruins

Notre chroniqueur se penche sur l'impact des jeunes joueurs à Boston, mais aussi sur le rendement des vétérans de l'équipe

par Olivier Bouchard @oli_bou / Chroniqueur LNH.com

Les Bruins de Boston, après avoir manqué les séries éliminatoires à deux reprises en 2015 et 2016, semblent maintenant avoir complété un virage jeunesse. C'est un peu le Saint-Graal de la LNH : reconstruire à la volée. Comment ont-ils réussi leur coup?

Parce qu'il y a bel et bien eu changement de la garde à Boston. Les jeunes prennent depuis deux ans de plus en plus d'importance, mais pas où on pourrait le croire. Les Bruins ont en effet choisi de conserver leurs vétérans les plus efficaces et de remplacer des joueurs dans la force de l'âge par de plus jeunes joueurs. 

En voir plus

Bouchard : L'absence de Crawford ferait mal aux Blackhawks

Notre chroniqueur analyse comment Chicago pourrait survivre à une perte à long terme du gardien Québécois

par Olivier Bouchard @oli_bou / Chroniqueur LNH.com

L'absence de Corey Crawford devant le filet des Blackhawks de Chicago n'en finit plus de s'étirer. L'entraîneur Joël Quenneville a d'abord indiqué que son gardien allait être absent pour une période indéterminée, puis certaines sources ont rapporté que le Québécois pourrait rater le reste de la saison. Ce serait un coup terrible pour les Blackhawks, qui perdent celui qui était, au moment de sa blessure, leur meilleur joueur.

Chicago, il faut le dire, n'est pas cette saison un modèle d'hermétisme en défensive. Selon la formule des buts attendus publiée sur Corsica.Hockey, ils se classent 24e sur 31 équipes, alors qu'ils sont huitièmes pour le nombre réel de buts accordés. La différence est largement imputable à Crawford, qui a souvent sauvé les meubles en début de campagne.

En voir plus

Bouchard : Les Penguins sont-ils en train de s'en sortir?

Notre chroniqueur analyse les causes des problèmes des champions en titre de la Coupe Stanley depuis le début de la saison

par Olivier Bouchard @oli_bou / LNH.com

Les Penguins de Pittsburgh n'en finissent plus, depuis le début de la saison, de se démener contre vents et marées. Après avoir accordé cinq buts ou plus lors de cinq de leurs 13 premiers matchs, les hommes de Mike Sullivan se battent pour revenir une bonne fois pour toutes dans le portrait des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. 

Avec quatre victoires d'affilée, il semble que la bande à Sidney Crosby soit enfin en train de se réinstaller dans le portrait. Est-ce que ça peut durer? S'ils peuvent éviter la poisse, fort certainement.

En voir plus

Bouchard : Une nouvelle chance pour Anthony Duclair

Notre chroniqueur analyse la transaction qui a envoyé l'attaquant québécois avec les Blackhawks

par Olivier Bouchard @oli_bou / Chroniqueur LNH.com

Les Blackhawks de Chicago et les Coyotes de l'Arizona ont effectué hier le genre de transactions que j'adore. Pas de grande vedette ou de vétéran surpayé, mais plutôt un ensemble de joueurs aux rôles divers, qui laissent deviner de possibles changements d'orientation de la part des équipes concernées.

Richard Panik, plus haut salarié du groupe et titulaire d'un contrat lui assurant une autre année de salaire à 2,8 millions $, est aussi celui qui semble être en train de débouler quelques marches. Panik, après quelques saisons d'errance, s'est refait un nom l'an dernier en s'accrochant à l'aile de Jonathan Toews. Il a repris ce poste cette saison, mais l'arrivée de Brandon Saad comme troisième larron ne lui a pas permis de s'imposer.

En voir plus

Bouchard : L'Avalanche peut-elle encore progresser rapidement?

Notre chroniqueur analyse quels choix s'offrent à Joe Sakic à l'approche de la date limite des transactions

par Olivier Bouchard @oli_bou / Chroniqueur LNH.com

La remarquable saison de Nathan MacKinnon se poursuit et, entraînée dans son sillage, l'Avalanche du Colorado est ces jours-ci en position de se qualifier pour les séries éliminatoires. Il y a encore loin de la coupe aux lèvres, mais on semble avoir trouvé une structure un peu plus stable à l'équipe depuis le départ de Matt Duchene.

Quand même, un bémol en commençant. L'Avalanche obtient depuis le début de la saison 52 pour cent des buts marqués, 134 contre 123. Mais selon Corsica.Hockey, ajusté au type de tirs obtenus, le différentiel attendu des buts est quant à lui inférieur à 50 pour cent, un peu moins de 49 pour cent en fait.

En voir plus

Jonathan Marchessault fait sauter la banque

Notre chroniqueur analyse les statistiques avancées de l'attaquant des Golden Knights pour expliquer son excellent rendement et sa prolongation de contrat

par Olivier Bouchard @oli_bou / Chroniqueur LNH.com

La saison remarquable des Golden Knights de Vegas a bousculé leurs plans, de toute évidence. On s'attendait à les voir faire leur petit bonhomme de chemin avant de vendre leurs meilleurs joueurs au plus offrant.

Installés en tête de la section Pacifique (trois points d'avance et deux matchs en mains sur les Kings de Los Angeles), les Golden Knights surfent sur une série de huit victoires et affichent le troisième meilleur ratio de buts attendus de la LNH. De plus en plus de signes pointent dans la même direction : il n'y a pas d'équipe Cendrillon dans le désert du Nevada.

En voir plus

Bouchard : Le dilemme de Claude Julien

À la recherche des victoires à court terme, l'entraîneur des Canadiens doit éviter de démanteler ses trios qui fonctionnent

par Olivier Bouchard @oli_bou / Chroniqueur LNH.com

« Je ne peux pas rester planté là à ne rien faire quand notre équipe marque un seul but par match. »

L'affirmation de Claude Julien était franche et directe : si l'équipe perd, il doit faire quelque chose, c'est sa responsabilité. Mais dans ce cas précis, Julien parlait de changements apportés à ses trios, destinés à secouer son équipe. Or, en jouant avec ses trios lorsque son équipe connaît un passage à vide, un entraîneur risque de tomber dans un piège : défaire ce qui fonctionne en se basant sur les seuls résultats à court terme.

Reprenant ce commentaire de Julien, le chroniqueur Tyler Dellow, de The Athletic, a eu beau jeu de rappeler cette pique de John Tortorella au sujet des changements de trios auxquels se livrent les entraîneurs : « On essaye des affaires et si ça fonctionne, ça fonctionne ».

En voir plus

La formation des trios et duos ou l'art de ne pas se créer des problèmes

Notre chroniqueur analyse les combinaisons de joueurs et l'impact de celles-ci à travers la LNH

par Olivier Bouchard @oli_bou / Chroniqueur LNH.com

Les entraîneurs de la LNH, c'est bien connu, aiment jongler avec les combinaisons de joueurs. Selon le contexte, selon les tendances de buts marqués aussi. Tout ça laisse parfois l'impression, surtout dans le cas des trios d'attaquants, d'être un peu aléatoire.

Dans le cas des défenseurs, c'est une autre paire de manches, on semble capable de s'en tenir à ce qui fonctionne. Le détail des données suggère que des équipes en difficultés peuvent s'inventer des problèmes en modifiant des combinaisons efficaces lors de séquences malchanceuses.

En voir plus

Bouchard : Jordie Benn tente sa chance

Notre chroniqueur explique que le défenseur des Canadiens a graduellement fait sa place dans le top-4

par Olivier Bouchard @oli_bou / Chroniqueur LNH.com

Après des années à vivre dans l'ombre de son frère, Jordie Benn est en train de se faire un nom. L'administration des Canadiens de Montréal a décidé, en début de saison, de remplacer Andrei Markov par un « comité » et, jusqu'à présent, Benn est celui qui a su profiter de l'ouverture.

On le constate d'emblée lorsqu'on regarde quel genre de responsabilités on lui a confiées. Le graphique ci-dessous exprime en pourcentage le coefficient d'adversité du temps de jeu confié à un joueur donné. Un joueur qui a joué plus souvent qu'à son tour contre les meilleurs éléments adverses affichera un taux d'adversité supérieur à 100 pour cent et inversement pour un joueur protégé. Benn est clairement protégé en début de saison, mais voit ensuite son degré d'adversité rapidement.

En voir plus

Bouchard : Nathan MacKinnon, superstar

Notre chroniqueur se penche sur l'explosion de l'attaquant de l'Avalanche cette saison

par Olivier Bouchard @oli_bou / Chroniqueur LNH.com

À sa cinquième saison dans la LNH, Nathan MacKinnon explose. Après avoir produit à un rythme de 55, 60 points par tranche de 82 matchs depuis le début de sa carrière, il jusqu'à présent obtenu 38 points en 32 matchs. Ce bond prodigieux de productivité est-il durable, assiste-t-on à l'accession de MacKinnon au statut de superstar, que son rang de repêchage annonçait?

On lui a toujours reconnu, en théorie, un talent de marqueur. Des exploits comme ce but en prolongation lors de la Coupe du monde, l'an dernier, nous rappelaient épisodiquement ce dont MacKinnon est capable. Mais au fil des saisons, les résultats demeuraient somme toute ordinaires. En carrière, le centre numéro un de l'Avalanche du Colorado convertit environ 9 pour cent de ses tirs en buts, un ratio légèrement inférieur à la moyenne des attaquants de la LNH.

En voir plus