Skip to main content

Oilers, Kings ressentent l'enthousiasme à Hockeyville

Les deux équipes vont se disputer un match préparatoire à Vernon, en Colombie-Britannique, dimanche

par Kevin Woodley / Correspondant LNH.com

VERNON, Colombie-Britannique - La dernière fois que l'attaquant des Oilers d'Edmonton Milan Lucic a disputé un match à Vernon, il se souvient avoir été « impressionné » d'avoir la chance de jouer au Kal Tire Place.

Douze ans plus tard, les rôles sont inversés. Lucic est de retour dans l'uniforme des Oilers dans le cadre d'un match préparatoire contre les Kings de Los Angeles dans le cadre de Kraft Hockeyville 2016 au Canada, et ce sont les gens de Vernon qui semblent être stupéfaits d'avoir la chance de regarder Lucic et ses coéquipiers en action.

« La dernière fois que j'ai joué ici, c'était au cours de la saison 2004-05 dans la BCHL avec l'Express de Coquitlam et à l'époque, c'était le meilleur endroit où jouer dans la BCHL », s'est remémoré Lucic en parlant de l'amphithéâtre qui est le domicile des Vipers de Vernon dans le junior tier-2. « C'est plutôt cool de pouvoir revenir ici 12 ans plus tard et de voir un endroit qui m'avait tellement impressionné lorsque j'avais 16 ans. »

Lucic et ses nouveaux coéquipiers ont certainement été impressionnés par la foule qui s'était massée pour pouvoir les accueillir à l'entraînement matinal dimanche. Les partisans étaient regroupés sur les trottoirs, parfois jusqu'à 10 rangées, et les joueurs ont passé jusqu'à 20 minutes à signer des autographes et à prendre des égoportraits alors qu'ils se dirigeaient dans l'aréna. Près de 3000 partisans étaient entassés dans le Kal Tire Place pour regarder les Oilers et les Kings s'entraîner.

« Nous pouvions ressentir l'excitation, et c'était cool d'avoir un entraînement d'avant match devant autant de gens, a noté le centre d'Edmonton Connor McDavid. Après avoir passé une heure ici, on peut voir l'enthousiasme. Dans un aréna comme celui-là, qui va être plein, nous allons vouloir offrir un bon spectacle. »

Il s'agissait déjà d'un bon spectacle pour John Truscott et ses deux jeunes fils, Justin et Hayden. Le trio s'est présenté à 6 h 30, arborant tous un chandail de McDavid, et ils se trouvaient près de l'avant de la file alors que la jeune vedette des Oilers a passé près d'une demi-heure à signer des autographes tandis que les gens entraient dans l'aréna.

« C'est surréel, a déclaré John Truscott. Avoir la LNH ici signifie beaucoup pour les gens de Vernon. Il y a beaucoup de gens très, très dévoués au hockey dans la région. »

Plusieurs d'entre eux habitent à Lumby, une ville de 1731 habitants qui se trouve à 25 minutes de route qui s'est ralliée autour de la mort du joueur et entraîneur populaire Peter Catt afin de remporter Kraft Hockeyville en sa mémoire. Les deux fils de Catt, Jace et Linden, vont procéder à la mise en jeu protocolaire avant la partie entre les Oilers et les Kings, dans le cadre de cette célébration d'une fin de semaine de la vie de leur père, incluant une visite de la Coupe Stanley et des cliniques sur glace données par une demi-douzaine d'anciens joueurs de la LNH à Lumby samedi.

Les joueurs pouvaient sentir dimanche l'énergie qui a aidé Lumby à remporter Kraft Hockeyville.

« Le soutien et l'enthousiasme dans l'aréna ce matin étaient perceptibles, et plusieurs joueurs m'ont parlé de cette énergie, a mentionné l'entraîneur des Oilers Todd McLellan. Je pense que les partisans vont assister à un très bon match ce soir, et les joueurs vont revenir à leurs racines. »

Les entraîneurs aussi ont pu renouer avec leurs racines. L'entraîneur des Kings Darryl Sutter a déclaré que cela lui rappelait le premier match de la LNH qu'il a pu voir en personne, et il a partagé des histoires de l'époque où c'était lui qui cherchait à obtenir des autographes étant enfant.

« J'y ai pensé ce matin en venant ici, a raconté Sutter. Le premier match de la LNH où mon père nous avait amenés a eu lieu au vieux Edmonton Gardens, et il s'agissait d'un match préparatoire entre les Kings et les Canucks, et je me souviens qu'Eddie Shack évoluait pour les Kings. […] De bons souvenirs. »

 

En voir plus