Skip to main content

Nylander retrouve sa touche avec les Maple Leafs

L'attaquant a obtenu un point dans chaque match jusqu'ici et souligne l'importance d'entamer la saison à l'heure

par Dave McCarthy / Correspondant indépendant LNH.com

TORONTO -- William Nylander ressemble davantage au joueur qu'il était lors de ses deux premières saisons complètes dans la LNH, et l'entraîneur des Maple Leafs de Toronto Mike Babcock l'a remarqué.

« C'était son meilleur match, de loin », a déclaré Babcock après que Nylander eut marqué dans une défaite de 3-2 face aux Blues de St. Louis, lundi. « Je crois que c'était sa performance la plus compétitive de la saison et c'est une performance que nous voudrions voir sur une base régulière. Il possède toutes les aptitudes pour le faire. »

L'attaquant de 23 ans a obtenu un point dans quatre matchs de suite (deux buts, deux passes) pour entamer la saison avec les Maple Leafs (2-1-1), qui affronteront le Lightning de Tampa Bay au Scotiabank Arena, jeudi (19h (HE); TVAS, SNO, SUN, NHL.TV). 

« Je me sentais bien. C'était un bon match, j'ai trouvé que j'ai souvent patiné avec la rondelle sur ma palette », a noté Nylander.

À LIRE AUSSI : Sondage des joueurs: Le trophée Hart à McDavid | Gagné: Du hockey ouvert en lever de rideau

Il s'agit d'un début de saison complètement différent pour Nylander par rapport à la saison dernière, quand il a raté les deux premiers mois à titre de joueur autonome avec compensation avant d'accepter un contrat de six ans peu avant la date butoir du 1er décembre, ce qui lui a permis de jouer dans la LNH cette saison-là.

La conséquence de cette longue absence a été une saison à oublier, au cours de laquelle il n'a récolté que 27 points (sept buts) en 54 matchs après son retour dans l'alignement le 6 décembre, une considérable baisse de production pour le jeune Suédois qui avait réussi 61 points dans chacune de ses deux premières saisons complètes. Il n'a pas trouvé le fond du filet jusqu'à son 12e match, il a obtenu seulement trois points (un but) lors de ses 19 premiers matchs et il n'a inscrit son deuxième but qu'à son 24e match de la saison.

Quelle est la différence cette saison-ci?

« Ça s'explique par le fait que j'ai participé à la présaison et obtenu quelques matchs d'expérience, et c'était une situation où tout le monde partait à zéro, contrairement à la saison dernière, alors que je n'avais pas encore joué alors que le reste de la ligue avait déjà disputé une trentaine de matchs, a souligné Nylander. C'est probablement le facteur le plus important. »

Babcock a ajouté qu'il n'a jamais vu la saison dernière le genre effort que Nylander fournit cette saison.

« Jamais, a-t-il dit. (Lundi contre les Blues) a été un de ses meilleurs matchs, son jeu le plus physique, le plus tenace. Nous ne l'avons jamais vu la saison dernière, pour une raison quelconque, son jeu ne s'est jamais élevé à ce niveau. »

Video: STL@TOR: Nylander complète un beau jeu de passes

Le niveau de jeu affiché par Nylander présentement, surtout face aux Blues, est celui qu'il s'attend lui-même à maintenir sur une base constante.

« Je m'attends à être dominant avec la rondelle et à créer des chances de marquer, a dit Nylander. C'est assurément le niveau auquel je veux jouer chaque soir. Je crois que tout va bien maintenant et je me sens bien. Le fait que ma puissance et ma vitesse sont déjà au niveau nécessaire est absolument un facteur clé. »

Babcock a affirmé qu'il est surtout impressionné par la capacité de Nylander de suivre le jeu et de récupérer la rondelle, plutôt que compter sur ses coéquipiers pour la lui remettre.

« Au cours du dernier match, Willie a gagné beaucoup de courses et beaucoup de batailles, alors quand il le fait, il a la rondelle, a commenté Babcock. Parfois, tu obtiens la rondelle parce que d'autres joueurs te la remettent, mais si tu veux toujours avoir la rondelle, tu peux parfois compter sur tes coéquipiers, mais tu dois surtout compter sur toi-même. Il devient plus dynamique quand il est à la poursuite de la rondelle. »

Auston Matthews, qui joue au centre d'un trio entre Nylander et l'ailier gauche Andreas Johnsson cette saison, a affirmé que le fait que Nylander fait partie de l'équipe depuis le début du camp d'entraînement a fait une grande différence.

« C'était important pour lui de participer au camp d'entraînement et de ne pas entamer la saison à mi-parcours avant tant de temps entre des matchs, a commenté Matthews. Être capable de passer un bon été et de ne pas devoir se préoccuper (des négociations de contrat), ça lui a permis de se vider l'esprit, et il semble être très affamé. Jouer avec lui et Andreas, c'est très plaisant. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.