Skip to main content

Noah Dobson veut confirmer son ascension

Le défenseur du Titan d'Acadie-Bathurst a l'occasion de prouver qu'il appartient à l'élite de la Ligue canadienne au Match des meilleurs espoirs

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

GUELPH - Noah Dobson le répète depuis qu'il est arrivé à Guelph en début de semaine pour le Match des meilleurs espoirs de la LCH/LNH; ce n'est pas un match qui va définir sa saison.

Reste que la rencontre de jeudi soir (19 h HE; TVAS; SN, NHLN) est une fichue de belle occasion pour lui de prouver qu'il appartient bel et bien à l'élite du pays et qu'il mérite l'attention de plus en plus imposante que lui accordent les médias et les dépisteurs amateurs.

« Je crois qu'en amorçant la saison, il y avait beaucoup d'engouement à propos de l'année de repêchage, a expliqué Dobson. Tu essaies de ne pas te fixer trop d'attentes parce que c'est hors de ton contrôle.

« Je suis heureux d'avoir connu un bon début de campagne et je crois que j'ai bâti sur l'expérience que j'ai acquise l'an dernier. Je joue avec beaucoup plus de confiance. Je suis satisfait de la position dans laquelle je me retrouve en ce moment et j'espère que ça va continuer comme ça. »

Parce que Dobson en a gravi des échelons depuis le début de la saison.

Le défenseur originaire de l'Île-du-Prince-Édouard n'apparaissait même pas sur la liste des potentiels espoirs de première ronde lors de la première publication des joueurs à surveiller du Bureau de dépistage de la LNH. 

Le voilà maintenant considéré comme le huitième meilleur patineur en Amérique du Nord, le troisième défenseur de surcroît.

« En tant que joueur, ton objectif est toujours d'être le meilleur, a dit Dobson lorsque questionné à propos des défenseurs de premier plan disponibles au prochain repêchage. Ces gars-là sont les meilleurs et je crois que j'ai ma place avec eux. »

En 46 matchs avec le Titan d'Acadie-Bathurst, l'arrière de 6 pieds 3 pouces et 180 livres a récolté 47 points dont 10 buts. Il fait le travail défensivement, mais il s'illustre surtout par sa capacité à relancer l'attaque et par sa vision du jeu en zone offensive.

Il est le prototype exact du défenseur nouveau genre doté d'un bon gabarit, mais surtout d'une grande vitesse. Avec son flair offensif, il peut causer bien des maux de tête à ses adversaires.

« Notre entraîneur dit toujours de finir les mises en échec sur Noah pour essayer de le contenir », a expliqué le gardien Alexis Gravel des Mooseheads d'Halifax, qui affrontent Dobson et le Titan neuf fois par saison.

« Il est grand, mais il n'est pas très gros donc nous essayons de rentrer dedans. Quand il s'en vient vers moi, j'essaie de lire sa palette parce que c'est dur de savoir où il va lancer. C'est un défenseur très complet et très bon offensivement. »

C'est vrai que Dobson n'est pas très imposant. Mais il risque un jour de bien remplir ses 6 pieds 3 pouces et de n'avoir alors que très peu de failles dans son jeu. Il travaille d'ailleurs déjà sur cet aspect, ce qui n'est pas vraiment une bonne nouvelle pour ses rivaux.

« Je veux mieux faire toutes les petites choses défensivement et être plus physique à un contre un, a-t-il expliqué. J'essaie de devenir plus fort, je m'entraîne dans le gymnase et j'essaie d'améliorer ma vitesse, mon agilité et mon tir.

« Quand ce sera le temps des séries, le style de jeu va être plus robuste et plus dur donc je devrai être prêt pour ça. Je travaille sur les petites choses qui vont m'aider à devenir un joueur plus complet. »

L'avertissement aura été lancé.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.