Skip to main content

Sur le radar: Dobson et Teasdale font enfin équipe

Après s'être affrontés en séries au cours des deux dernières années, les deux nouveaux coéquipiers ont désormais le même objectif à Rouyn-Noranda

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

DRUMMONDVILLE - Noah Dobson et Joël Teasdale ne se connaissaient pas personnellement il y a quelques semaines à peine, mais il y a fort à parier que l'un savait par cœur le numéro de l'autre.

Au cours des deux dernières années, le défenseur et l'attaquant ont croisé le fer lors des séries éliminatoires de la LHJMQ alors que Dobson enfilait l'uniforme du Titan d'Acadie-Bathurst et que Teasdale jouait pour l'Armada de Blainville-Boisbriand.

Chacun a eu le dessus une fois. Pas de chicane, direz-vous.

Le seul détail, c'est que l'Armada l'a emporté en sept matchs au deuxième tour en 2017 tandis que le Titan a eu le dessus en six matchs en 2018… en Finale de la Coupe du Président. Maintenant qu'ils revêtent tous les deux le chandail des Huskies de Rouyn-Noranda, ils ont enfin le même objectif.

C'est un soulagement pour les deux jeunes hommes, qui vivent désormais en pension sous le même toit.

« Je l'ai vécu, c'est un joueur que tu veux avoir dans ton équipe et que tu ne veux pas affronter, a lancé Teasdale à propos de son nouveau coéquipier. Tu ne sais jamais quel genre de jeu il va faire. C'est vraiment un bon joueur et ce n'est pas pour rien qu'il a été repêché tôt au dernier repêchage (no 12). »

À LIRE AUSSI : Retour convaincant pour Maxime ComtoisCinq joueurs qui ont gagné des points au Match des meilleurs espoirs |

Le hargneux attaquant, lui, n'a peut-être pas été repêché, mais ça ne l'a pas empêché de s'entendre avec les Canadiens de Montréal avant le début de la saison. Quand on le regarde jouer, on comprend vite pourquoi. Il a toujours la pédale au plancher et il ne cède jamais un pouce à l'adversaire.

On soupçonne même que les deux jeunes hommes aient été au cœur de nombreuses bagarres le long des rampes ou devant le filet dans les dernières années.

« C'est bien de pouvoir compter sur un gars qui se retrouve dans la même situation, qui est nouveau dans la ville et dans l'organisation », a reconnu l'espoir des Islanders de New York. « Il a un style de jeu intense et il est difficile à affronter tellement il est fort avec la rondelle. C'est toujours mieux d'avoir ce genre de gars dans ton équipe. »

Pas que les Huskies (41-7-1) avaient de la difficulté à aligner les victoires avant l'arrivée des deux comparses à la date limite des transactions, mais leur acquisition n'est venue que solidifier une formation qui a maintenant tous les outils pour aspirer aux grands honneurs.

En neuf matchs avec la formation abitibienne, Dobson a récolté 10 aides tout en maintenant un différentiel de plus-18 tandis que Teasdale a amassé huit buts et neuf aides en 10 rencontres. Les Huskies sont d'ailleurs sur une séquence de 11 victoires.

« Teasdale a été dans la cour de l'Armada où la culture de gagnants est excessivement forte, tout comme elle l'est ici, a fait remarquer l'entraîneur Mario Pouliot. C'est un individu de première classe qui nous offre beaucoup de flexibilité parce qu'il peut jouer à toutes les positions et dans toutes les situations.

« En ce qui a trait à Dobson, je l'ai dirigé à ses deux premières saisons à Bathurst. Au-delà du joueur qu'il est, c'est un professionnel très mature pour son âge. Il vient d'avoir 19 ans, mais il a l'expérience d'un vétéran avec tout ce qu'il a vécu dans le junior. »

Changement d'air

En deux saisons et demie dans la LHJMQ, Dobson a remporté la Coupe du Président et la Coupe Memorial, l'an dernier, et a participé au Championnat mondial junior avec la formation canadienne, il y a quelques semaines. 

D'un côté un peu plus négatif, il a aussi pu voir en début de saison ce que c'était de faire partie d'une formation en reconstruction alors que le Titan n'a gagné que sept des 28 matchs qu'il a disputés avant d'être échangé.

Il a ainsi retrouvé Pouliot, qui était passé de Bathurst à Rouyn-Noranda après la conquête de la Coupe Memorial.

« Le plus grand changement que j'ai remarqué chez lui, c'est au niveau de la prestance dans le vestiaire, a déclaré Pouliot. Il est très confortable, il est en pleine confiance et il est très vocal sur le banc. À Bathurst, il n'avait que 17 et 18 ans et il laissait la place aux vétérans. Maintenant, il vient soutenir notre groupe de leaders. »

Ce changement d'air semble aussi avoir fait le plus grand bien au défenseur natif de l'Île-du-Prince-Édouard, même s'il a dû quitter les Maritimes pour s'établir au Québec pour la première fois de sa vie. Même s'il fait « beaucoup plus froid » en Abitibi, c'est là qu'il a le plus de chances de gagner. C'est tout ce qu'il veut.

« Nous avons deux gardiens qui seraient no 1 tous les deux dans la majorité des équipes de la Ligue en plus d'avoir de la profondeur à toutes les positions, a expliqué Dobson. Nous pouvons envoyer n'importe quels gars sur la glace contre n'importe quel trio de n'importe quelle équipe.

« Et c'est aussi un groupe tissé serré. C'est le genre de chimie dont tu as besoin pour gagner un championnat. »

Photos : Louvik Archambault

Dans le calepin

- En plein coeur d'une séquence de six matchs avec au moins un point (sept buts, six aides), l'attaquant Alexis Lafrenière totalise 73 points, dont 26 buts, en 42 matchs… à 17 ans. S'il poursuit au même rythme, il devrait franchir le cap des 100 points cette saison.

- L'espoir des Blackhawks Adam Boqvist est en feu depuis son retour du Championnat mondial junior. Le défenseur suédois des Knights de London (OHL) a récolté au moins un point à ses six derniers matchs, récoltant cinq buts et 11 aides au passage. Il totalise 35 points en 33 matchs cette saison.

- Fait inusité, deux choix de septième ronde des Sharks dominent le classement des marqueurs de leur ligue respective. Ivan Chekhovich (no 212 -2017) est le premier pointeur de la LHJMQ (46 MJ : 36b, 44a) tandis que Joachim Blichfield (no 210 - 2016) est premier dans l'Ouest (48 MJ : 42b, 45a).

2019 sous la loupe

- Les espoirs américains Alex Turcotte et Cole Caufield en ont mis plein la vue dans une victoire facile de 11-4 de l'équipe des moins de 18 ans du programme de développement américain face à un collège de l'Illinois. L'opposition n'était pas très présente, mais admirez la pièce de jeu!

Tweet from @USHL: Turcotte: "You take it." Caufield: "No, you take it." Turcotte: "No, really, you..." Caufield: "No you!" Turcotte: "Ok, if you insist!" 🤜🤛 @USAHockeyNTDP #WhosNext pic.twitter.com/NZMLfsnPzC

- Le franc-tireur des Bulldogs d'Hamilton Arthur Kaliyev a mis fin à une séquence de cinq matchs sans marquer, dimanche, en touchant la cible à deux reprises face au Sting de Starnia. Avec cette prestation, l'Américano-russe a atteint la marque des 35 buts en 48 rencontres.

- Le Bureau central de dépistage a dévoilé sa liste de mi-saison au début de la semaine dernière et l'équipe de LNH.com a tenté un premier repêchage simulé que vous pouvez découvrir ici.

Consultez le repâchage simulé

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.