Skip to main content

Les Maple Leafs signent Kadri et Rielly pour six ans

Les dirigeants du club torontois estiment qu'ils sont des membres-clés du noyau de l'équipe

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

L'attaquant Nazem Kadri et le défenseur Morgan Rielly ont chacun signé un contrat de six ans avec les Maple Leafs de Toronto, mercredi.

Les détails financiers des ententes n'ont pas été révélés par le club. Mais selon le réseau TSN, la valeur annuelle moyenne du contrat de Kadri est de 4,5 millions $ et elle s'élève à 5 millions $ dans le cas de Rielly.

 

Kadri et Rielly, qui auraient pu devenir des joueurs autonomes avec compensation le 1er juillet, ont tous deux connu une bonne saison. Le directeur général des Maple Leafs Lou Lamoriello a toutefois estimé, mercredi, qu'ils n'avaient pas encore atteint leur plein potentiel.

« Je crois qu'ils peuvent en faire plus, a déclaré Lamoriello. Il s'agit de regarder leur âge, le stade où ils en sont et le vécu qu'ils ont accumulé. Il ne fait aucun doute qu'il y a un niveau qu'ils n'ont pas encore atteint et il revient à eux de faire preuve d'engagement et de faire ce qu'il est nécessaire de faire pour y arriver. Et ce sera à nous de les aider à y arriver. »

Kadri, qui est âgé de 25 ans, a marqué 17 buts en 76 matchs et il a récolté 45 points, un sommet cette saison chez les Maple Leafs. Au total, celui que Toronto a choisi au septième rang du repêchage 2009 de la LNH a 81 buts et 197 points en 326 matchs du calendrier régulier. Il avait signé un contrat d'un an avec la formation torontoise le 6 juillet 2015 et les dirigeants ont jugé qu'il en avait fait assez en 2015-16 pour mériter une entente à long terme.

« J'ai travaillé fort pour atteindre cet objectif et ça signifie beaucoup pour moi de me faire récompenser de cette façon, a déclaré Kadri. Il va y avoir des épreuves en cours de route. Mais en fin de compte, si tu continues de t'améliorer, c'est ce qui est le plus important. Le logo des Maple Leafs est le seul que j'ai porté, et le seul pour lequel j'ai toujours voulu jouer. Alors qu'on affiche un engagement de cette ampleur à mon endroit, ça signifie beaucoup. »

Kadri est devenu le genre de joueur de centre fiable que l'entraîneur Mike Babcock recherchait. Il a été le meneur chez les attaquants des Maple Leafs pour le temps de glace moyen par match (18:16), pris le premier rang dans l'équipe pour les points en avantage numérique (14) et les tirs au but (260), et terminé au deuxième rang chez les siens pour les revirements provoqués (47). Il a par ailleurs remporté 49,2 pour cent de ses mises en jeu.

« [Kadri] a montré qu'on peut lui confier différents rôles, peu importe lequel, a affirmé Lamoriello. Il sait maintenant à quel point l'organisation le respecte et ce qu'il est capable de faire. »

Kadri a dit avoir hâte de continuer à travailler avec Babcock et de participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley après les avoir ratées au cours des trois dernières années.

« [Babcock] travaille dans cette Ligue depuis un bon moment, a souligné Kadri. Il connaît ses joueurs et il tient à toi non seulement en tant que joueur, mais aussi comme personne. Ce sont des qualités qui font de lui un excellent entraîneur. Avec ses conseils et les joueurs que nous avons en place, cette équipe s'en va dans la bonne direction. »

Rielly, 22 ans, a été réclamé par les Maple Leafs au cinquième rang du repêchage de 2012. Il a été le meneur des Maple Leafs au chapitre du temps de glace moyen par rencontre (23:13) et des tirs bloqués (122), et le meilleur marqueur chez les défenseurs de l'équipe avec une récolte de 36 points, dont neuf buts, en 82 matchs.

Rielly s'alignera avec le Canada au Championnat du monde 2016 de la FIHG ainsi qu'avec Équipe Amérique du Nord à la Coupe du monde de hockey 2016.

« J'ai eu l'occasion de regarder [Rielly] disputer 80 matchs environ et de voir comment il s'entraîne, et je sais ce que nos entraîneurs pensent de lui, a dit Lamoriello. Il n'y a aucun doute dans mon esprit qu'il a du potentiel. Et pas seulement du potentiel, il a déjà un bon niveau à l'heure actuelle. Il suffit de regarder le temps de glace qu'il obtient contre les équipes de premier plan. »

Rielly a eu droit à des minutes de jeu importantes au sein des unités spéciales cette saison sous les ordres de Babcock, ce qui n'arrivait pas régulièrement quand Randy Carlyle et Peter Horachek étaient derrière le banc.

« Quand ton entraîneur te fait confiance à ce point, quand il t'envoie sur la patinoire, tu sais qu'on te donne l'occasion d'aider l'équipe et c'est là quelque chose de très important, a affirmé Rielly. Je crois que [Babcock] affiche ce genre de confiance à l'endroit de [Kadri] et moi. Quand ton entraîneur te fait confiance comme ça, tu veux bien jouer pour lui et bien jouer pour tes coéquipiers.

« Je sais qu'il me reste beaucoup de chemin à faire, mais l'important c'est de s'améliorer chaque jour. Je veux être un joueur dans cette ligue dont l'équipe peut être fière et je crois avoir franchi quelques étapes en ce sens cette saison. Mais il existe aussi d'autres façons de s'améliorer. »

 

 

En voir plus