Skip to main content

Myers connait de bonnes séries après une année mouvementée

Le défenseur a mis ses blessures et ses problèmes familiaux derrière lui pour se concentrer sur la série contre les Predators

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

WINNIPEG - Tyler Myers venait tout juste de se voir remettre le casque authentique du pilote d'avion, signifiant qu'il était le joueur du match chez les Jets de Winnipeg.

Le rituel d'après-match du 12 octobre 2017 était chargé de beaucoup plus d'émotions qu'à l'habitude pour le défenseur des Jets.

« Je n'arrive pas à me rappeler ce que je lui ai dit », a dit l'attaquant des Jets Bryan Little, qui lui a remis le prix. « Je me souviens seulement de lui avoir donné le casque et de l'avoir pris dans mes bras. »

Pour Myers, le prix voulait dire bien plus qu'une simple façon de souligner son but gagnant en infériorité numérique contre les Canucks de Vancouver. C'était un signe que le défenseur de 28 ans était bel et bien de retour après une année éprouvante, tant mentalement que physiquement.

Video: WPG@VAN: Myers creuse l'écart en IN

Myers a trois points (deux buts, une assistance) en six parties de séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour les Jets, qui sont à égalité 1-1 avec les Predators de Nashville dans la série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest. Le match no 3 de la série au meilleur de sept matchs aura lieu à Winnipeg, mardi au Bell MTS Place (20 h HE, CNBC, CBC, TVAS).

En octobre, non seulement Myers revenait au jeu après avoir manqué 71 rencontres la saison précédente en raison d'une blessure à la hanche subie le 11 novembre 2016 qui a nécessité une opération le 16 février 2017, mais sa femme Michela et lui venaient de traverser des temps difficiles en raison de complications liées à la naissance prématurée de leur fils Tristan.

« La blessure était une chose. C'était évidemment très difficile de ne pas pouvoir être sur la glace pour aider les gars, a confié Myers. Mais en plus, notre petit bonhomme, nous sommes très heureux du chemin qu'il a parcouru. »

À LIRE : Perreault anxieux de revenir au jeu | Fiala se lève pour les Predators dans le match no 2

Alors que Myers était à l'étranger avec les Jets, Michela, enceinte à ce moment, ne se sentait pas bien et a décidé de se rendre à l'hôpital le 5 janvier 2017. Après un examen aux ultrasons, on a déclaré qu'elle devait subir une césarienne d'urgence.

Tristan Myers est né cinq semaines d'avance et sans 80 pour cent de son sang, le résultat d'une hémorragie fœtale. Des complications supplémentaires, dont un accident vasculaire cérébral, ont gardé Tristan à l'hôpital pendant environ six semaines. Tyler et Michela ont dû attendre 12 jours avant de pouvoir le tenir dans leurs bras.

Seize mois plus tard, Tristan se porte bien.

« Je dirais presque que ça m'a rendu un peu plus calme, a dit Myers. Je ne laisse pas trop les choses m'affecter. Je me mets à penser à lui et à quel point il a dû batailler, et ça me permet de me souvenir de me concentrer sur les choses qui sont importantes. Au final, la famille passe en premier. Oui, j'adore ce jeu et j'aime faire partie de ce vestiaire, mais ça met les choses en perspective. »

Myers (6 pieds 8 pouces, 229 livres) fait partie de la belle profondeur de Winnipeg sur le flanc droit en défensive avec Dustin Byfuglien et Jacob Trouba.

Passant en moyenne 21 :26 par match sur la glace cette saison, Myers a amassé 36 points (six buts, 30 aides) en 82 rencontres, incluant trois buts vainqueurs, en plus de ses trois points en séries éliminatoires.

L'un de ces points a été obtenu sur un but spectaculaire dans la victoire des Jets lors du match no 2 de la série de première ronde de l'Association de l'Ouest contre le Wild du Minnesota.

En deuxième période, alors que le pointage était 0-0, Myers a accepté une passe à la ligne bleue, a contourné l'attaquant du Wild Jason Zucker et coupé au filet pour battre le gardien du Wild Devan Dubnyk d'un tir des poignets du côté du bouclier. Les Jets ont gagné 4-1.

Video: MIN@WPG, #2: Myers marque après un superbe effort

« Il est tellement à l'aise avec la rondelle », a dit Little au sujet de Myers. « Vous avez vu ce but qu'il a marqué dans la série précédente, alors qu'il est descendu de la ligne bleue. Ça prend du cran. Il est calme et on peut voir son assurance lorsqu'il transporte la rondelle sur la glace. C'est beau à voir. »

« C'est un bon gars à avoir dans le vestiaire. Il a un bon sens de l'humour. »

Même si sa vie a basculé dans tous les sens au cours des 18 derniers mois, Myers a gardé les deux pieds sur terre. Il dit apprécier encore plus ce qu'il a.

« Depuis que je suis arrivé dans la Ligue, et même quand j'étais plus jeune, j'ai toujours été très dur envers moi-même, a affirmé Myers. J'ai laissé les choses m'atteindre peut-être un peu plus qu'il ne le faut. Mais j'ai appris au fil des années à devenir beaucoup plus équilibré. »

« Les choses ont été tellement difficiles l'an dernier, maintenant que tout va bien, j'ai pris un pas de recul et réalisé qu'il ne faut pas trop s'en faire. Je suis moins stressé. Je profite de tout ce qu'il y a autour de moi, je m'amuse avec mes coéquipiers, mon fils et ma femme à la maison. Je profite du moment. »

La priorité qu'il accorde à sa famille est plus forte maintenant et ça inclut ses coéquipiers et l'organisation des Jets.

« Avec la façon dont les Jets ont traité ma famille durant ces moments durs, je serai toujours lié à cet endroit, peu importe ce qui arrive, a mentionné Myers. Quand je dis que la famille passe en premier, ils sont inclus là-dedans. »

« Ils ont vraiment créé une ambiance de famille au sein de l'organisation. C'est génial d'en faire partie et c'est agréable d'être revenu cette année et de voir que l'équipe va dans la bonne direction. »

Little a dit que le côté familial de l'équipe est l'élément clé qui explique pourquoi Myers a sa place chez les Jets et pourquoi il est bien à Winnipeg.

« J'ai passé tellement de temps blessé lors des deux dernières saisons donc je sais à quel point tu deviens frustré dans cette situation, a dit Little. En plus de tout ce qu'il a dû traverser hors de la glace. »

« Il était dans une situation très stressante. C'est ce qui rend cette équipe spéciale, nous sommes là l'un pour l'autre. Nous sommes une belle famille et c'est différent. Quand j'étais plus jeune, j'ai joué pour des équipes où ce n'était pas comme ça. Elles n'avaient pas cette chimie et cette proximité. On se soucie les uns des autres et on veut que les autres connaissent du succès. »

« C'est génial qu'il soit de retour, qu'il joue bien et qu'il ait joué une saison complète. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.