Skip to main content

Montée en puissance de Jack Eichel… sans l'aide du jeu de puissance

La vedette des Sabres a amassé un point dans 15 matchs de suite malgré les ennuis des siens en avantage numérique

par Siniša Šindik / Collaborateur indépendant LNH.com

Avec sa soirée de deux buts jeudi soir, Jack Eichel a permis aux Sabres de Buffalo de signer un troisième gain de suite, cette fois au compte de 4-3 face aux Predators de Nashville. Le joueur de centre de 23 ans a ainsi porté sa séquence de matchs avec au moins un point à 15, un sommet dans la LNH cette saison (à égalité avec Patrick Kane).

Au cours de cette prolifique série, qui a débuté le 16 novembre dernier, le capitaine des Sabres a amassé 27 points (14 buts et 13 mentions d'aide). Son plus proche rival au cours de cette même période est Nathan MacKinnon de l'Avalanche du Colorado, qui a produit 22 points en 12 matchs. MacKinnon avait d'ailleurs connu une séquence de 13 matchs consécutifs avec au moins un point plus tôt cette saison.

À LIRE AUSSI: Poolers : Le top-100 des attaquants de la LNH | Boucher : L'ancêtre des statistiques avancées, ce mal aimé

Les performances répétées d'Eichel, soir après soir, ont de quoi impressionner et surtout motiver ses coéquipiers.

« La constance dont il fait preuve, c'est beaucoup plus qu'un simple jeu sur la glace, a déclaré Sam Reinhart après la victoire face aux Predators au sujet de son capitaine. C'est son leadership et tout l'efort qu'il déploie. Cela en dit long parce qu'on sait tous à quel point il se concentre sur son jeu et qu'il a toujours été un joueur incroyable. Il mène la charge dernièrement pour notre équipe et il l'a encore fait ce soir (jeudi). »

Video: NSH@BUF: Eichel prolonge sa séquence de points

De quelle façon?

Avec une séquence de la sorte, on serait porté à croire que l'avantage numérique a grandement contribué à engraisser les statistiques. Or, lorsqu'on analyse les chiffres d'Eichel du 16 novembre jusqu'à aujourd'hui, on comprend toute l'ampleur de son talent.

Sur les 27 points récoltés durant cette période, seulement quatre sont venus sur l'avantage numérique. Cela veut donc dire que le deuxième choix au total du Repêchage 2015 de la LNH a amassé 23 points à forces égales. Buffalo arrive peut-être au troisième rang de la Ligue pour les buts marqués à égalité numérique (85) cette saison, mais cela n'enlève rien aux exploits d'Eichel.

Depuis le début de la séquence de leur capitaine, les Sabres affichent un rendement de 8,9 pour cent en avantage numérique. Seuls les Predators (6,8 pour cent) et les Sharks de San Jose (5,7 pour cent) ont fait pire. Par ailleurs, Eichel domine la Ligue nationale au chapitre des buts inscrits à forces égales cette saison, avec 17. Il devance Leon Draisaitl (15), Brad Marchand (15) et Jakub Vrana (15). 

« De toute évidence, lorsque tu traverses une séquence comme celle-ci et que l'équipe joue bien, tu essaies vraiment de t'attarder aux petites choses tous les soirs. C'est gratifiant […] », a mentionné Eichel après sa performance de deux buts. 

Video: NSH@BUF: Eichel fait dévier un tir pour son 2e but

Le fait qu'il ait amassé 85 pour cent de ses points à égalité numérique (23 sur 27) durant son heureuse séquence le met dans une classe à part. 

À titre comparatif, voici une liste des plus longues séquences de matchs consécutifs avec au moins un point cette saison incluant le total de points amassés et le pourcentage de ceux-ci à forces égales.


Patrick Kane : 15 matchs, 24 points, 17 points à forces égales (71 pour cent)

Nathan MacKinnon : 13 matchs, 18 points, 10 points à forces égales (56 pour cent)

David Pastrnak : 13 matchs, 30 points, 17 points à forces égales (57 pour cent)

Leon Draisaitl : 13 matchs, 28 points, 19 à forces égales (68 pour cent)

Brad Marchad : 13 matchs, 28 points, 19 à forces égales (68 pour cent)

Artemi Panarin : 12 matchs, 19 points, 13 points à forces égales (68 pour cent)

Connor McDavid : 11 matchs, 24 points, 13 points à forces égales (54 pour cent)


Maintenant s'il fallait que les Sabres se mettent à produire en avantage numérique en plus, qui sait jusqu'où ira Eichel.

La suite

Même s'il est encore bien loin du record absolu de Wayne Gretzky pour le plus grand nombre de matchs consécutifs avec au moins un point (51 matchs, 153 points), le capitaine des Sabres pourrait peut-être éclipser certaines marques récentes.

S'il poursuit de la sorte, Eichel pourrait potentiellement surpasser les deux plus longues séquences récentes dans la LNH, qui appartiennent toutes les deux à Patrick Kane (20 matchs en 2019 et 26 matchs en 2015).

Avec 46 points au compteur en 33 matchs, le centre de 23 ans est en voie de connaître la saison la plus prolifique de sa jeune carrière, alors qu'il est produit à un rythme de 114 points. Il deviendrait ainsi le premier joueur des Sabres à atteindre le plateau des 100 points depuis Alexander Mogilny en 1992-93 (127 points).

Eichel espère poursuivre sur sa séquence encore longtemps et ainsi permettre à son équipe de se maintenir dans la course aux séries.

« […] J'ai obtenu des rebonds chanceux dernièrement et notre équipe joue très bien, alors lorsqu'on met tout cela ensemble, disons que je profite de plusieurs très bons jeux sur la glace et j'essaie juste de continuer, a conclu Eichel. De toute évidence, lorsque tu traverses une séquence comme celle-ci tu es en confiance et ce n'est pas différent pour moi. »

Les hommes de Ralph Krueger seront de retour en action samedi après-midi (13 h (HE); MSG+, MSG-B, NHL.TV), alors qu'ils visiteront les puissants Islanders de New York. 
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.