Skip to main content

Mike Reilly a paru à l'aise à ses débuts chez le CH

« Il nous a montré tout ce qu'on avait entendu à son endroit », affirme Julien

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - La feuille de pointage indiquait que Mike Reilly avait été le joueur le plus utilisé chez les Canadiens de Montréal, mercredi, avec 22:56 de temps de jeu. 

Sans vouloir enlever de mérite au défenseur qui a fait ses débuts avec l'équipe, l'entraîneur Claude Julien a dit douter de la véracité de l'information colligée par la LNH.

« Je serai prudent dans mes propos, mais je ne suis pas vendu aux données que j'ai sous les yeux », a lancé Julien, à l'issue de la victoire de 3-1 des siens contre les Islanders de New York. « Je dois être honnête avec vous. Peut-être apportera-t-on des correctifs au cours des prochaines heures.

« Cela dit, il a obtenu sa part de minutes de temps d'utilisation et il a bien fait pour un gars qui en était à ses débuts avec nous.

« Il a paru à l'aise, a-t-il enchaîné. Il a pris de bonnes décisions en possession de la rondelle et il a affiché une belle mobilité. Tout ce qu'on avait entendu à son endroit, il nous l'a montré. »

Reilly a dit s'être bien senti, lui qui a été crédité d'un lancer au but et de quatre mises en échec, en plus de deux revirements.

« Ce premier match a légèrement excédé mon niveau d'espérance. J'étais un brin nerveux au début, mais je suis vite rentré dans le match. 

« Il y a des ajustements à faire parce que les patrons de jeu sont quelque peu différents de ce à quoi j'étais habitué chez le Wild du Minnesota, mais je n'hésite pas à poser des questions. Mon partenaire Jordie Benn m'aide beaucoup. Il faut que je crée de nouveaux automatismes. »

L'Américain âgé de 24 ans a reçu les encouragements de sa mère qui a fait le voyage du Minnesota. Il a raconté en riant qu'il a paniqué en défaisant ses bagages mardi soir parce qu'il a cru avoir oublié d'apporter des pantalons propres.

« Je l'ai appelée parce qu'elle m'avait aidé à faire ma valise et elle m'a dit où les trouver, a-t-il relaté. C'est pour ça qu'elles sont des mamans. 

« Elle a décidé de prendre un vol d'avion mercredi. Elle a eu un peu de temps pour visiter la ville et elle va possiblement venir à New York avec moi », a ajouté Reilly.

Julien s'est dit satisfait de tout le jeu du sextuor de défenseurs contre une des plus redoutables attaques de l'Association de l'Est.

« Il fallait jouer de façon serrée. Vous avez vu le but de Barzal qu'il a réussi grâce à sa grande rapidité. Les Islanders peuvent déployer beaucoup de vitesse si on leur donne de l'espace. En zone défensive, nous avons fait du bon travail pour bloquer leurs lancers et tenir éloignés leurs attaquants. Ils possèdent deux trios qui fonctionnent à plein régime, avec John Tavares et Barzal comme joueurs de centre. Notre gardien a été très bon. »

Benn (6) et Jeff Petry (5) ont obtenu 11 des 32 lancers bloqués que le Tricolore a réalisés. Julien a fait remarquer que la défense du CH gagne en mobilité avec Noah Juulsen et Reilly dans la formation.

« La rondelle circule plus rapidement et nous passons moins de temps dans notre territoire », a-t-il résumé.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.