Skip to main content

Mike Modano méritait de revenir avec Team USA, selon Brian Burke

LNH.com @NHL

WOODRIDGE, Illinois - Après les Jeux olympiques d'hiver de 2006, à Turin, il semblait bien que Mike Modano avait brûlé les ponts avec l'équipe américaine de hockey. Il avait fait des commentaires virulents à l'égard de USA Hockey, après une défaite de 4-3 aux mains de la Finlande en quarts de finale.

Non seulement Modano est-il de retour en vue des JO de Vancouver, mais le directeur général Brian Burke veut que le vétéran de 39 ans des Stars de Dallas soit le meneur et le guide spirituel de ce qui sera sans doute la plus jeune formation américaine en deux décennies à s'aligner aux Jeux olympiques.

Burke a dit clairement que le comité de sélection n'a pas invité Modano au camp d'orientation d'été par simple courtoisie à l'endroit du meilleur buteur et pointeur dans l'histoire du hockey américain.

"Il est ici pour des raisons légitimes, a dit Burke, lundi, alors que s'est amorcé le camp de trois jours à Seven Bridges Arena dans une banlieue de Chicago. Il n'y a pas eu de débat à savoir s'il fallait l'inviter ou s'il était trop vieux.

"Si tu essaies d'identifier le plus grand joueur américain de l'histoire, s'il n'est pas le premier nom mentionné, il sera certainement le deuxième. Il a été un des plus grands joueurs à évoluer dans la LNH. Il ne joue plus le même rôle, il ne joue plus aussi souvent, mais il a accepté cela avec classe et il continue de jouer à un très haut niveau."

Les Américains ont invité 34 joueurs en vue des trois jours d'exercices et d'activités visant à favoriser l'esprit d'équipe d'ici les JO de février. Le Canada en aura plus d'une quarantaine à son camp, la semaine prochaine à Calgary.

La formation américaine sera très jeune. Les attaquants Patrick Kane et Kyle Okoso sont nés en 1988, l'année où Modano a été choisi au premier rang du repêchage par les North Stars du Minnesota, équipe qui est ensuite devenue les Stars de Dallas.

La plupart des joueurs n'étaient pas encore nés quand l'équipe américaine a réussi son "Miracle sur glace" contre l'Union soviétique et remporté la médaille d'or aux Jeux d'hiver de Lake Placid, en 1980.

"Nous aurons probablement la plus jeune équipe en lice", a ajouté Burke.

Même avec Modano. Si le joueur natif de Livonia, au Michigan, est retenu au sein de la formation, il aura joué dans chacune des quatre éditions des Jeux auxquels auront participé les joueurs de la LNH - de 1998 à Nagano, au Japon, jusqu'à une médaille d'argent en 2002 à Salt Lake City et une décevante performance en 2006.

Les Jeux de Turin ont été le chant du cygne pour ce qui restait d'un groupe, comprenant notamment Modano, qui s'était aligné au sein des équipes nationales américaines depuis sa surprenante victoire aux dépens du Canada à l'occasion de la Coupe du monde de hockey de 1996.

Et on croyait que c'était la fin quand Modano a critiqué USA Hockey pour avoir exposé ses joueurs à un trop grand nombre de distractions, notamment en les laissant réserver leurs propres vols et trouver des billets pour leurs amis et les membres de leur famille. Il avait déclaré à l'époque que l'organisme avait besoin de "sang nouveau".

Modano estime maintenant qu'il aurait dû tenir sa langue.

"Tu te laisses gagner par les émotions, tu es frustré et les premières personnes que tu vois sont les journalistes et tu n'as pas le temps de te calmer, a-t-il expliqué. Evidemment, ma première réaction a été de dire des choses que je regrettais déjà quelques jours plus tard.

"Mais je me sens quand même chanceux d'être ici et qu'on continue de m'inviter."

Parmi les autres vétérans invités au camp, on retrouve le défenseur Brian Rafalski, les attaquants Chris Drury et Jamie Langenbrunner ainsi que le gardien Ryan Miller.

L'équipe n'est pas riche en vedettes offensives. Des joueurs comme Kane, Zach Parise et Paul Stastny sont susceptibles d'être les meneurs de l'équipe à l'attaque.

Burke et l'entraîneur-chef Ron Wilson, le même duo qui dirige les Maple Leafs de Toronto, misent toutefois sur le jeu collectif pour bien faire à Vancouver.

Le nouveau défenseur des Leafs Mike Komisarek avait hâte d'apprendre à connaître ses éventuels coéquipiers olympiques.

Parmi les activités prévues durant la semaine, il y a un match des White Sox de Chicago, un souper d'équipe et des rencontres quotidiennes avec des membres de la marine américaine qui étaient en Afghanistan.

"Plusieurs d'entre nous jouent l'un contre l'autre et le fait de venir à ce camp nous permettra de bâtir un certain esprit de camaraderie, à apprendre à se faire confiance l'un l'autre en dehors de la glace, a noté Komisarek. Ca nous aidera beaucoup à Vancouver."

En voir plus