Skip to main content

Mike Komisarek ne sera pas du périple de trois matchs du Canadien

LNH.com @NHL

MONTREAL - Le Canadien sera privé du défenseur Mike Komisarek pour au minimum la prochaine semaine d'activités, après avoir inscrit le nom du défenseur sur la liste des joueurs blessés. En plus d'avoir raté le match de samedi, Komisarek ne sera donc pas du périple qui va amener le Tricolore à St. Louis, dimanche, en Caroline, mardi, et à Ottawa, jeudi.

Assurant tous les deux que la blessure n'est pas sérieuse, l'entraîneur Guy Carbonneau et le principal intéressé ont évoqué un retour au jeu probable, samedi, à l'occasion de la visite au Centre Bell de... Milan Lucic et des Bruins de Boston.

"On va réévaluer son cas à notre retour, a indiqué Carbonneau, en admettant que les nouvelles auraient pu être plus mauvaises. Il pourrait être en mesure de revenir. ?a va dépendre de quelle façon il va réagir aux traitements."

Après s'être soumis à plusieurs examens, qui n'ont révélé aucune fracture comme l'a confirmé Carbonneau, Komisarek doit rencontrer un spécialiste, lundi, avant qu'on décide s'il peut recommencer à s'entraîner sur la glace.

"J'ai été rassuré par le docteur (David) Mulder, vendredi, a souligné l'Américain. Il était heureux que ce ne soit rien de sérieux. J'ai été soulagé de l'apprendre et je vais prendre les bouchées doubles afin de revenir au plus tôt. Nous sommes choyés à Montréal de miser sur le meilleur personnel médical de la ligue et je suis confiant qu'il va me remettre sur pied rapidement."

Aucun regret

Conformément à la nouvelle règlementation de la LNH, le Canadien n'a pas à divulguer d'informations précises au sujet de la blessure "au haut du corps", qu'on croit être à la main ou à l'épaule droite.

Komisarek a expliqué, samedi matin, avoir décelé que quelque chose clochait peu de temps après la bagarre qu'il a eue avec Lucic, jeudi dernier.

"C'est au banc des pénalités que j'ai réalisé qu'il y avait un problème. Au cours de la bagarre, je n'ai rien ressenti. L'adrénaline coulait à flots."

"Komo", comme le surnomment ses coéquipiers, a dit ne regretter aucunement la décision qu'il a prise de laisser tomber les gants devant Lucic, au moment où les Bruins menaient 5-1 en troisième période.

"Ces choses-là se produisent quand on a les nerfs à fleur de peau, a-t-il avancé. On perdait, je ne jouais pas bien, et la frustration était forte. Ce n'est pas la dernière fois que vous allez me voir me battre. J'ai eu maille à partir plusieurs fois avec ce gars-là (Lucic) la saison dernière, et c'est sûr qu'on va recroiser le fer à l'avenir. ??a fait partie du jeu."

En voir plus